du 19 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Comme ce fut le cas en France, l'opérateur a envoyé des emails à ses clients pour les informer qu'un accès non autorisé avait été identifié sur un serveur de test contenant des données personnelles. Orange explique à Techzine qu'elles « ont fini sur le serveur de test en raison d'une erreur humaine d'un sous-traitant ».

Parmi les informations ayant fuité : nom, prénom, adresse postale, adresse e-mail, numéro de téléphone, numéro de carte d'identité, numéro de registre national et/ou numéro de compte, mais aucune donnée bancaire.

Bien évidemment, « Orange a immédiatement pris toutes les mesures techniques pour bloquer cet accès, empêcher l'accès aux données et renforcer la sécurité de tous ses serveurs ».

Comme toujours, le risque est une attaque par phishing de personnes malveillantes essayant de se faire passer pour Orange Belgique.

Orange Belgique s'est fait pirater des données personnelles de 15 000 clients
chargement Chargement des commentaires...