du 08 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Orange Bank : des prêts de courtes durées, carte « Premium » en 2019, crédit immobilier en 2020

Les annonces ont été faites par Paul de Leusse, en charge du développement d'Orange Bank, lors d'un entretien avec Le Parisien.

Il a affirmé que le groupe a recruté 200 000 clients en un an, avec un rythme de plus de 20 000 comptes sur le mois d'octobre, contre 15 000 à 20 000 cet été. 5 à 10 % des comptes ont été fermés durant l'année, mais 30 à 40 % « des clients utilisent Orange Bank très fréquemment ».

« Début 2019, je veux lancer une carte Premium, payante, mais dont nous n’avons pas arrêté la tarification » ajoute-t-il. Elle proposera « la gratuité des frais de paiement et de retrait à l’étranger et des fonctionnalités comme un code CVV dynamique, qui change toutes les heures ». Rappelons qu'une carte Premium était déjà promise pour cet été, sans nouvelle depuis.

Le dirigeant annonce que la banque proposera prochainement « des prêts, du financement très court, de quelques mois », pour acheter des smartphones par exemple. Actuellement, le prêt personnel est sur 12 mois minimum. En 2020, le crédit immobilier arrivera, avec des produits d’épargnes comme l’assurance-vie au même moment.

Sur le volet financier, l’année prochaine Orange Bank sera encore en perte, affirme Paul de Leusse, qui pousse deux raisons : « la conquête des clients, or on ouvre 15 000 à 20 000 comptes par mois, un rythme élevé, mais coûteux [NDLR : jusqu'à 160 euros sont actuellement offerts à l'ouverture]. L’autre investissement c’est le lancement d’innovations, on en lancera trois en 2019 ».

« Le retour à l’équilibre se fera à partir de 2023 quand on pourra réduire les coûts de conquête de clientèle et que notre gamme de produits sera stabilisée » ajoute-t-il.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

« Ça va nous permettre d’avoir un Qwant encore plus performant et de meilleure qualité alors qu’il reçoit de plus en plus de demandes ». Tristan Nitot revient sur la migration de Qwant sur Microsoft Azure.

Dans un billet de blog, le « Vice-Président Advocacy » de Qwant justifie le choix de l’entreprise américaine : « Nous avons tout d’abord essayé de travailler avec d’autres acteurs français et européens, mais Microsoft, avec son Cloud Azure, nous permet de faire des calculs de type FPGA et supporte aussi Kubernetes, ce qui est important pour nous et n’est pas encore suffisamment au point chez d’autres acteurs ».

Ce choix de passer par les serveurs Microsoft, entreprise déjà partenaire en particulier sur l’indexation des images (via Bing) et comme régie publicitaire, est donc assumé. « Nous indexons déjà 20 milliards de pages sur notre infrastructure, et donc nous voulons en indexer 80 milliards de plus sur des machines Azure. Nous conserverons de la capacité d’indexation sur notre infra et nous la ferons même grandir car il est essentiel de ne pas être trop dépendant d’un fournisseur, quel qu’il soit ».

Copié dans le presse-papier !

Après un très court teaser, Microsoft annonce cette version en réalité augmentée du célèbre jeu qui fête ses 10 ans. La mécanique du jeu est sans surprise : « explorez votre quartier pour trouver des blocs et des créatures pour vos builds. Ensuite, n'importe quelle surface plane est une opportunité de construire ».

La FAQ officielle permet d'apprendre quelques détails intéressants. Il faudra par exemple disposer d'un smartphone avec Android 7 ou iOS 10 minimum. Les bêtas fermées seront lancées cet été sur les deux plateformes mobiles, et de plus amples informations seront données au MINECON.

Un site dédié pour être informé des nouveautés, voire de participer à la bêta est disponible par ici.

Copié dans le presse-papier !

En novembre dernier, à Versailles, la 26e Conférence générale des poids et mesures (CGPM) votait à l'unanimité les nouvelles définitions pour le kilogramme, le kelvin, la mole et l'ampère. La date d'entrée en vigueur des nouvelles définitions étaient programmée pour aujourd'hui, 20 mai.

Une petite révolution dans le monde de la mesure puisque l'ensemble des unités est désormais défini par des constantes physiques. Un changement important pour la science, toujours en quête de précision.

Copié dans le presse-papier !

C'est une mauvaise nouvelle de plus, mais finalement pas si surprenante étant donnée la propension du fabricant à brûler du cash.

Les 2,7 milliards de dollars levés récemment, ne donneraient à Tesla que 10 mois pour atteindre l'équilibre si les dépenses suivent le rythme du premier trimestre, c'est du moins ce qu'affirme son dirigeant dans un courrier interne consulté par Reuters.

« C’est la raison pour laquelle, à l’avenir, toute dépense quelle qu’elle soit dans le monde, notamment les pièces détachées, les salaires, les frais de déplacement, le loyer, littéralement tout paiement qui sort de notre compte bancaire doit [être] examiné », explique-t-il.

Nos confrères rappellent qu'en avril 2018 déjà, Elon Musk avait demandé à sa direction de « passer au crible toutes les dépenses effectuées dans le monde ». Le constructeur avait ensuite réduit ses effectifs de 9 % en juin dernier et de 7 % en janvier.

En mars, Elon Musk annonçait la fermeture des boutiques physiques en affirmant qu'il n'y avait « pas d'autre moyen de réaliser les économies nécessaire à la production de cette voiture [la Model 3, ndlr] tout en restant rentable ». Finalement, une alternative était trouvée quelques jours plus tard : augmenter les tarifs de 3 % pour garder environ 50 % des magasins.

Copié dans le presse-papier !

Encore loupé. Les amendements visant à ce que les logiciels libres soient utilisés « en priorité » au sein des écoles et collèges n’ont pas été adoptés par le Sénat. Ils n’ont même pas été débattus, puisque les services de la Haute assemblée les ont jugé irrecevables, car dépourvus de lien direct avec le projet de loi « pour une école de la confiance » porté par le gouvernement.