du 08 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Orange Bank : des prêts de courtes durées, carte « Premium » en 2019, crédit immobilier en 2020

Les annonces ont été faites par Paul de Leusse, en charge du développement d'Orange Bank, lors d'un entretien avec Le Parisien.

Il a affirmé que le groupe a recruté 200 000 clients en un an, avec un rythme de plus de 20 000 comptes sur le mois d'octobre, contre 15 000 à 20 000 cet été. 5 à 10 % des comptes ont été fermés durant l'année, mais 30 à 40 % « des clients utilisent Orange Bank très fréquemment ».

« Début 2019, je veux lancer une carte Premium, payante, mais dont nous n’avons pas arrêté la tarification » ajoute-t-il. Elle proposera « la gratuité des frais de paiement et de retrait à l’étranger et des fonctionnalités comme un code CVV dynamique, qui change toutes les heures ». Rappelons qu'une carte Premium était déjà promise pour cet été, sans nouvelle depuis.

Le dirigeant annonce que la banque proposera prochainement « des prêts, du financement très court, de quelques mois », pour acheter des smartphones par exemple. Actuellement, le prêt personnel est sur 12 mois minimum. En 2020, le crédit immobilier arrivera, avec des produits d’épargnes comme l’assurance-vie au même moment.

Sur le volet financier, l’année prochaine Orange Bank sera encore en perte, affirme Paul de Leusse, qui pousse deux raisons : « la conquête des clients, or on ouvre 15 000 à 20 000 comptes par mois, un rythme élevé, mais coûteux [NDLR : jusqu'à 160 euros sont actuellement offerts à l'ouverture]. L’autre investissement c’est le lancement d’innovations, on en lancera trois en 2019 ».

« Le retour à l’équilibre se fera à partir de 2023 quand on pourra réduire les coûts de conquête de clientèle et que notre gamme de produits sera stabilisée » ajoute-t-il.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Clippy, l’assistant trombone apparu avec Office 97 et supprimé dans la version XP quelques années plus tard, a failli reprendre un peu de service dans Microsoft Teams.

La semaine dernière, un petit projet sur le GitHub d’Office accouchait d’un pack de GIF animés à la gloire du trombone. 24 heures plus tard, le pack était supprimé, sans explication.

Selon une source de The Verge, le département interne veillant au respect des marques aurait peu gouté à ce retour, déclenchant sa suppression.

Ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Dans la foulée, une pétition était lancée dans le forum UserVoice de Microsoft. Peine perdue, malgré presque 4 000 signatures, la demande du retour de Clippy ayant été refusée hier.

Copié dans le presse-papier !

Depuis des mois, les deux sociétés travaillent main dans la main. La répartition des rôles devrait être la suivante : Ikea s'occupe du design et de la conception, Sonos apporte la partie logicielle.

La présentation officielle est programmée pour le 9 avril à Milan, mais le Suédois profite d'avoir gagné un Red Dot Awards 2019 pour publier deux photos d'une enceinte Wi-Fi Symfonisk (il pourrait y en avoir d'autres).

Elle peut se poser sur un meuble, mais aussi faire office de petite étagère ou de table de chevet suspendue. Nous n'avons par contre toujours aucun prix, alors que la commercialisation devrait arriver au mois d'août.

Copié dans le presse-papier !

Cette opération avait été annoncée lors de la publication de son bilan annuel. Elle est « proposée à environ 8 100 salariés du Groupe en France et en Italie, vise à associer les collaborateurs aux objectifs stratégiques et au développement d'Iliad ».

Le prix de souscription sera fixé le 21 mai 2019 et « égal au prix de référence diminué d'une décote de 20 % ». La période de réservation est ouverte depuis aujourd'hui et jusqu'au 16 avril 2019, tandis que « le règlement-livraison des actions nouvelles à émettre devrait intervenir le 18 juin 2019 ».

Tous les détails sont disponibles par ici.

Copié dans le presse-papier !

Alors que la directive sur le droit d’auteur passera aujourd’hui au vote en plénière au Parlement européen, le site allemand FAZ a révélé une drôle de cuisine interne entre la France et l’Allemagne.

Cette dernière aurait échangé son accord sur la directive Droit d’auteur contre un soutien français sur le projet de gazoduc Nord Stream 2.

Pour mémoire, l’Allemagne s’était d’abord battue pour une solide exception au profit des PME, afin de leur éviter les obligations pesant sur les géants du numérique. Finalement, elle a rejoint les positions françaises, nettement plus nuancées.

Selon FAZ, ce changement de cap serait consécutif à un accord négocié avec la France sur le gazoduc qui reliera la Russie et nos voisins d’outre-Rhin via les eaux territoriales de cinq pays. Et c’est l’Allemagne qui a été chargée de mener les négociations avec Gazprom.

Copié dans le presse-papier !

La décision doit encore être entérinée par le vote des actionnaires en mai. Bryant a néanmoins indiqué qu'il n'irait pas au-delà d'un mandat d'un an, terminant en 2020. Il aura alors 70 ans.

Il s'agit surtout pour la société de continuer à faciliter la transition, alors que Bob Swan vient à peine d'être nommé PDG, la période à venir s'annonçant tant complexe qu'importante pour Intel.

Andy Bryant connaît bien les arcanes du fondeur, pour y avoir opéré à différents postes depuis 1981, dont directeur financier ou vice-président, puis directeur et enfin vice-président du conseil d'administration.