du 30 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Optane 900P Series : des SSD 3D Xpoint pour le grand public

Après avoir annoncé sa série de SSD DC P4800X pour serveurs, Intel avait mis sur le marché ses modules Optane Memory pour le grand public, permettant de faire office de cache pour un disque dur utilisé comme espace de stockage principal.

Comme cela était attendu, il est désormais question de SSD pour le PC de « Mr Tout le monde » exploitant la technologie 3D Xpoint avec les Optane 900P Series. Disponibles en version PCI Express 3.0 x4 (280 et 480 Go) ou U.2 (280 Go) leurs performances sont relativement proches de celle des SSD DC P4800X.

Il est question d'une latence de 10 µs en lecture et en écriture, débits entre 2 et 2,5 Go/s et 500 à 550 kIOPS. Tous les détails sont disponibles par ici. En revanche, il en est autrement sur l’endurance en écriture : 5,11 Po pour les Optane 900P Series de 280 Go, contre 8,76 Po pour la version de 480 Go. Pour rappel, un DC P4800X de 375 Go est annoncé à 20,5 Po.

La disponibilité est prévue d’ici la fin de l’année, sans détail sur les prix, qui reste en général l'élément qui coince avec Optane. Dévoilés à l’occasion de la CitizenCon (événement autour du jeu Star Citizen), Intel et Roberts Space Industries annoncent que, pour une durée limitée, un vaisseau Sabre Raven est offert pour l’achat d’un SSD 900P Series.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors que le Conseil d’État vient tout juste de s’opposer à la communication des « algorithmes locaux » de Parcoursup (voir notre article), les députés LFI vont tenter d’épauler les futurs bacheliers en quête de transparence et de compréhension de la sélection opérée à leur égard.

Profitant de l’examen de la proposition de loi de lutte contre la haine sur Internet (ça ne s’invente pas...), le groupe de Jean-Luc Mélenchon vient de déposer un amendement qui obligerait l’administration à rendre publique « l’ensemble des documents permettant de prouver que les algorithmes utilisés n’ont pas pour conséquence, intentionnelle ou non, directement ou indirectement, un traitement défavorable des personnes candidates », par exemple « en raison de leur origine », ou « de leur situation de famille ».

Au regard des forces politiques en présence, cet amendement n’a quasiment aucune chance d’être adopté.

Copié dans le presse-papier !

La mission de la NASA a décollé en septembre 2016, puis est arrivée à destination deux ans plus tard. Après une première image en « super résolution » à 330 km de distance, l'agence spatiale américaine en publie une seconde à 690 mètres cette fois-ci.

L'image a été capturée le 13 juin après la seconde manœuvre orbitale par NavCam 1, une des trois caméras de navigation de TAGCAMS (the Touch-and-Go Camera System). « À cette distance, des détails de 0,5 m peuvent être identifiés au centre de l'image », indique la NASA.

La mission est loin d'être terminée puisque Osiris-Rex doit effectuer un « touch-and-go » sur Bennu en 2020, puis ramener des échantillons sur Terre en 2023. C'est du moins le plan initial.

Copié dans le presse-papier !

Un contrat entre l'Agence spatiale européenne (ESA) et Arianespace a été signé à l'occasion du salon du Bourget.

Il s'agit de la première mission « lourde » du programme Cosmic Vision 2015–2025. « Juice consacrera au moins trois ans à l'observation détaillée de la planète géante gazeuse Jupiter, de trois de ses plus grandes lunes et de ses satellites potentiellement océaniques Ganymède, Europe et Callisto ».

La fenêtre de lancement s'ouvrira mi--2022 à bord d'une fusée Ariane 5 ou 64 (voir notre article) en fonction des disponibilités. Le satellite aura une masse au décollage de six tonnes. Après 7,5 années de voyage, une assistance gravitationnelle de la Terre, Vénus et Mars, la sonde entrera en orbite autour de Jupiter.

Copié dans le presse-papier !

Fin 2018, SFR obtenait le réseau public fibre en Corse. La décision avait ensuite été contestée par la préfecture devant le tribunal administratif, avec une demande d'annulation.

Le tribunal administratif de Bastia vient de rendre sa décision, comme le rapporte DegroupNews : « La requête de la préfète de Corse est rejetée ».

Copié dans le presse-papier !

Les députés examineront cet après-midi une proposition de résolution « relative à la couverture numérique du territoire ». Ce texte (PDF), dépourvu de toute valeur contraignante, plaide notamment pour une « accélération du déploiement de la fibre optique », afin que la France soit totalement couverte « au plus tard d’ici 2025, conformément aux objectifs adoptés par la Commission européenne ».

Christine Dalloz (LR), à l’origine de cette initiative, invite en outre le gouvernement à « évaluer l’efficacité » du plan France Très Haut Débit.

Les discussions ne devraient pas débuter avant 17 heures. Elles pourront être suivies en direct ou en replay sur le portail vidéo de l’Assemblée nationale (voir ici).