du 30 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Optane 900P Series : des SSD 3D Xpoint pour le grand public

Après avoir annoncé sa série de SSD DC P4800X pour serveurs, Intel avait mis sur le marché ses modules Optane Memory pour le grand public, permettant de faire office de cache pour un disque dur utilisé comme espace de stockage principal.

Comme cela était attendu, il est désormais question de SSD pour le PC de « Mr Tout le monde » exploitant la technologie 3D Xpoint avec les Optane 900P Series. Disponibles en version PCI Express 3.0 x4 (280 et 480 Go) ou U.2 (280 Go) leurs performances sont relativement proches de celle des SSD DC P4800X.

Il est question d'une latence de 10 µs en lecture et en écriture, débits entre 2 et 2,5 Go/s et 500 à 550 kIOPS. Tous les détails sont disponibles par ici. En revanche, il en est autrement sur l’endurance en écriture : 5,11 Po pour les Optane 900P Series de 280 Go, contre 8,76 Po pour la version de 480 Go. Pour rappel, un DC P4800X de 375 Go est annoncé à 20,5 Po.

La disponibilité est prévue d’ici la fin de l’année, sans détail sur les prix, qui reste en général l'élément qui coince avec Optane. Dévoilés à l’occasion de la CitizenCon (événement autour du jeu Star Citizen), Intel et Roberts Space Industries annoncent que, pour une durée limitée, un vaisseau Sabre Raven est offert pour l’achat d’un SSD 900P Series.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Netatmo explique que les nouvelles stations commercialisées depuis hier sont concernées, tandis que les anciennes recevront une mise à jour prochainement, mais uniquement celles produites à partir de 2016  précise le fabricant.

Pour rappel, les Caméras, Détecteurs de fumée, Capteurs de qualité d'air, Thermostat et Têtes thermostatiques étaient déjà compatibles HomeKit. 

Chez Arlo, la situation est à peu près la même. Après les caméras Baby, c'est au tour de la gamme Ultra (en 4K UHD et HDR) d'être compatible HomeKit d'Apple. Là encore, une simple mise à jour du firmware est nécessaire.

Copié dans le presse-papier !

Face à un design un peu vieillot, l’éditeur a fini par donner un sérieux coup de jeune à son navigateur pour Android.

En plus du désormais classique support des thèmes clair et ombre, l’ensemble se veut plus plat, doux et harmonieux. Opera propose également plusieurs couleurs pour personnaliser un peu plus l’interface. Avec la disparition des angles droits, l’interface est maintenant toute en rondeurs.

La fonction Crypto Wallet, qui prenait jusqu’ici en charge Ethereum, accueille deux nouveaux résidents, dont un de taille : Bitcoin. L’autre est Tron, ainsi que ses applications décentralisées (Tron DApps).

Outre un support amélioré du standard Web Authentification, Opera 54 change également son comportement par défaut pour les fenêtres demandant l’autorisation d’activer les notifications lorsqu’on visite un site web. Désormais, la réponse est « Refuser », pour éviter aux utilisateurs des sonneries/vibrations intempestives s’ils n’ont pas bien lu la demande.

Copié dans le presse-papier !

Après une courte période de test, la nouvelle version majeure de l'OS visant à favoriser votre anonymat en ligne vient d'être publiée. 

Outre les changements habituels dans les applications installées, les améliorations sont surtout du côté des performances. Son démarrage est ainsi annoncé comme 20% plus rapide, avec 250 Mo de mémoire de moins nécessaires. Son image est allégée de 27 Mo. Elle est basée sur Debian 10 (Buster).

La gestion des langues et des formats locaux a également été retravaillée, pour supprimer les éléments avec trop peu de traductions pour être utiles et clarifier certains points.

Des bugs ont bien entendu été corrigés, de nouveaux éléments ajoutés à la documentation. Le noyau Linux utilisé est le 5.3.2. 

Copié dans le presse-papier !

Des chercheurs de SRLabs (Security Research Labs) ont mis au point des applications (Actions pour Google, Skill pour Amazon) pour les assistants numérique Home et Echo.

Elles ont passé sans problème les processus de contrôle des deux géants du Net et étaient utilisables sur n'importe quelle enceinte connectée (les applications ont depuis été supprimées).

Deux attaques différentes ont été menées. La première fait croire que l'application n'est pas disponible dans votre pays, l'utilisateur pensant alors que l'application s'est arrêtée. En fait, elle laisse seulement une minute de blanc avant d'annoncer une mise à jour pour l'enceinte connectée, en demandant à l'utilisateur son mot de passe.

Dans la seconde attaque, l'application semble fonctionner correctement et fait croire à l'utilisateur que la session est terminée et qu'elle arrête donc d'écouter. En réalité, ce n'est pas le cas.

Amazon et Google ont été contactées en amont. Les deux sociétés ont affirmé à Ars Technica qu'elles avaient mis en place des changements dans leurs procédures de validation, sans plus de détail.

Rien ne dit non plus que des applications malveillantes de ce genre ne sont pas encore disponibles sur les deux assistants numériques. Une preuve qui montre une fois de plus qu'il faut être prudent face à ce genre de produits. 

Copié dans le presse-papier !

L'application proposait depuis longtemps un mode nuit, mais pas de thème réellement noir. Un manque corrigé depuis longtemps sur iOS, et désormais disponible sur Android.

Pour l'activer, il suffit de cliquer sur votre image de profil en haut à gauche de l'application, puis d'éteindre la lumière en bas à gauche.