du 15 février 2019
Date

Choisir une autre édition

Opera R3 dévoile une modernisation (légère) de son interface

Opera a dévoilé hier soir les « secrets » de son projet R3, pour Reborn 3. Après un Opera Touch très bien noté dans les boutiques Google Play et App Store, l’éditeur s’attaque cette fois à l’interface.

Le tour des nouveautés est cependant vite fait. Opera explique sa philosophie : nettoyer le contenant au profit du contenu, supprimer les lignes, fournir une interface la plus propre possible pour se faire oublier. Et fournir bien sûr deux thèmes, un clair et un sombre.

Le résultat n’est pas sans rappeler Edge, dans les deux variantes. Il est vrai que la nouvelle interface d’Opera est discrète, peut-être trop, tant elle semble par moment perdre en substance. Bon point, le bouton d’accès aux réglages visuels principaux a quitté le Speed Dial pour se placer à droite de la barre d’adresse.

La différence se voit en fait surtout quand la barre latérale gauche est affichée. Quand on la désactive, on se retrouve surtout avec une navigateur plus classique qui ne fait plus guère la différence. Reste le sentiment d’un ensemble résolument moderne, qui trouvera son public, particulièrement en version sombre.

Notez que ce minimalisme très prononcé ne se fait pas au détriment des fonctions. Cette première version pour développeurs inclut d’ailleurs le Crypto Wallet déjà disponible dans Opera pour Android. Il permet pour rappel de stocker ses cryptomonnaies, même si seul l’Ethereum est pris en compte pour l’instant.

Les utilisateurs n’auront pas longtemps à attendre pour voir cette interface sans passer par la mouture de test. Elle débarquera dans Opera 59, prévu pour le mois prochain.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C'est du moins ce que laissent penser des morceaux de code dans l'application Android d'Uber, comme l'explique TechCrunch en reprenant une découverte de Jane Manchun Wong.

Interrogé, un porte-parole d'Uber indique simplement que la société « réfléchit toujours à de nouvelles manières d'améliorer l'expérience Eats ». « Il a refusé de donner d'autres détails, ce qui pourrait laisser supposer un lancement imminent », ajoutent nos confrères.

Il faut maintenant attendre le lancement de l'offre pour voir à quoi donnent droit exactement les 9,99 dollars par mois, et dans quelles conditions. Cette offre pourrait être l'occasion pour Uber d'essayer d'écraser la concurrence en gardant captifs les clients, quitte à encore perdre de l'argent pour l'instant.

Copié dans le presse-papier !

Le studio annonce la suite des aventures du tueur en série par un message envoyé à ses fans, comme l'indiquent plusieurs de nos confrères, dont Variety.

Le message est court : « Vous avez servi. Vous serez de service. John Wick: Chapter 4 arrive – May 21, 2021 ». Aucun détail supplémentaire n'a filtré pour l'instant.

Copié dans le presse-papier !

Bien que dans le collimateur des États-Unis, le fabriquant continue de dévoiler ses nouveautés comme si de rien n'était, ou presque. Comme prévu, voici donc les Honor 20 et 20 Pro.

Les deux partagent le même écran de 6,26" avec un SoC maison : le Kirin 980. Le Honor 20 dispose de 6 Go de mémoire et 128 Go de stockage, contre respectivement 8 et 256 Go pour le Pro.

Une caméra de 32 Mpx est présente à l'avant des deux smartphones. À l'arrière, quatre capteurs à chaque fois : 48 Mpx (f/1.8), 16 Mpx (f/2.2), 2 Mpx (f/2.4) et encore 2 Mpx (f/2.4) pour le 20, contre 48 Mpx (f/1.4), 16 Mpx (f/2.2), 8 Mpx (f/2.4) et 2 Mpx (f/2.4) pour le Pro.

Leur usages sont différents : le 48 Mpx est le capteur principal, 16 Mpixels est un « super grand-angle » et le 2 ou 8 Mpixels suivant le modèle est un téléobjectif. Le dernier de 2 Mpixel est utilisé pour la macro. Le Pro a aussi droit à de la stabilisation optique sur la caméra principale et le téléobjectif.

Enfin, un capteur d'empreintes est présent sur le côté. Android 9 avec Magic UI 2.1.0 est de la partie. Pour le reste, les caractéristiques techniques du Honor 20 sont disponibles par ici, celle du 20 Pro par là.

Le Honor 20 sera disponible « avant le début de l'été » à partir de 499 euros. La date n'est pas précisée pour le 20 Pro, mais son tarif débutera à 599 euros. Le fabricant ne dit par contre pas un mot sur les conséquences de son bannissement des États-Unis, assorti pour le moment d'un sursis de 90 jours.

Copié dans le presse-papier !

Après le décret de Donald Trump bannissant Huawei, plusieurs sociétés ont suspendu leurs activités avec le fabricant chinois. C'est notamment le cas de Google.

Suite finalement logique des événements, le Mate 20 Pro n'apparaît plus sur la page regroupant les terminaux pouvant profiter de la bêta d'Android Q, alors qu'il y est était début mai. C'est le seul à avoir disparu. La licence temporaire de 90 jours n'y change rien pour l'instant.

Pour rappel, Huawei peut toujours utiliser Android dans sa version AOSP (Android Open Source Project), mais celle-ci ne dispose alors pas des « Google Play Services » et donc des applications Google.

Copié dans le presse-papier !

En septembre 2017, Numworks lançait sa « calculatrice réinventée » (lire notre analyse). Au fil des mois et des mises à jour du firmware, elle s'est enrichie de nouvelles fonctionnalités et de corrections de bugs, toujours avec une approche open source et open hardware.

Aujourd'hui, le constructeur propose gratuitement une application mobile : « Ne nécessitant pas de connexion à Internet, l’application réunit l’intégralité des fonctionnalités de la calculatrice, sans aucune limitation ».

Le fabricant en profite pour tacler ses concurrents, des « mastodontes américains ou japonais [qui] restent sur un ancien "business model" ultra conservateur ».