du 05 septembre 2019
Date

Choisir une autre édition

La société dispose pour rappel d'une flotte de satellites en orbite. Comme SpaceX avec Starlink, elle compte l'utiliser pour proposer une couverture mondiale d'Internet, et en particulier dans des zones blanches du globe. 

La première mise en service est prévue pour 2020 en Arctique avec une capacité de « 375 Gb/s au-dessus du 60e parallèle nord », qui passe très près d'Oslo.

« À partir de 2020, le service sera suffisamment puissant pour offrir une connectivité comparable à la fibre optique à des centaines de milliers de foyers, d'avions et de bateaux reliant des millions de personnes dans l’Arctique », explique l'opérateur.

« Des services substantiels débuteront vers fin 2020 », ajoute OneWeb, mais il faudra attendre début 2021 pour une couverture 24/24.

Pour rappel, la société a levé 1,25 milliard de dollars il y a quelques mois seulement.

OneWeb proposera un accès à Internet en Arctique à partir de l'année prochaine
chargement Chargement des commentaires...