du 17 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

OnePlus dévoile son OnePlus 6 de 6,28" dès 519 euros et les écouteurs Bullets Wireless à 69 euros

Comme prévu, le nouveau smartphone a été dévoilé hier soir. Il dispose d'un écran AMOLED de 6,28 pouces (2 280 x 1 080 pixels) avec une encoche sur la partie supérieure (« notch »). Il est animé par un Snapdragon 845 épaulé par 6 ou 8 Go de mémoire vive et 64 à 256 Go de stockage UFS 2.1.

Il propose un port USB Type-C, des capteurs optiques Sony IMX 519 et IMX 376K à l'arrière et IMX 371 à l'avant, un capteur d'empreintes digitales et le déverrouillage par reconnaissance faciale. Le smartphone est « étanche dans certaines conditions » : il peut « résister à une chute dans l'évier ou à un verre d'eau renversé. Mais n'allez pas non plus lui faire faire des plongeons » explique le fabricant.

Il est livré avec une version d'OxygenOS basée sur Android Oreo. Il est disponible en précommande à partir de 519 euros avec 64 Go de stockage et 6 Go de mémoire vive. Comptez 619 euros pour la version avec respectivement 256 et 8 Go. La disponibilité est prévue pour le 23 mai.

Le fabricant en profite pour présenter les Bullets Wireless, des écouteurs intra sans fil. Ils sont équipés d'une charge rapide permettant d'obtenir jusqu'à 5h d'autonomie en 10 minutes.

Le dos des écouteurs est aimanté et il suffit de les rassembler pour les éteindre automatiquement. Enfin, ils sont compatibles avec Google Assistant. S'ils fonctionnent évidemment avec le OnePlus 6, les Bullets Wireless ne sont pas exclusifs à ce smartphone.

Ils seront disponibles à partir du 5 juin pour 69 euros.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme le rapportent plusieurs de nos confrères, dont le Korea Herald et l'agence de presse Yonhap, l'annonce a été menée par LG en personne.

Le fabricant s'était déjà attaqué à Blu l'année dernière. Cette fois-ci, c'est donc le « Français » qui est dans le viseur, car il aurait violé trois brevets sur la 4G. Le procès se déroule à Mannheim, en Allemagne.

LG affirme avoir contacté Wiko à de multiples reprises depuis 2015, sans réponse. « Nous continuerons de prendre des mesures sévères contre les utilisations non approuvées de nos brevets sans paiements équitables » lâche un dirigeant de LG.

Copié dans le presse-papier !

Selon le Wall Street Journal, la SEC tenterait de savoir si Facebook a suffisamment prévenu ses investisseurs des collectes et traitements de données possiblement illégitimes par des tiers. La commission questionnerait le groupe sur le sujet.

Elle avait rejoint, ces dernières semaines, une enquête de la Commission fédérale du commerce (FTC), du FBI et du ministère de la Justice. Tous s'interrogent sur le scandale Cambridge Analytica, révélé en mars, et la fuite de données qui aurait touché 87 millions d'internautes en 2014.

La SEC compterait découvrir quelles informations Facebook détenait sur cette brèche, et si la société a analysé les risques de partages illicites d'informations personnelles. Elle chercherait également à déterminer si elle aurait dû prévenir ses actionnaires en 2015, quand elle a découvert pour la première fois l'affaire.

Copié dans le presse-papier !

La société reprend ici un design déjà connu (332 x 215 x 190 mm), mais passe au chipset H370 afin de gérer les derniers processeurs d'Intel, d'un TDP maximal de 95 watts.

Ces derniers peuvent être accompagnés de DDR4 à 2 666 MHz, d'une carte graphique et/ou d'une carte PCIe 3.0 x4 supplémentaire (deux emplacement maximum).

On retrouve bien entendu des emplacements M.2, le support d'Optane, et même un emplacement pour un lecteur optique dont on se demande bien à quoi il peut encore bien servir en 2018.

Mais c'est surtout la connectique qui est intéressante avec deux DisplayPort 1.2 et un HDMI 2.0, un port réseau Gigabit, quatre USB 3.1 en plus des 4+4 USB 2.0 et 3.0. On regrettera par contre que seul de l'USB Type-A soit utilisé, et aucun Type-C.

Le module Wi-Fi reste en option, tout comme l'alimentation 80Plus Silver de 500 watts. C'est un modèle de 300 watts (80Plus Bronze) qui est présent par défaut. Toutes les caractéristiques sont détaillées par ici.

Tarif de la bête : 313 euros.

Copié dans le presse-papier !

Le géant de Santa Clara avale donc cette société spécialisée dans les « ASIC structurés », c'est-à-dire des circuits intégrés développés spécifiquement pour un client.

eASIC n'est pas une jeune pousse puisque la société a été créée il y a maintenant 18 ans. L'équipe d'eASIC intégrera le Programmable Solutions Group d'Intel, mis en place suite au rachat d'Altera.

Le montant de la transaction n'est pas précisé.

Copié dans le presse-papier !

Microsoft a diffusé une nouvelle préversion (1810) de l'OS de sa console qui apporte quelques fonctionnalités du côté de l'accessibilité ou des avatars pour le tableau de bord.

La recherche est également étendue aux jeux que vous possédez, alors que quelques fonctionnalités complémentaires seront testées sur des portions limitées d'utilisateurs.

Mais ce qui est surtout mis en avant, c'est l'arrivée de Dolby Vision pour les contenus en streaming, et donc le HDR sur des services comme Netflix.