du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Comme prévu, le fabricant a présenté officiellement son nouveau smartphone hier. Il propose un écran plus grand que son prédécesseur avec 6,01 pouces au lieu de 5,5, mais avec peu de changement sur ses mensurations : 156,1 x 75 x 7,3 mm (162 grammes) contre 154,2 x 74,1 x 7,25 mm (153 grammes) pour le OnePlus5.

La dalle est toujours Optic AMOLED, mais la définition passe de 1 920 x 1 080 pixels à 2 160 x 1 080 pixels, épousant ainsi un format 2:1 comme beaucoup de smartphones depuis l'annonce du LG G6. À l'arrière, nous retrouvons évidemment deux capteurs optiques de chez Sony (IMX 398 de 16 Mpixels et IMX 376K de 20 Mpixels), ainsi qu'un lecteur d'empreintes digitales. À l'avant une caméra IMX 371 de 16 Mpxiels est présente.

Pour le reste, pas de changement. Le SoC est toujours un Snapdragon 835 de chez Qualcomm, avec jusqu'à 8 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage. Toutes les caractéristiques techniques sont disponibles par ici.

Ce nouveau smartphone sera livré avec une version d'OxygenOS basée sur Android 7 (Nougat) seulement, alors qu'Oreo est disponible depuis un moment déjà. Une mise à jour vers Android 8 est prévue, mais elle n'arrivera que l'année prochaine. Il devrait en être de même pour le OnePlus 5.

Comme prévu, le tarif reste le même : 499 euros pour le OnePlus 5T. Les ventes débuteront le 21 novembre. De son côté, le OnePlus 5 est en rupture de stock sur le site du fabricant.

Le OnePlus 5T détaillé, il sera disponible le 21 novembre à 499 euros
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

À ce jour, les consommateurs qui souhaitent lancer une action de groupe doivent trouver une association agréée pour porter leur cause devant les tribunaux.

Un « filtre » qui ne plaît guère à la députée Laurence Vichnievsky. L’élue Modem estime que cette procédure n’a de ce fait été que « peu utilisée dans la pratique », sans provoquer de surcroît « d’avancées significatives dans la défense des consommateurs ».

À l’appui d’une proposition de loi co-signée par une quarantaine d’élus de la majorité, la parlementaire voudrait ainsi que les actions de groupe puissent à l’avenir être lancées par les groupes constitués d’au moins cent consommateurs (qui s’estiment victimes du même préjudice, par exemple au sujet d’un contrat de téléphonie).

Les associations « conserveront toute leur place mais ne disposeront plus d’un monopole », explique Laurence Vichnievsky. « L’interface entre la juridiction et les consommateurs sera, dans ce cas, l’avocat. »

Cette réforme concernerait uniquement les actions de groupe portant sur des litiges commerciaux, et non sur ceux en matière de données personnelles (tel que prévu par la loi de modernisation de la justice de 2016).

Copié dans le presse-papier !

Un an après son lancement aux États-Unis, de nouvelles fonctionnalités arrivent en France, dans la rubrique « Enfants et Famille » pour « pour écouter des histoires, jouer et apprendre en s’amusant ». Un lancement juste avant le retour des enfants à la maison pendant les deux semaines des vacances de la Toussaint...

Bayard Jeunesse, Lunii, Petit Bateau et Souffleur de Rêves sont partenaires pour ce lancement. Voici quelques exemples : « Ok Google, parler à Lunii » ou « à Souffleur de Rêves » pour écouter des histoires, « Ok Google, mets la radio Pomme d’Api », « Ok Google, parler avec Les Animaux de la ferme », etc.

Copié dans le presse-papier !

Des cartes bancaires avec lecteur d'empreintes digitales il en existe depuis des années, mais leur démocratisation prend du temps.

La Société Générale lance justement une expérimentation (en s'appuyant sur la technologie  F.CODE développée par IDEMIA) où le porteur s'identifie avec son doigt au lieu de saisir le code PIN.

« Tous les paiements peuvent être réglés sans contact sans limite de montant » affirme la banque. Elle ajoute que « la carte fonctionne normalement pour tous les paiements avec contact en boutique, sur internet ou pour les retraits ».

Lorsque le client reçoit sa carte, il enregistre lui-même son empreinte digitale. La vérification se fait ensuite directement en local : « Aucun élément lié à cette empreinte n’est transmis au commerçant ou à la banque ».

Il s'agit d'une expérimentation pour l'instant et la banque ne donne aucune information quant à la commercialisation de cette solution.

Copié dans le presse-papier !

Apple a confirmé un nouvel événement presse, qui se tiendra cette fois le 30 octobre à la Brooklyn Academy de New York, soit deux jours avant la présentation de ses derniers résultats financiers.

On attend évidemment que la firme y dévoile ses nouveaux iPad et Mac.  Les rumeurs sur les tablettes vont toutes dans le même sens maintenant depuis plusieurs mois : un amincissement des bordures, une disparition du bouton Accueil et l’arrivée de Face ID. En clair, le traitement iPhone X.

Côté Mac, on attend surtout la confirmation d’un bruit de couloir insistant : le lancement d’un MacBook moins cher qui viserait particulièrement les étudiants. Un Mac mini Pro pourrait également être de la fête, le petit ordinateur n’ayant pas eu de mise à jour depuis des années.

Copié dans le presse-papier !

L'annonce a été faite sur le blog consacré à la console sous Android TV de la société. Elle y détaille les commandes accessibles.

Une fois les appareils liés, on peut utiliser l'enceinte connectée pour allumer ou éteindre la SHIELD TV, lancer une application, régler le volume, etc. Pour rappel, la console intègre déjà elle-même Google Assistant depuis plusieurs mois.

NVIDIA précise que cette fonctionnalité n'est pas accessible dans tous les pays. La société ne nous a pas encore confirmé ce qu'il en était pour la France.