du 16 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

OnePlus : un autre outil pourrait poser des soucis de sécurité

Alors que le constructeur doit déjà émettre un correctif supprimant l’Engineer Mode de ses smartphones, il fait face à d’autres interrogations.

Pointé par le même chercheur en sécurité, OnePlusLogKit est un composant capable de récupérer des informations sur virtuellement tout ce qui se passe dans le téléphone, avant de stocker journaux et données sur la carte SD, sans chiffrement, y compris les photos et vidéos.

La légitimité de l’application n’est pas remise en cause, car il est évident qu’elle est utilisée à des fins de diagnostics et de collecte de données techniques. Mais pour le chercheur, elle brasse trop large et son accès est trop simple : il suffit de taper *#800# dans l’interface d’appel.

OnePlusLogKit n’est pas active par défaut, mais n’importe quelle application système serait capable de l’éveiller et d’appeler ses services. Une situation sur laquelle OnePlus n’a pas encore réagi.

Dans l’intervalle, le chercheur a publié les sources décompilées de l’outil dans son dépôt GitHub.

Notez que contrairement aux premières informations hier, l'Engineer Mode ne provient pas de Qualcomm. Le fondeur a précisé qu'en dépit de certains pans de code provenant bien de ses développeurs, le reste provient d'un autre auteur. Il n'a donc pas produit cet outil.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'autorité des télécoms met en consultation publique un plan pour libérer la bande des 26 GHz (PDF), aujourd'hui utilisées pour les faisceaux hertziens (des réseaux point à point à longue distance et très haut débit). L'objectif : qu'elle accompagne la bande des 3,5 GHz, censée couvrir la plupart des besoins des opérateurs et industriels se lançant dans la 5G.

« En France, les fréquences de la bande 25,5 - 27 GHz sont attribuées au ministère des Armées, au Centre national d’études spatiales, et l’administration chargée la météorologie. La bande 26 GHz accueille donc également des stations terriennes du service d’exploration de la Terre par satellite, du service de recherche spatiale et du service fixe par satellite » explique le régulateur, qui verrait donc la 5G coexister avec les utilisations existantes.

La bande des 26 GHz permettrait d'étendre la capacité de la 5G à des connexions à très basse latence ou de très grande capacité suivant les besoins. Les connexions actuelles via ces ondes fournissent des débits de plusieurs dizaines de Gb/s (voir notre analyse). SFR a déjà obtenu des débits de 70 Gb/s en 5G par ce biais. Les acteurs intéressés ont jusqu'au 18 juin pour répondre.

Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas l'annonce faite par le fabricant, détenteur de la licence Nokia pour les téléphones portables. Il revendique avoir vendu 70 millions de smartphones Nokia, pour un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars en 2017.

En 2018, il souhaite « élargir de manière agressive sa gamme de smartphones Nokia et doubler les canaux de vente sur les principaux marchés cette année ». « Notre objectif est de devenir l'un des principaux acteurs du marché mondial des smartphones » déclare le directeur général Florian Seiche.

Copié dans le presse-papier !

Début janvier, et suite à la faille KRACK sur le WPA2, la Wi-Fi Alliance annonçait WPA3, avec une sécurité renforcée, mais peu de détails techniques.

La semaine dernière, Qualcomm sautait le pas en affirmant qu'il avait l'intention de proposer ce nouveau mécanisme de sécurité dans ses puces à partir de cet été. La première à en profiter sera le Snapdragon 845. Là encore, (très) peu de détails sont donnés.

Copié dans le presse-papier !

Adobe tient manifestement à se renforcer dans le domaine du commerce électronique. Magento en est l'un des chantres, avec une part de marché d'environ 30 %.

Pour Adobe, le rachat a un sens évident : intégrer les produits du Magento Commerce Cloud dans son propre Experience Cloud, pour former une seule plateforme capable d'opérer dans le B2B comme dans le B2C.

Comme toujours, le rachat est soumis à l'approbation des régulateurs.

Copié dans le presse-papier !

 C'est ce qu'affirme Reuters en se basant sur des sources proches du dossier. « Par cet accord, la Chine pourrait renoncer aux droits de douane sur les importations de produits agricoles américains qu’elle avait envisagés pour répondre aux droits de douane américains sur l’acier » expliquent nos confrères.

Toujours selon des sources de Reuters, un accord de principe aurait été signé entre le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et le vice-Premier ministre chinois Liu He. Dans les conditions, il pourrait être précisé que ZTE doive procéder à d'importants changements dans sa direction et son conseil d'administration.

Pour rappel, depuis mi-avril le département du Commerce interdisait aux sociétés américaines de vendre des composants au fabricant chinois. Ce dernier avait alors cessé ses principales activités.

Dans un tweet, Donald Trump avait volé à la rescousse de ZTE afin qu'elle puisse se « remettre rapidement au travail ». Une position qui ne plaît d'ailleurs pas à certains législateurs américains.