du 12 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Alors que le constructeur vient seulement de diffuser ses documents techniques détaillés à la presse, les premiers articles sur l'architecture Turing sont attendus pour ce vendredi.

Pour ce qui est des tests, un premier report avait été évoqué. Aujourd'hui, on apprend qu'il faudra attendre encore une semaine pour connaître les performances des nouveaux bébés de NVIDIA. Une décision qui aura l'avantage de limiter les articles à répétition.

Mais c'est bien le retard du constructeur et de ses partenaires qui semble être à l'origine de ce choix, les cartes et leurs pilotes tardant à atteindre les rédactions. L'arrivée dans les stocks des revendeurs est, elle, toujours prévue pour le 20 septembre.

Autant dire que vu les délais laissés aux journalistes pour décortiquer ces produits, il faudra sans doute encore quelques semaines pour bien analyser et comprendre les évolutions de Turing et des GeForce RTX.

NVIDIA repousse les tests des GeForce RTX 2080 au 19 septembre
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Un prototype avait été présenté pour la première fois au Computex de Taipei en juin dernier. Il intègrait un radiateur de 3 kg (excusez du peu) avec deux échangeurs thermiques pour le CPU et le GPU, chacun doté de six caloducs.

Le design final a été dévoilé en août, et c'est désormais au tour des premiers tests d'être mis en ligne. Ils sont réalisés par le fabricant en personne. La configuration comprend une carte mère MSI B250I Gaming Pro AC, un Core i7 6700k, une GeForce GTX 1080, une alimentation semi-passive SFX Focus Gold SGX-650 et un SSD.

Via AIDA, le CPU et le GPU tournent à plein régime. Dans cette condition extrême, la température du processeur s'approchait des 85 °C et dépassait les 75 °C pour le GPU, selon les chiffres du fabricant.

D'autres résultats sont proposés avec une charge mixte dans des jeux (Doom 2018 et Far Cry 5), le boîtier fermé, ouvert ou à moitié ouvert, avec un ventilateur Noctua  NF A14 PWM en plus, etc. On remarque d'ailleurs une baisse importante des températures avec seulement un ventilateur.

Des tests avec d'autres configurations arriveront au cours des prochains mois, ainsi que des comparatifs avec d'autres solutions de refroidissement, y compris du watercooling.

Copié dans le presse-papier !

Nos confrères de TechPowerUp ont découvert un élément intéressant dans les pilotes des GeForce RTX. Chaque puce exploitant l'architecture Turing a droit à deux identifiants différents.

Une première, selon nos confrères, qui auraient pu confirmer que la TU102-300 est destinée à être intégrée aux cartes d'entrée de gamme, la seconde (TU102-300-A) ayant plutôt vocation à être utilisée pour les modèles des partenaires orientés overclocking.

Ainsi, les constructeurs auraient l'interdiction de proposer une carte overclockée par défaut si elle est équipée d'un TU102-300.

Un certain tri a toujours été opéré avec cet objectif, plusieurs constructeurs communiquant à une époque sur les lots de GPU sur lesquels ils avaient pu mettre la main pour proposer des cartes pouvant monter très haut en fréquence.

Mais cette distinction n'avait jamais pris forme de manière si visible, notamment dans les pilotes. Une manière peut-être d'officialiser la facturation à deux niveaux opérée par NVIDIA sur ses GPU. Il faudra aussi voir si le service d'overclocking automatique Scanner prend cette information en compte lors de son analyse et si cela ne limite pas les possibilités de transférer un BIOS d'une carte à l'autre.

Copié dans le presse-papier !

Alors que les batteries du commerce ne dépassent généralement pas les 60 watts, celle-ci monte jusqu'au maximum autorisé par cette technologie (100 watts, avec 5 A sur 20 V). Elle est pour le moment disponible sur Kickstarter.

Deux ports USB Type-C sont présents – un de 100 watts, un autre de 60 watts – ainsi qu'un troisième port USB Type-A compatible Quick Charge 3.0 (jusqu'à 18 watts). Les trois peuvent être utilisés en même temps, mais avec un maximum combiné de 130 watts.

Le port USB Type-C de 100 watts sert également pour charger la batterie de 27 000 mAh. Le fabricant annonce un temps de charge d'une heure seulement pour obtenir 100 % de la capacité. Vous pouvez charger la batterie et brancher des périphériques dessus afin qu'ils se chargent eux aussi.

Elle mesure 83,2 x 77,1 x 21,3 mm pour poids de 550 grammes. Elle est pour le moment proposé à partir de 149 dollars pour les early birds sur Kickstarter, contre 299 dollars pour le prix attendu. Les livraisons sont prévues pour décembre de cette année.

Il reste 28 jours au projet, mais c'est déjà un succès avec près de 250 000 dollars récoltés sur les 100 000 demandés.

Copié dans le presse-papier !

Ces derniers mois, le service avait mis en place de nouvelles fonctionnalités mettant en avant des messages à côté desquels vous auriez pu passer.

Une manière de faire ressortir des éléments publiés pendant la nuit ou après une absence de plusieurs heures/jours, pouvant vous intéresser. Selon Twitter, le dispositif a montré une certaine efficacité.

Néanmoins, il a aussi irrité de nombreux utilisateurs qui n'en voulaient pas. Ainsi, un paramètre sera désormais proposé depuis la page du profil sur les applications mobiles. Son déploiement va se dérouler sur plusieurs semaines.

Dans le même temps, l'équipe précise que si vous désactivez la fonctionnalité « Montrer les meilleurs tweets en premier », il ne vous sera plus imposé la section « Au cas où vous l'auriez manqué » comprenant des tweets de personnes que vous ne suivez pas forcément.

Le tout doit permettre une meilleure cohérence des paramètres et un choix accru offert aux utilisateurs. On pourrait presque se demander comment Twitter n'a pas pu y penser plus tôt.

Copié dans le presse-papier !

Alors que les loot box sont une pratique critiquée au sein des jeux vidéo, celle d'acheter des produits à l'aveugle dans des boîtes thématiques continue de faire fureur.

De nombreux services par abonnement sont d'ailleurs nés autour de cette pratique ces dernières années, chacun y trouvant son compte. L'abonné qui peut découvrir des produits, la marque qui exploite le filon à des fins publicitaires, et le service qui fait payer son statut d'intermédiaire.

De quoi inspirer MSI qui propose désormais sa propre loot box via des revendeurs classiques ? On la trouve en effet proposée en deux niveaux, à 60 et 90 euros tout de même, elle contient des « accessoires Gamer » de la marque. Mais le constructeur nous indique que l'objectif n'est pas de la vendre à part. 

En effet, il s'agit d'une opération promotionnelle qui doit être annoncée dans la journée. Ce pack doit ainsi être offert avec certains ordinateurs portables MSI. Le fait que LDLC le propose également de manière séparée tient au système informatique de la boutique en ligne.