du 13 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Cela fait maintenant un moment que NVIDIA a mis sur le marché ses GeForce de la série 10 basées sur les GPU de la génération Pascal. Alors que Volta est disponible dans les serveurs depuis quelques temps, on attend donc une mise à jour du côté des cartes pour joueurs.

Mais le constructeur n'a pas dit le moindre mot. Si tout le monde espère que le CES de Las Vegas sera l'occasion de premières annonces, certains espèrent déjà voir de la GDDR6 au sein des prochaines cartes. Samsung vient d'ailleurs d'obtenir un Innovation award du CES pour ses premières puces qui devraient se montrer dans des produits dans le courant de l'année 2018.

Chez Heise.de, on apprend qu'une nouvelle génération de GPU pourrait déjà être sur les rails : Ampere. Celle-ci serait attendue pour la prochaine GTC de NVIDIA et pourrait intégrer directement la prochaine gamme de GeForce. Des informations pour le moment loin d'être confirmées.

Une chose est sûre : NVIDA doit commencer à parler de sa prochaine gamme de produits, sous peine de donner l'impression de chercher à profiter de la mauvaise passe d'AMD et ses Radeon RX Vega.

NVIDIA : tout le monde attend la suite, les rumeurs fusent sur Ampere et la GDDR6
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Lors du CES de Las Vegas, Brian Krzanich avait rapidement évoqué le 10 nm, expliquant que le planning était toujours le même, avec une production de masse prévue pour le second semestre.

Aujourd'hui, on apprend par le ministre de l'économie israélien que le fondeur prévoit de se renforcer sur cette technologie avec la mise à jour de son usine de Kiryat Gat dans le sud du pays (elle est pour le moment limitée au 22 nm).

Intel devrait ainsi investir 5 milliards de dollars. Les travaux devraient durer jusqu'en 2020. Nos confrères de Reuters ajoutent que la société bénéficierait d'une subvention de l'État, de l'ordre de 10 %.

Copié dans le presse-papier !

Face à l'émergence du marché des objets connectés, tous les constructeurs y vont de leur solution maison, devant leur permettre d'être LE leader qui fournira ces milliards d'appareils.

Dans cette course, ARM annonce une nouvelle initiative peu avant l'ouverture du MWC 2018 de Barcelone : un SoC contenant un microcontrôleur (MCU), un modem et une integrated SIM (iSIM).

Cette dernière est basée sur Kigen OS et la solution de sécurité CryptoIsland d'ARM, le tout étant compatible avec les standards de la GSMA.

Copié dans le presse-papier !

Interpelé au Sénat, le gouvernement a indiqué la semaine dernière que 134 entreprises ne respectant par la liste anti-démarchage téléphonique « Bloctel » avaient été condamnées depuis sa mise en œuvre, en juillet 2016. « Certaines d'entre elles » ont écopé du montant maximum prévu par la loi, soit 75 000 euros, a précisé la secrétaire d’État Delphine Gény-Stephann.

L’intéressée a renvoyé les problèmes d’application de ce dispositif au fait qu'un « nombre trop grand d'entreprises n'y a pas adhéré et continue de démarcher en toute illégalité ». « Seules 800 entreprises ont adhéré au dispositif Bloctel, ce qui semble très en deçà du nombre de professionnels tenus d'y recourir », a poursuivi la locataire de Bercy.

L’exécutif entend ainsi « inciter » les entreprises à adhérer à Bloctel. « Plusieurs campagnes de mailing à grande échelle ont été lancées et des rencontres avec les différents secteurs d'activité organisées » a déclaré Delphine Gény-Stephann. Dans une logique plus répressive, la DGCCRF aurait lancé de « nombreuses enquêtes, afin de sanctionner les entreprises contrevenantes ».

Copié dans le presse-papier !

Via une série de communiqués de presse, Qualcomm donne quelques informations sur ces machines pensées pour être toujours connectées à Internet, fonctionnant sous Windows 10 et exploitant une puce Snapdragon 835.

En France, les ordinateurs seront notamment disponibles chez Boulanger et la Fnac « à partir de ce trimestre ». Qualcomm en profite pour annoncer que l'opérateur Transatel sera son partenaire pour les offres mobiles en France. Il était déjà présent dans une machine « Always connected PC » d'ASUS, à base de processeurs Intel.

Transatel multiplie d'ailleurs les annonces sur ce segment (et celui de l'eSIM) au cours des derniers mois, quand les autres opérateurs restent relativement discrets. Là encore, le MWC de Barcelone devrait permettre d'en savoir plus.

Copié dans le presse-papier !

Nouvelle initiative de Google au sein de son programme publicitaire AdSense : Auto Ads. L'objectif est ici non plus d'automatiser le contenu ou la distribution des publicités, mais leur placement par rapport à l'espace disponible sur la page.

Un peu comme cela a été fait par Facebook dans les Instant Articles, l'idée est de laisser l'élément publicitaire s'adapter au contenu en fonction des opportunités et des formats acceptés par l'éditeur.  

Pour rendre l'ensemble plus « sexy », Google évoque la solution de machine learning utilisée pour ce dispositif, qui rendra les éditeurs un peu plus dépendants des solutions maison, tout en les incitant toujours à livrer les données de leurs visiteurs.