du 26 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Nouvelle fuite pour la base de données biométrique indienne Aadhaar, les responsables font l'autruche

Pour rappel, elle contient des informations personnelles sur plus de 1,1 milliard d'Indiens, soit 89,5 % de la population selon les derniers chiffres, y compris des données biométriques. Problème, une fuite « a permis à quiconque de télécharger des informations privées sur toutes les personnes présentes dans Aadhaar » explique ZDNet, en se basant sur les déclarations d'un chercheur en sécurité.

Nos confrères ont essayé de contacter pendant plus d'un mois les autorités locales, sans aucune réponse de leur part. Ils se sont ensuite tournés vers le consulat à New York et ont répondu à plusieurs questions, sans aucun changement sur la fuite. En début de semaine dernière, ZDNet pose un ultimatum : la faille sera révélée vendredi 23 mars quoi qu'il arrive.

Finalement, elle sera comblée quelques heures après la mise en ligne de l'actualité, toujours sans aucune explication des responsables. Une « réponse officielle » a été donnée par l'Unique Identification Authority of India en charge d'Aadhaar sur Twitter. Les responsables réfutent les accusations, affirmant qu'il n'y a aucune fuite et que la base de données est « sûre et sécurisée »… sans toutefois expliquer comment ZDNet a pu obtenir des informations confidentielles.

Pour rappel, c'est la deuxième fois cette année qu'Aadhaar est au centre d'une telle histoire. En janvier, The Tribune expliquait qu'une journaliste avait réussi à obtenir des informations confidentielles contre quelques euros seulement. Là encore, la réponse officielle était de tout réfuter en bloc.

chargement Chargement des commentaires...