du 02 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Nouveau site pour Materiel.net : la fusion dans le groupe LDLC devient plus visible

Le rachat de Domisys date de 2016, mais les choses se sont accélérées seulement un peu plus tôt dans l'année, notamment avec le départ du fondateur : Jean-Philippe Fleury.

Un projet de traité de fusion-absorption a été présenté aux équipes à la mi-juillet. Il établissait une date de réalisation définitive de la fusion au 30 septembre 2018 à minuit, avec un effet rétroactif au 1er avril 2018.

Après la fermeture de la « boutique geek » Manatori en janvier, c'est hier que le nouveau site de Materiel.net a été officialisé. Il revendique désormais clairement son appartenance au groupe LDLC dans ses mentions légales et ses conditions générales de vente.

On note aussi des filtres, des produits et des tarifs désormais identiques « parfois à la hausse, parfois à la baisse » selon l'équipe. Le design et la navigation globale se veulent plus efficaces, mais reprennent les grandes lignes des autres boutiques comme LDLC ou le plus récent Hardware.fr.

Les PC proposés en partenariat avec des sites, influenceurs ou artistes apparaissent en tête, tout comme le configurateur du groupe. Outre les habituels PC, composants et périphériques, les smartphones sont mis en avant, ce qui semble être une spécificité de la marque Materiel.net, tout comme le « SAV 100 % nantais ».

On trouve également des liens vers un compte Twitch et YouTube, en complément du blog lancé il y a quelque temps. L'espace Pro reste évoqué, il ne disparaît donc pas au profit de LDLC Pro.

Les boutiques et les comptes utilisateur sont toujours différenciés de ceux de LDLC. Jusqu'à quand ? Les mois à venir devraient sans doute être l'occasion d'une clarification des rôles et des identités des marques Hardware.fr, LDLC et Materiel.net, qui restent encore parfois assez proches.

HFR semble être destiné à attirer par ses prix plus bas, Materiel.net plutôt miser sur le montage de PC et une offre Pro. Dès lors, que reste-t-il à LDLC ? Nous le découvrirons sans doute d'ici 2019.

chargement Chargement des commentaires...