du 11 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Dans une notification à la SEC, la société explique que son CSO les « a informés qu'il quitterait Snap pour poursuivre d'autres opportunités », sans plus de détails.

En attendant de lui trouver un remplaçant, Imran Khan assurera l'intérim « afin de faciliter la transition de ses fonctions et responsabilités ». Son dernier jour au sein de Snap n'a pas encore été précisé.

De son côté, le futur ex-dirigeant explique qu'il « n'y a jamais un moment idéal pour dire au revoir » et que l'équipe de direction en place est « formidable ». Pour Evan Spiegel, directeur général, « Imran a été un excellent partenaire pour développer nos activités ». De bons mots échangés dans les documents officiels, mais la réalité de Snap semble tout de même différente.

Ce départ n'est en effet que le dernier d'une longue série. Il y a quelques mois, le directeur financier du groupe faisait aussi ses bagages. Avant lui, plusieurs responsables produits, vente et matériel avaient fait de même, comme l'indique Sarah Frier de Bloomberg.

Autant de départs qui ne rassurent pas vraiment : le groupe continue de descendre doucement en bourse. Depuis quelques jours, il est même passé sous les 10 dollars, contre plus de 20 dollars après son lancement en mars 2017.

Nouveau départ chez Snap : Imran Khan, le Chief Strategy Officer
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Intel vient d'annoncer une rallonge de 15 milliards de dollars pour son budget consacré au rachat et à l'annulation de ses propres actions. L'autorisation en cours ne portait plus que sur 4,7 milliards de dollars et l'entreprise a donc choisi de prendre les devants et de porter cette limite à près de 20 milliards de dollars. De quoi inciter les actionnaires à ne pas quitter le navire trop vite.

Copié dans le presse-papier !

Bien connu pour ses claviers gaming, le fabricant vise cette fois-ci aussi bien les travailleurs que les joueurs. Le design du clavier est dans la lignée des autres modèles du fabricant (notamment les BlackWidow X), avec un rétroéclairage blanc sur les touches, adieu donc les effets arc-en-ciel.

Le BlackWidow Lite dispose de switchs mécaniques maison Orange « quasi silencieux ». Les touches sont également équipées de joints toriques, toujours dans le but de limiter au maximum le bruit. Enfin, le clavier est livré avec un câble USB détachable.

Il est d'ores et déjà en vente sur le site du fabricant, pour 100 euros.

Copié dans le presse-papier !

Hier, la Federal Communications Commission a donné son feu vert, sous « certaines conditions », à plusieurs sociétés : SpaceX donc, mais aussi Kepler Communications (140 satellites), LeoSat (78 satellites) et Telesat (117 satellites).

Dans le cas de Starlink, cette constellation de 7 518 satellites correspond à la deuxième phase de déploiement, la première étant déjà constituée de 4 425 satellites (la FCC a déjà donné son accord).

Au total, ce sont donc près de 12 000 satellites qui seront en orbite uniquement pour le projet de SpaceX visant à proposer une couverture mondiale à Internet.

Copié dans le presse-papier !

Microsoft a publié la version 3.0 de son application Cortana pour iOS, mais toujours pour les pays anglo-saxons pour l’instant. l’assistant a beau être disponible en français par exemple depuis longtemps dans Windows 10, l’application mobile n’y a toujours pas droit.

Les améliorations sont nombreuses, notamment visuelles puisque l’interface a été largement remaniée et modernisée. Les fonctionnalités sont aussi beaucoup plus conséquentes avec la prise en charge de la musique et des podcasts.

La communication avec l’assistant lui-même se fait au moyen d’une vie de type conversation. Il est bien possible que Microsoft se soit inspiré de l’Assistant de Google.

Les liens avec l’écosystème de l’éditeur sont également renforcés, avec une plus grande mise en avant des informations liées au compte Microsoft, notamment les emails, calendriers, rappels, tâches et autres. Même Teams est pris en charge pour l’entreprise.

Rien n’est pour l’instant dit sur la version Android, mais elle ne devrait plus tarder. Contrairement à la mouture iOS, elle comporte beaucoup moins de limitations puisque Cortana peut être utilisé comme assistant principal, ce que ne permet évidemment pas la plateforme mobile d’Apple, où Siri règne en maître.

Copié dans le presse-papier !

Ce matin, Bouygues Telecom a présenté ses résultats pour le troisième trimestre 2018. L'opérateur y apparaît en bonne santé avec des recrutements qui restent dans le vert aussi bien sur fixe que sur mobile.

Côté mobile, il est question de 199 000 clients supplémentaires sur le parc Forfait (Hors M2M) avec un ABPU (Facture moyenne par utilisateur) de 19,9 euros, en hausse de 0,3 euro sur trois et neuf mois.

Sur le fixe, on compte 71 000 clients supplémentaires, pour un parc total de 3,604 millions. Ces recrutements sont toutefois dus à la progression de la base de clients en FTTH. Bouygues a séduit 76 000 clients avec son réseau fibre au troisième trimestre, portant leur total à 467 000. L'ABPU sur le fixe est toutefois en chute libre, à 25,5 euros, soit 0,1 euro de moins qu'il y a trois mois, mais surtout 1,5 euro de moins que fin 2017.

Du côté des bonnes nouvelles, Bouygues précise que l'EBITDA de sa branche télécoms est en hausse, à 931 millions d'euros sur neuf mois, contre 808 millions sur la même période en 2017. De quoi financer le doublement du nombre de prises fibre commercialisables sur le réseau de l'opérateur, qui souhaite passer de 6,3 millions aujourd'hui à 12 millions d'ici fin 2019, dont 1 million au travers des réseaux d'initiative publique.