du 27 août 2018
Date

Choisir une autre édition

Nintendo fait la guerre aux ROM, émulateurs et autres détournements, deux sites ferment

Nintendo of America a lancé une action en justice contre deux sites, LoveROMs et LoveRetro, pour violation de propriété intellectuelle. L'éditeur réclame 15 000 dollars pour chaque jeu et 2 000 000 de dollars pour chacune de ses marques. Depuis, les deux sites ne sont plus disponibles :  LoveROMs indique simplement qu'il « a été arrêté », tandis que LoveRetro est « arrêté jusqu'à nouvel ordre ».

Ce n'est pas la seule attaque de Nintendo. Le fabricant s'en prend également à un dépôt GitHub proposant un émulateur Game Boy, comme l'indique Torrent Freak. Dans sa plainte, Nintendo explique que le site « donne accès à des copies non autorisées des jeux vidéo protégés par copyright Nintendo, en violation des droits exclusifs de Nintendo ».

Enfin, le dernier mouvement de l'été du fabricant cible les 3DS. De nouveau selon Torrent Freak, le fabricant aurait déployé sur la console portable le même genre de protection que sur la Switch.

Pour rappel, la console de salon est victime d'une faille dans le SoC Tegra X1 permettant de contourner les protections et lancer des jeux piratés. Le fabricant a depuis déployé des contre-mesures. S'il ne peut pas boucher cette vulnérabilité, il peut néanmoins détecter ces modifications et bannir les consoles de ses services en ligne. Il en serait donc de même pour les possesseurs d'une 3DS lançant des titres piratés.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Après un énième retard annoncé début février par la NASA, le premier lancement de la capsule CST-100 (Crew Space Transportation) Starliner de Boeing était programmé pour avril. Selon des sources de Reuters, il faudra finalement attendre le mois d'août.

Pour rappel, cette capsule est prévue pour envoyer des humains dans l'espace et sur la Station spatiale internationale. Ce premier vol test sera par contre inhabité. La capsule Crew Dragon de SpaceX a pour sa part réussi cette première étape avec succès.

Ce décalage de trois mois entraine aussi un même glissement de la date du premier lancement habité. Il est désormais prévu pour novembre, au lieu d'août. Interrogé par nos confrères, un porte-parole de Boeing a refusé de commenter.

Copié dans le presse-papier !

Après le rover baptisé Rosalind Franklin, c'est au tour de la plateforme d'atterrissage d'avoir un petit nom : Kazachok, un choix fait par les Russes de Roscosmos. L'agence spatiale européenne explique qu'il signifie « petit cosaque » et qu'il s'agit d'une danse folklorique.

La plateforme est également arrivée à Turin, en Italie. Pour rappel, ExoMars 2020 est une initiative conjointe de l'ESA et de l'agence spatiale russe. Le lancement est prévu pour juillet 2020. Si tout se passe bien, une fois sur le sol martien, le rover quittera sa plateforme pour aller explorer la surface.

Copié dans le presse-papier !

L'éditeur profite de la GDC (Game Developers Conference) pour dévoiler la nouvelle interface qui sera déployée dans le courant de l'année. Ce n'est pas une surprise puisque les travaux avaient été annoncés à la mi-janvier.

La page d'accueil intègre évidemment des miniatures des jeux auxquels vous avez récemment joué, mais aussi ceux ayant été récemment mis à jour et la liste de vos amis sur la droite. Un curseur permet de modifier la taille des miniatures des jeux de votre bibliothèque pour en afficher plus ou moins.

Les pages individuelles des jeux ont aussi été retouchées pour mieux mettre en avant les nouveautés le concernant et d'éventuels événements comme des diffusions en direct.

Valve n'a pas donné de date, mais une bêta devrait arriver cet été selon PCGamer.

Copié dans le presse-papier !

Depuis plusieurs années, l'outil permet déjà de contrôler à distance son terminal mobile sous Android. Une mise à jour déployée cette semaine ajoute la prise en charge d'Android TV.

Les notes de version indiquent également que divers correctifs et améliorations ont été apportés, notamment un problème avec les terminaux sous Android 8 (Oreo) ou une version plus récente du système d'exploitation.