du 18 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Nervana : Intel va tenter de se faire une place dans le traitement des réseaux neuronaux

Intel continue de miser sur des produits dédiés à l'intelligence artificielle. Après le VPU Myriad X ou Loihi, sa puce « neuromorphique » qui reproduit le fonctionnement du cerveau (rien de moins), la société évoque Nervana (Lake Crest).

Cette puce est dédiée au traitement des réseaux neuronaux (NNP), comme on en retrouve désormais dans un nombre croissant de produits. Elle sera disponible d'ici la fin de l'année, sans détails précis sur ses capacités pour le moment.

Ce projet n'est pas totalement nouveau puisqu'Intel l'évoquait déjà en 2016, précisant qu'il était question de 32 Go de mémoire HBM à l'époque. Il devrait aussi être possible de relier plusieurs puces ensemble via une connexion spécifique dédiée.

Intel semble bien décidé à compléter son offre de calcul classique avec ce type de produits, comme elle l'a déjà fait avec des solutions FPGA par le passé. Il faut dire que l'estimation mise en avant évoque un marché de 46 milliards de dollars d'ici 2020.

De quoi contrer l'arrivée des GPU dans les serveurs ? Pas sûr, surtout avec un NVIDIA suractif sur ce terrain, et proposant déjà de nombreuses briques logicielles. On se demande aussi si cette nouvelle « lubie » d'Intel ne finira pas comme celle de la VR, des objets connectés ou du mobile, qui ont surtout été l'occasion pour le constructeur d'annuler de nombreux produits peu après leur lancement, faute de succès… après une tentative de se raccrocher à ces tendances du moment.

chargement Chargement des commentaires...