du 18 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Nervana : Intel va tenter de se faire une place dans le traitement des réseaux neuronaux

Intel continue de miser sur des produits dédiés à l'intelligence artificielle. Après le VPU Myriad X ou Loihi, sa puce « neuromorphique » qui reproduit le fonctionnement du cerveau (rien de moins), la société évoque Nervana (Lake Crest).

Cette puce est dédiée au traitement des réseaux neuronaux (NNP), comme on en retrouve désormais dans un nombre croissant de produits. Elle sera disponible d'ici la fin de l'année, sans détails précis sur ses capacités pour le moment.

Ce projet n'est pas totalement nouveau puisqu'Intel l'évoquait déjà en 2016, précisant qu'il était question de 32 Go de mémoire HBM à l'époque. Il devrait aussi être possible de relier plusieurs puces ensemble via une connexion spécifique dédiée.

Intel semble bien décidé à compléter son offre de calcul classique avec ce type de produits, comme elle l'a déjà fait avec des solutions FPGA par le passé. Il faut dire que l'estimation mise en avant évoque un marché de 46 milliards de dollars d'ici 2020.

De quoi contrer l'arrivée des GPU dans les serveurs ? Pas sûr, surtout avec un NVIDIA suractif sur ce terrain, et proposant déjà de nombreuses briques logicielles. On se demande aussi si cette nouvelle « lubie » d'Intel ne finira pas comme celle de la VR, des objets connectés ou du mobile, qui ont surtout été l'occasion pour le constructeur d'annuler de nombreux produits peu après leur lancement, faute de succès… après une tentative de se raccrocher à ces tendances du moment.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Dans le cadre du projet de loi sur l’alimentation, en débat depuis le début de la semaine à l’Assemblée nationale, différents députés ont déposé des amendements visant à rendre obligatoire l’installation de caméras de surveillance dans les abattoirs français. Ces élus reprennent en réalité des dispositions issues d’une proposition de loi qui n’avait pas eu le temps d’être définitivement adoptée sous la précédente majorité (voir notre article).

Les images ne pourraient officiellement servir qu’à des fins de protection animale, et non de surveillance des salariés, par exemple. Une crainte qui avait émise lors des débats de 2017.

Copié dans le presse-papier !

Cette gamme de mini-PC s'adresse principalement aux professionnels ayant besoin d'une solution Quadro de NVIDIA.

La QK5P100 mesure 184,6 x 184,6 x 71,5 mm, tandis que les dimensions des QK7P3000 et QK7P5000 sont de 203 x 210 x 62,2 mm. La première intègre une Core i5, contre un Core i7 pour les deux autres ; avec jusqu'à 32 Go de DDR4 dans les deux cas. Du Wi-Fi 802.11ac, Bluetooth 4.2, ports USB 3.0 et une sortie HDMI 2.0 sont également présents.

Voici le détail des trois versions des Zbox Q :

  • QK5P1000 avec Core i5-7200U et Quadro P1000 à 859,90 euros
  • QK7P3000 avec Core i7-7700T et Quadro P3000 à 1 559,90 euros
  • QK7P5000 avec Core i7-7700T et Quadro P5000 à 3 290,90 euros
Copié dans le presse-papier !

Depuis le lancement des enceintes connectées Google Home en France, Fnac Darty est un des partenaires du géant du Net. Les liens entre les deux se sont d'ailleurs resserrés mi-avril.

Aujourd'hui, la Fnac affirme être « le premier acteur français à proposer le paiement à la voix avec l’Assistant Google », aussi bien sur smartphone que sur les enceintes connectées. « En quelques échanges vocaux, il est possible d’appeler l’assistant Fnac (« parler avec la Fnac »), de choisir son article et le magasin de retrait et, après confirmation sur son téléphone, de payer avec son compte Fnac. »

Le groupe ne détaille par contre pas comment se passe la confirmation sur son smartphone. Pour l'instant, seules les nouveautés et meilleures ventes des rayons musique, livre, vidéo et jouets sont éligibles.

Copié dans le presse-papier !

C'est du moins ce qu'affirment des sources proches du dossier (comme le dit l'expression) à Bloomberg. Selon nos confrères, le père d'Android aurait décidé d'arrêter le développement de son nouveau smartphone.

La société s'est pour le moment refusée à tout commentaire. « Nous avons toujours plusieurs produits en développement en même temps et nous acceptons d'annuler certains en faveur de ceux que nous pensons être les plus gros succès » lâche Andy Rubin sur Twitter. Parmi les pistes évoquées, il est question de produits mobiles et pour la maison, sans plus de détails.

Copié dans le presse-papier !

L'équipe de chercheurs de Tencent Keen Security Lab a publié un papier d'une vingtaine de pages afin de présenter ses découvertes, sans détails techniques pour le moment. Les informations ont été transmises en amont au fabricant automobile, pour qu'il déploie des mises à jour. Les chercheurs prévoient ensuite une publication technique complète début 2019.

BMW a de son côté décidé de communiquer ouvertement et de récompenser les chercheurs pour leurs travaux. Le fabricant leur attribue ainsi le premier prix du « BMW Group Digitalization and IT Research ». Avec cette récompense, « nous voulons remercier les experts qui nous soutiennent dans la transformation vers la mobilité numérique » déclare Christoph Grote, vice-président de BMW Group.

« Nous remercions Tencent Keen Security Lab pour leurs efforts considérables, leurs recherches avancées et leur collaboration hautement professionnelle. » BMW est désormais en discussion avec les chercheurs afin de mettre en place une coopération durable autour de la sécurité.