du 18 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Nervana : Intel va tenter de se faire une place dans le traitement des réseaux neuronaux

Intel continue de miser sur des produits dédiés à l'intelligence artificielle. Après le VPU Myriad X ou Loihi, sa puce « neuromorphique » qui reproduit le fonctionnement du cerveau (rien de moins), la société évoque Nervana (Lake Crest).

Cette puce est dédiée au traitement des réseaux neuronaux (NNP), comme on en retrouve désormais dans un nombre croissant de produits. Elle sera disponible d'ici la fin de l'année, sans détails précis sur ses capacités pour le moment.

Ce projet n'est pas totalement nouveau puisqu'Intel l'évoquait déjà en 2016, précisant qu'il était question de 32 Go de mémoire HBM à l'époque. Il devrait aussi être possible de relier plusieurs puces ensemble via une connexion spécifique dédiée.

Intel semble bien décidé à compléter son offre de calcul classique avec ce type de produits, comme elle l'a déjà fait avec des solutions FPGA par le passé. Il faut dire que l'estimation mise en avant évoque un marché de 46 milliards de dollars d'ici 2020.

De quoi contrer l'arrivée des GPU dans les serveurs ? Pas sûr, surtout avec un NVIDIA suractif sur ce terrain, et proposant déjà de nombreuses briques logicielles. On se demande aussi si cette nouvelle « lubie » d'Intel ne finira pas comme celle de la VR, des objets connectés ou du mobile, qui ont surtout été l'occasion pour le constructeur d'annuler de nombreux produits peu après leur lancement, faute de succès… après une tentative de se raccrocher à ces tendances du moment.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'an dernier, le Safety Check de Facebook ouvrait une fonction d'Aide de la communauté, accueillant les discussions des utilisateurs en cas de crise quelque part. En un an, 750 000 messages auraient été envoyés, sur 500 événements.

Dans les prochaines semaines, ce forum sera ouvert à des organisations et entreprises sélectionnées, dont Direct Relief, Lyft, Chase, Feeding America, International Medical Corps, le Départmeent californien des forêts et Fire and Save the Children.

Cela pour aider les habitants sur le moment, les diriger vers les infrastructures utiles ou vers une association organisant le soutien dans cette situation.

Copié dans le presse-papier !

Les développeurs sont prévenus par mail, rapporte 9to5mac : ils n'ont plus qu'un mois et demi pour intégrer le support de l'écran de l'iPhone X dans toute nouvelle application qu'ils prépareraient.

La mesure ne concerne pour l'instant pas les mises à jour, mais elles y viendront nécessairement. Dans le support d'un nouvel élément, les applications neuves sont toujours les premières à passer à la moulinette, comme pour le cas du 64 bits.

Plus concrètement, les développeurs devront recompiler leurs applications avec Xcode 9 et le SDK d'iOS 11, sans forcément ajouter le support de nouvelles fonctions. S'ils ne le font pas, leurs projets seront évidemment refusés.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir commencé à faire migrer les Galaxy S8(+) vers Android 8.0, Samsung a stoppé la procédure. Selon SamMobile, la raison est simple : les appareils mis à jour avaient tendance à rebooter.

Les équipes du constructeur cherchent donc la cause du problème et travaillent à un nouveau firmware débarrassé de ces désagréments.

Aucune date n'a été donnée pour le moment. Pour rappel, Essential avait aussi rencontré des soucis avec Android 8.0, décidant de passer ses appareils directement à la version 8.1.

Copié dans le presse-papier !

Le Syndicat national des éditeurs phonographiques (Snep) a publié son bilan 2017. Le marché de la musique va bien, merci : il progresse de 3,9 %, pour atteindre 723 millions d'euros. Il se remet de sa difficile numérisation, dont le secteur pleure toujours les effets.

« Avec 583 millions d'euros,  le  chiffre  d’affaires  physique  et  numérique  commence  tout juste  à  recréer  la  valeur  perdue  et  n’atteint  que  40 %  du  marché  de  2002  (1,43 milliards d'euros) » soupirent les labels avec nostalgie.

Les revenus du streaming représentent désormais 42 % de ceux de la musique enregistrée, à 243 millions d'euros. Ils progressent de 23 % en 2017, contre 37 % en 2016. 83 % de ces revenus viennent de l'abonnement, sous-entendu que la consommation gratuite (principalement sur YouTube) ne rapporte presque rien. 42,5 milliards de titres ont été écoutés en streaming sur l'année en France, selon le Snep.

Le numérique représente 48,8 % des revenus globaux, le reste provenant des ventes physiques, toujours solides selon le syndicat. Leur chiffre d'affaires fond de 4,7 % sur 2017, mais cette baisse ralentit d'année en année. Le vinyle représente 12,2 % du marché physique, avec des volumes multipliés par quatre sur cinq ans.

Notons que, sur le numérique, le téléchargement affiche une baisse de 11,8 % de ses revenus (-18,6 %), supplanté peu à peu par l'écoute en ligne. Le streaming vidéo représente d'ailleurs 11 % des revenus du streaming, contre 7 % en 2016.

Copié dans le presse-papier !

Buzzfeed rapporte que le réseau social commence à insérer un flux vidéo de chaines TV en cas d'événement majeur dans une localité. L'illustration est venue hier avec la fusillade dans un lycée de Floride.

Twitter a diffusé la vidéo de la chaine locale WSVN 7 à ses membres américains. L'entreprise met donc un accent plus fort sur l'actualité, au moment où Facebook réduit la part des pages de médias dans le flux de ses membres, privilégiant ce que les internautes partagent eux-mêmes. Le réseau social avait néanmoins indiqué toujours miser sur les « live ».