du 06 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

MyTF1 évoluera le 11 juin : ne parlez plus de replay mais d'Advertising VOD

La semaine prochaine, le service affichera un nouveau logo, une interface et un lecteur renouvelés mais également « des contenus inédits et exclusifs, et une offre pub enrichie ».

Le groupe veut miser sur des programmes « 100 % digitaux » (sic), organisés autour de cinq verticales, en complément de ceux issus de ses chaînes. Une stratégie déjà utilisée par M6 avec 6play. Certains seront estampillés « My TF1 Exclusive ».

2 500 heures de contenus viendront ainsi compléter les 300 programmes déjà proposés à travers ses chaînes TNT, soit 8 500 heures de vidéos. La volonté est claire : ne pas se laisser déborder par les services de SVOD qui rognent sur les audiences.

De nouvelles fonctionnalités, là aussi déjà vues, sont attendues comme la recommandation, la lecture continue d'un appareil à l'autre ou la VOST. La publicité ne devrait plus être présente que sous forme de vidéos, avec un volume réduit en début de programme, mais intensifié à l'intérieur de celui-ci.

C'est l'une des grandes évolutions du service, qui se présente comme une plateforme d'Advertising VOD, en opposition aux SVOD tels qu'Amazon Prime ou Netflix, financés à travers les abonnements de leurs utilisateurs.

C'est également une manière de tracer une ligne de démarcation avec Salto, qui devrait être proposée sous forme payante, si la plateforme arrive à voir le jour.

La connexion sera toujours nécessaire, le compte utilisateur servant à centraliser les informations, notamment publicitaires. Le groupe peut également compter sur ses nombreux sites pour affiner les profils.

Il met d'ailleurs en avant une offre publicitaire « enrichie en data, avec des nouveaux formats plus créatifs et engageants, misant sur une logique de pub prédictive en fonction du device [sur] 5 écrans pour favoriser la convergence et toucher les cibles sur l’univers linéaire et délinéaire ».

chargement Chargement des commentaires...