du 27 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

Au cours des derniers jours, les annulations de conférences ont été bon train, dans le sillage de la GSMA qui avait annoncé mi-février que le MWC 2020 n’aurait pas lieu. Restait la question de savoir qui allait régler la note.

La GSMA vient de publier un communiqué détaillant son plan d’action en plusieurs parties suivant le montant que les exposants avaient payé pour l’édition 2020 : ceux qui ont payé moins de 5 000 livres sterling et les autres.

Dans le premier cas, un remboursement intégral peut-être demandé, contre 50 % dans le second dans la limite de 150 000 livres sterling. Mais l’ensemble des exposants peuvent prendre une autre option avec un « bonus » à la clé.

Le GMSA leur propose 125 % des sommes payées en 2020 réparties sur trois ans : 65 % pour le MWC 2021, 35 % pour celui de 2022 et 25 % pour celui de 2023. Les entreprises récupèrent ainsi l’intégralité de leur mise et la GSMA peut échelonner les paiements sur trois ans. 

L'organisateur du MWC veut aussi faire preuve de « bonne volonté » : « les tarifs du MWC 2021 reviendront à ceux pratiqués en 2019 ». Il en profite pour annoncer la présence confirmée de quatre poids lourds : NTT DOCOMO, Orange, Telefonica et Vodafone.

MWC 2020 : la GSMA propose un remboursement ou un avoir avec « bonus » sur trois ans
chargement Chargement des commentaires...