du 13 février 2018
Date

Choisir une autre édition

MWC 2018 : LG maintient le cap sur l'IA avec une version 2018 de son V30

Lors du CES de Las Vegas, le fabricant voulait mettre de l'intelligence artificielle dans tous les coins de la maison avec ThinQ. Le MWC de Barcelone devrait suivre la même voie, mais sur la partie smartphone bien évidemment.

Le constructeur explique en effet qu'il présentera les premiers éléments d'une série de technologies exploitant l'intelligence artificielle au service des mobiles. Elles prendront place dans une « version 2018 du V30 », un smartphone annoncé lors de l'IFA de Berlin (lire notre compte rendu).

LG évoque divers éléments, comme une reconnaissance d'images pour proposer automatiquement le meilleur mode de prise de vue. En scannant un QR-Code, le smartphone pourra vous proposer une sélection de boutiques où acheter ce produit au meilleur prix, etc. La voix est également à l'honneur avec neuf commandes supplémentaires venant s'ajouter aux 23 déjà existantes.

Le fabricant ajoute que certaines fonctionnalités ne seront pas réservées aux nouveaux smartphones et qu'elles seront déployées sur d'anciens modèles via des mises à jour. Il ne donne par contre aucun détail supplémentaire.

Il faudra certainement attendre le MWC de Barcelone pour en apprendre davantage. Le salon ouvrira ses portes pour rappel du 26 février au 1er mars.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Les trois services, liés au monde de l'entreprise, ne seront plus supportés sur Windows Phone 8.1 et Windows 10 Mobile à compter du 20 mai.

Nouvelle coupe donc dans le support entourant la plateforme mobile. Même si Microsoft a affirmé que le support du système lui-même continuerait pendant des années, l'entreprise se concentre sur d'autres projets et ne s'occupe plus des fonctionnalités.

Pour les utilisateurs, outre le fait qu'ils n'ont plus droit aux mises à jour majeures de Windows 10, c'est une piqûre de rappel : il n'y aura non seulement plus de nouveautés, mais l'existant sera peu à peu retiré.

Pour les éditeurs tiers, ce sera également un signal. Si même Microsoft coupe le support des services professionnels (souvent les derniers à partir), c'est qu'ils peuvent sans problème en faire autant avec leurs propres produits.

Les versions Android, iOS, Windows et Mac de ces services ne sont bien sûr pas concernées par la décision. Quant aux concernés, ils auraient sans doute apprécié être prévenus un peu plus tôt.

Copié dans le presse-papier !

Lors de la conférence RSA la semaine dernière, Google et Microsoft ont effectué des démonstrations sur ce nouveau standard (voir notre analyse).

Pour rappel, il permet une authentification forte à travers la biométrie ou une clé de sécurité, afin d'éviter l'utilisation d'un mot de passe dans la majorité des cas. PCMag rapporte que deux démonstrations ont été effectuées à travers un achat en ligne via PayPal.

Dans le premier cas, un appareil Android permettait la connexion via le lecteur d'empreinte digitale sous Chrome. Dans le second, un PC faisait de même depuis le navigateur Edge et la reconnaissance faciale Windows Hello.

De quoi largement simplifier les parcours, que ce soit pour un paiement ou la connexion à différents sites au quotidien. L'intégration aux navigateurs sera ainsi un élément clé. Le tout devrait d'ailleurs montrer ses effets une fois que l'API Web Payments se sera elle aussi généralisée.

Copié dans le presse-papier !

Début avril, la plateforme de streaming envoyait des invitations aux journalistes afin de les convier, ce matin, à un événement à New York.

La société ne précise pas de quoi il est question et les rumeurs vont bon train en attendant, notamment avec un produit et/ou des services pour la voiture. Il devrait dans tous les cas être question de son introduction en bourse.

Après un lancement à 165,90 dollars, elle est rapidement descendue à 149 dollars, ce qui est toujours supérieur aux 132 dollars de référence. Actuellement, l'action est à 158 dollars, en hausse depuis une semaine.

Copié dans le presse-papier !

La plateforme de streaming vient de mettre en ligne son premier bilan sur l'application des règles de la communauté. Il couvre la période d'octobre à décembre 2017.

Au total, 8 284 039 vidéos ont été supprimées, dont près de 6,7 millions identifiés automatiquement par des ordinateurs. Sur ces 6,7 millions, 75,9 % ont été supprimées avant d'avoir la moindre vue.

YouTube en profite d'ailleurs pour expliquer que, grâce à l'apprentissage automatique, « plus de la moitié des vidéos retirées pour extrémisme violent avaient moins de 10 vues ».

Enfin, le géant du Net annonce la mise en place d'un tableau de bord de l'historique des signalements. Il est disponible pour chaque utilisateur afin de suivre chaque retour qu'il a pu faire à YouTube.

Copié dans le presse-papier !

Samedi et dimanche soir, la société relatait un incident sur ses  « serveurs empêchant l'accès au service A La Demande sur tous supports ».

Sur Twitter, elle précise que c'est la conséquence d'une panne sur deux serveurs. Ils ont été remplacés et « l'incident est désormais résolu » pour Canal… mais des clients continuaient visiblement de se plaindre hier soir.

Comme toujours, n'hésitez pas à nous signaler ce qu'il en est pour vous.