du 13 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Mt. Gox : Mark Karpelès pourrait gagner très gros

Bientôt quatre ans après la fermeture de Mt.Gox, qui jusque début 2014 était la plus grande plateforme d’échange de bitcoins au monde, son fondateur, accusé d’avoir falsifié les comptes de son entreprise, pourrait s’en sortir plutôt bien rapporte ArsTechnica.  

Lorsque la plateforme (détenue à 88 % par Mark Karpelès à travers de son entreprise Tibanne) a déposé le bilan, elle devait rembourser près de 750 000 bitcoins à ses créanciers. Pour déterminer le préjudice subi par les clients, les liquidateurs japonais se sont appuyés sur le taux moyen du bitcoin au 23 avril 2014, soit 483 dollars. Ainsi, Mt.Gox doit verser environ 362 millions de dollars à ses créanciers.

Le seul actif (ou presque) dont dispose la société est un portefeuille renfermant 202 000 bitcoins, valant aujourd’hui plus de 1,25 milliard de dollars, et ce malgré une chute de 20 % du cours de la crypto-monnaie ces derniers jours. Après avoir remboursé l’ensemble de son dû, il resterait près de 900 millions de dollars, à partager entre les actionnaires. Jackpot.

Les clients de Mt.Gox digèrent assez mal le fait que Mark Karpelès collecte une très large part des bénéfices qu’ils auraient pu faire si la plateforme n’avait pas « perdu » leurs avoirs de l’époque. La réponse que l’intéressé a donné à nos confrères à ce sujet se résume ainsi : « c’est la loi ».

Les créanciers de Mt.Gox ne l’entendent pas ainsi et vont tenter de faire valoir leurs droits en lançant une nouvelle procédure en justice.

chargement Chargement des commentaires...