du 13 février 2019
Date

Choisir une autre édition

Mozilla s'associe à Ubisoft pour accélérer le développement de Firefox

Les deux entreprises se rapprochent en vue de fluidifier le développement du navigateur. Mozilla va ainsi utiliser Clever-Commit.

Un commit est une modification de code poussée pour validation dans le cadre d'un projet. La technologie d’Ubisoft se sert du machine learning pour détecter si un commit risque de provoquer des problèmes, en se basant sur les anciens bugs et correctifs.

Clever-Commit puise dans les informations des systèmes de bug tracking et de contrôle des versions pour y trouver d’éventuels modèles dans l’historique de développement d’un projet, ou d’une partie de ce projet.

Sylvestre Ledru, responsable publication et qualité de Firefox, précise que la correction des bugs est une étape chronophage et consommant de nombreuses ressources. Clever-Commit sera donc intégré au cycle de développement de Firefox et devrait permettre une montée en qualité et rapidité dans certaines étapes.

« En intégrant Clever-Commit au flux de développement, nous améliorerons le processus de développement de Firefox en repérant les tendances en matière de bugs et en identifiant plus tôt les correctifs antérieurs, à une étape où corriger un bug coûte beaucoup moins cher qu'après la parution »

Plus spécifiquement, un gain de 3 à 4 bugs trouvés sur 5 est envisagé avant leur introduction dans le code. Mozilla espère donc économiser du temps, qui sera réinvesti autrement (optimisations, fonctions, etc.).

Ubisoft aussi compte tirer avantage de ce rapprochement. « Travailler sur Clever-Commit avec Mozilla nous permet de prendre en charge d'autres langages de programmation et d'améliorer les performances générales de l'outil » explique ainsi Mathieu Nayrolles, architecte technique chez Ubisoft Montréal.

Mozilla contribuera directement au développement de Clever-Commit en fournissant une expertise sur plusieurs langages comme C++, JavaScript et surtout Rust, créé par Mozilla.

Notez que la technologie d’Ubisoft provient de l’approche CLEVER (Combining Levels of Bug Prevention and Resolution techniques) présentée initialement en mars 2018.

Selon l’éditeur, Clever-Commit est déjà utilisée en bêta par plusieurs studios sur des titres AAA en développement.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La plateforme n'a donné aucune information supplémentaire, que ce soit sur le calendrier ou sur le prix visé. 

Dans un communiqué, la société se félicite d'avoir dépassé le milliard de dollars de chiffre d'affaires sur le second trimestre de l'année. C'est la deuxième fois de son histoire qu'elle franchit un tel cap. 

Copié dans le presse-papier !

Depuis plusieurs années, la société met en avant son attachement au solaire et à l'éolien : « En 2017, nous sommes devenus la première entreprise de notre taille à compenser notre consommation annuelle d'électricité avec des énergies renouvelables (et nous l'avons refait en 2018) ».

Sundar Pichai annonce aujourd'hui la signature de 18 nouveaux contrats (aux États-Unis, au Chili et en Europe) pour un total de 1 600 MW supplémentaires, dont une bonne partie en solaire. « Ensemble, ces accords augmenteront de plus de 40 % notre portefeuille mondial d'accords sur l'éolien et le solaire, pour atteindre 5 500 MW ».

Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas le message qu'a fait passer Kenneth Bowersox, administrateur par intérim de la NASA en charge de l'exploration et des opérations humaines, comme le rapporte Associated Press.

Lors d'un passage devant un sous-comité du Congrès, il affirme que la NASA fait de son mieux pour tenir le calendrier annoncé par la Maison Blanche, mais qu'il « ne parierait pas le cadeau d’anniversaire de son fils aîné, ou quelque chose comme ça ».

« Ce qui est important, c'est de démarrer quand nous sommes prêts et que notre mission soit un succès.  Je ne vais pas m'asseoir ici pour vous dire arbitrairement que nous allons y arriver », ajoute-t-il. 

Copié dans le presse-papier !

Presque un an jour pour jour après avoir levé 100 millions de dollars, la jeune pousse triple presque la mise avec 268 millions de dollars. D'anciens investisseurs, comme Y Combinator Continuity, ont remis la main au portefeuille, aux côtés de plus d'une dizaine de nouveaux.

Au total, GitLab a levé 426 millions de dollars depuis ses débuts et revendique une valorisation de 2,75 milliards de dollars. La société a d'ores et déjà prévu une date pour son introduction en bourse : le 18 novembre 2020. 

Pour rappel, son plus gros concurrent, GitHub, a été racheté par Microsoft en juin 2018 pour 7,5 milliards de dollars. Le patron de la société, Sid Sijbrandij, continue de surfer sur ce rachat en expliquant à Bloomberg qu'il « préfère rester indépendant »… un moyen de s'attirer la sympathie de ceux craignant que Microsoft ne change la donne sur GitHub. 

Copié dans le presse-papier !

Hier matin, Next INpact révélait le jugement du TGI de Paris ordonnant à Valve d’autoriser la revente de jeux achetés sur Steam. 

Dans un communiqué publié après coup, l’UFC-Que Choisir a annoncé qu’elle étendrait cette action à d’autres plateformes.

Comme nous l’anticipions, Valve a décidé de faire appel. Doug Lombardi, responsable du marketing chez l’éditeur de jeux vidéo, a indiqué à PC Gamers qu’il allait faire appel : 

« Nous sommes en désaccord avec la décision du tribunal de grande instance de Paris et nous ferons appel. La première décision sera donc sans effet sur Steam tant que l’affaire ne sera pas rejugée ».

Et pour cause, cette procédure va geler la décision du 17 septembre, qui n’est pas assortie d'une exécution provisoire.