du 13 février 2019
Date

Choisir une autre édition

Mozilla s'associe à Ubisoft pour accélérer le développement de Firefox

Les deux entreprises se rapprochent en vue de fluidifier le développement du navigateur. Mozilla va ainsi utiliser Clever-Commit.

Un commit est une modification de code poussée pour validation dans le cadre d'un projet. La technologie d’Ubisoft se sert du machine learning pour détecter si un commit risque de provoquer des problèmes, en se basant sur les anciens bugs et correctifs.

Clever-Commit puise dans les informations des systèmes de bug tracking et de contrôle des versions pour y trouver d’éventuels modèles dans l’historique de développement d’un projet, ou d’une partie de ce projet.

Sylvestre Ledru, responsable publication et qualité de Firefox, précise que la correction des bugs est une étape chronophage et consommant de nombreuses ressources. Clever-Commit sera donc intégré au cycle de développement de Firefox et devrait permettre une montée en qualité et rapidité dans certaines étapes.

« En intégrant Clever-Commit au flux de développement, nous améliorerons le processus de développement de Firefox en repérant les tendances en matière de bugs et en identifiant plus tôt les correctifs antérieurs, à une étape où corriger un bug coûte beaucoup moins cher qu'après la parution »

Plus spécifiquement, un gain de 3 à 4 bugs trouvés sur 5 est envisagé avant leur introduction dans le code. Mozilla espère donc économiser du temps, qui sera réinvesti autrement (optimisations, fonctions, etc.).

Ubisoft aussi compte tirer avantage de ce rapprochement. « Travailler sur Clever-Commit avec Mozilla nous permet de prendre en charge d'autres langages de programmation et d'améliorer les performances générales de l'outil » explique ainsi Mathieu Nayrolles, architecte technique chez Ubisoft Montréal.

Mozilla contribuera directement au développement de Clever-Commit en fournissant une expertise sur plusieurs langages comme C++, JavaScript et surtout Rust, créé par Mozilla.

Notez que la technologie d’Ubisoft provient de l’approche CLEVER (Combining Levels of Bug Prevention and Resolution techniques) présentée initialement en mars 2018.

Selon l’éditeur, Clever-Commit est déjà utilisée en bêta par plusieurs studios sur des titres AAA en développement.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La déclaration a été faite par Marc Allera, directeur général de la société, à Pocket-Lint. Le dirigeant reste vague sur les détails techniques et commerciaux.

« Pour une meilleure expérience et plus de débit – ce que la 5G offrira – je pense que les consommateurs seront prêts payer quelques livres de plus », affirme le dirigeant. Attendons maintenant de voir comment se positionneront ses concurrents.

Copié dans le presse-papier !

Le ministre de l'Économie a fait cette déclaration en inaugurant un centre de données de la société américaine Equinix en région parisienne (son huitième en France). Il accueille des serveurs pour la SNCF et Docapost (La Poste), mais aussi pour des géants américains dont le nom n'est pas précisé.

« Aujourd'hui, nous sommes les quatrièmes derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas », affirme Bruno Le Maire. Il met en avant la récente division par deux de la taxe sur la consommation d’électricité pour les datacenters français et la qualité des réseaux de télécommunication. Pour rappel, le ministre a également largement poussé la taxe sur les géants du Net.

Pour Bruno Le Maire, « l'installation sur le territoire national de datacenters est une nécessité pour accélérer l'accès des entreprises aux outils de la transformation numérique et un enjeu de souveraineté pour maintenir sur le territoire national les données sensibles des entreprises »… mais celles-ci sont généralement dupliquées sur plusieurs datacenters à travers le monde, au moins pour les géants américains.

Quoi qu'il en soit, aucun chiffre concret n'est avancé par le ministre ni aucun plan d'action autre que celui déjà adopté par les députés sur la taxe sur la consommation d’électricité.

Copié dans le presse-papier !

Après la version de 1984 par David Lynch (avec Sting au casting), Denis Villeneuve (Premier contact, Blade Runner 2049) prépare une nouvelle adaptation du premier volume du Cycle de Dune de Frank Herbert.

Comme le rapporte Deadline, il sortira le 20 novembre 2020 aux États-Unis. Timothée Chalamet et Rebecca Ferguson incarneront Paul et Jessica Atréides. Josh Brolin, Oscar Isaac, Jason Momoa, Javier Bardem et Charlotte Rampling sont également au casting.

Copié dans le presse-papier !

Le réseau social emboite donc le pas à Amazon et Google. L'annonce a été faite par Yann LeCun, responsable de l'IA chez Facebook, au Financial Times, et reprise par Reuters. But de l'opération : « créer un assistant numérique doté de suffisamment de “bon sens” pour converser avec une personne sur n’importe quel sujet ».

L'intelligence artificielle est déjà utilisée pour contrôler les publications, mais le réseau social veut renforcer son utilisation, par exemple pour surveiller de la vidéo en temps réel. En plus de ses partenaires, Facebook planche donc sur ses propres ASIC (application-specific integrated circuit).

« Facebook est connu pour construire son propre matériel quand il le faut, par exemple ses propres ASIC. Nous ne nous épargnerons aucun effort dans ce sens », explique Yann LeCun.

Copié dans le presse-papier !

Le revendeur, comme d'autres géants du Net, vise à utiliser uniquement des énergies renouvelables (solaire, éolien, etc.) à long terme pour alimenter leurs gigantesques infrastructures.

Aujourd'hui, Amazon se penche sur le cas des livraisons et dévoiler son projet « Shipment Zero », dont le but est d'effectuer 50 % des livraisons sans émission de carbone d'ici 2030. La manière d'y arriver n'est pas précisée, mais l'utilisation de drones (volants et/ou roulants) est certainement prévue.