du 13 février 2018
Date

Choisir une autre édition

La fondation déclare qu'elle déposera une nouvelle plainte contre l'autorité des télécoms, la FCC, pour protéger la non-discrimination des contenus en ligne.

À la mi-janvier, plusieurs organisations et les procureurs généraux de 21 États sont montés au créneau pour revenir sur la suppression de la neutralité par la FCC, prononcée à la mi-décembre. Pour les Républicains, à la tête du pays et de l'autorité, il s'agit d'une entrave au libre marché et à l'innovation en ligne, tout conflit pouvant se régler (selon eux) par le droit de la concurrence.

Des dizaines d'organisations et des centaines de jeunes pousses ont pourtant milité pour maintenir cette égalité de traitement des contenus et services, instaurée en 2015 sous Obama. Mozilla compte donc maintenir la pression devant les tribunaux, avant que la justice tranche enfin la question. En attendant, plusieurs villes et États tentent d'instaurer des législations locales défendant ce principe.

Mozilla repart en justice pour défendre la neutralité du Net outre-Atlantique
chargement Chargement des commentaires...