du 28 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Mozilla dresse son bilan annuel

 Dans son nouveau rapport annuel, Mozilla fait le point sur sa situation, ses actions et son bilan financier. Elle rappelle à quel point le combat est âpre aujourd’hui, et l’ambiance morose, dans un contexte de méfiance croissante.

« Nous voyons toutes les failles de l’humanité sur nos écrans, de la violence aux mensonges, en passant par l’exploitation, le contrôle et ce qui semble être un manque de responsabilité d’une petite poignée d’entreprises ». Ambiance.

Mais Mozilla garde le sourire, au moins en façade. Elle rappelle les nombreux projets et travaux effectués depuis l’année dernière, notamment l’initiative Quantum pour Firefox, le gestionnaire de mots de passe Lockbox, Firefox Monitor ou encore Firefox Reality pour la navigation en environnement virtuel (Viveport, Oculus et Daydream).

Mozilla joue également la transparence sur ses chiffres, en précisant (au dollar près) combien elle dépense dans différents domaines. Par exemple, 2 733 016 dollars dans la « mobilisation d’une masse critique d’utilisateurs Internet conscients », capables d’influencer leur entourage sur les sujets sensibles : sécurité, fake news, vie privée, etc.

En 2017, la fondation a par ailleurs enregistré une entrée globale de 20,6 millions de dollars. Très loin de ce que brasse Mozilla Corp (qui produit Firefox et les autres logiciels et services) : un chiffre d’affaires de 542 millions de dollars, contre 506 millions l’année précédente. L’entreprise le répète à nouveau, la majorité de cette somme provient des accords avec les moteurs de recherche, tout particulièrement celui avec Google.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le quotidien a publié un long article, richement illustré, sur les applications mobiles et le partage de données de localisation. Il a notamment étudié les déplacements d’une personne sur quatre mois, son téléphone l’ayant localisée plus de 8 600 fois, « en moyenne une fois toutes les 21 minutes ».

Selon le NYT, au moins 75 entreprises reçoivent des données de localisation de diverses applications, par exemple d’actualité ou de météo. Certaines affirment détenir les données de 200 millions d’Américains, pour un marché qui atteindrait 21 milliards de dollars par an.

Le journal s’inquiète de ce que révèle cette localisation, comme le lieu de travail, les personnes croisées ou la participation à des événements politiques. Selon la société MightySignal, au moins 1 000 applications Android et 200 applications iOS contiennent de tels outils de partage de localisation.

En France, la CNIL a récemment sévi contre des entreprises vivant de cette localisation discrète, comme Singlespot et Vectaury, les mettant en demeure de se mettre en conformité ; une mesure rapidement prise par Singlespot.

Copié dans le presse-papier !

Le moins que l'on puisse dire au sujet de la PlayStation Classic, c'est que Sony ne s'est franchement pas préoccupé des questions de sécurité. À un tel point qu'on se demande si la machine n'a pas été conçue dans le but d'être facilement bidouillée.

Comme le rapporte Ars Technica, deux hackers ont trouvé le moyen d'ajouter simplement de nouveaux contenus à la console grâce à un simple périphérique USB. En effet, si le kernel de la machine est bien protégé par un algorithme de chiffrement, sa clé est stockée localement sur la machine. Cela revient à fermer sa porte à clé, mais en laissant la clé sous le paillasson.

À ce rythme, la prochaine étape, l'installation d'émulateurs de consoles autres que la PlayStation, ne devrait être qu'une question de semaines.  

Copié dans le presse-papier !

L'outil ajoute une section dans son onglet Advanced, précisant simplement s'il s'agit ou non de pilotes DCH/UWD et leur date de publication, sans plus de détails. Cette nouvelle structure de drivers commence pour rappel à être utilisée chez les constructeurs, Intel ayant diffusé sa propre version il y a peu.

Le terme DCH pourra également apparaître dans le numéro de version du pilote. Pour le reste il est surtout question de petits correctifs et de l'ajout des GeForce RTX 2060, renforçant l'idée d'un lancement prochain. Au CES de Las Vegas ?

Copié dans le presse-papier !

Le gestionnaire de projets Trello s'était fait manger par Atlassian pour 425 millions de dollars en janvier 2017. Il passe aujourd'hui à l'offensive en rachetant Butler et son outil d'automatisation pour Trello.

L'éditeur explique sur son site qu'il permet de mettre en place des règles, des commandes planifiées, des boutons personnalisés, etc. De son côté, Trello affirme qu'avec l’acquisition de Butler, il « sera le seul outil de ce type à disposer de capacités d’automatisation natives ».

Le montant de la transaction n'est pas précisé.

Copié dans le presse-papier !

Après une série de tweets en août dernier sur une potentielle sortie de bourse de Tesla, la SEC avait condamné deux mois plus tard Elon Musk et Tesla à une copieuse amende de 40 millions de dollars. En outre, l'extravagant milliardaire devait se tenir à carreau sur les réseaux sociaux en s'abstenant de tout message susceptible de faire varier le cours de l'action Tesla.

Dans une entrevue accordée à l'émission 60 Minutes, il a affirmé n'avoir cure de cette contrainte et continuer de publier des messages sans obtenir l'accord préalable des autorités. « Je veux être clair. Je ne respecte pas la SEC. Je ne les respecte pas », a notamment lancé Elon Musk à la télévision américaine.