Depuis quelques temps, la tendance est à la production de vidéos pour les réseaux sociaux. Celles-ci doivent être courtes, rythmées, et inciter au partage pour que le succès soit au rendez-vous.

En France, Brut a été l'un des premiers à se lancer sur le créneau en allant sur le terrain de l'information, d'autres ont suivi le concept, décliné parfois de manière indépendante, parfois comme le format d'un média existant.

Aujourd'hui, ce marché qui semble déjà prêt à saturer compte un nouvel acteur : Monkey. Il se présente comme « le premier média 100 % social, 100 % vidéo et 100 % premium ».

Lancé il y a quelques mois, ce projet porté par la société de production Elephant veut aujourd'hui se faire connaître, et met en avant son cofondateur star : Emmanuel Chain.

Pour le moment, le gros de la communauté se situe sur Facebook, avec un peu moins de 17 000 fans, contre un peu moins de 1 000 sur Twitter et de 200 sur YouTube.

Monkey : encore un média vidéo pensé pour les réseaux sociaux, par l'équipe d'Emmanuel Chain
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Les rumeurs et les premiers résultats continuent d'affluer autour de Windows 10 sur ARM et des performances des machines qui doivent arriver dans les mois à venir. Sans communication concrète de Microsoft et Qualcomm, il ne peut de toute façon pas en être autrement.

Il faut donc se contenter de fuites de scores Geekbench, dont les dernières placent une machine ASUS aux alentours de 800/900 points sur un seul cœur et aux alentours de 3000/3200 points avec ses huit cœurs utilisés. Soit le niveau d'un Pentium N3510 (Bay Trail) utilisé dans une machine Lenovo, avec un avantage lors de l'exploitation de tous les cœurs.

Dans le détail, la puce Intel est moins efficace côté Crypto (AES-NI n'a été intégré que dans les puces plus récentes), et se trouve en retrait côté calcul sur les flottants et mémoire. Elle est par contre bien meilleure sur les calculs sur les entiers. Il sera donc intéressant d'analyser ces performances au-delà d'un simple outil, dans des conditions et des usages réels. Il faudra d'ailleurs croiser ces chiffres avec les scores en termes d'autonomie.

Mais les premiers résultats semblent confirmer que ces machines viseront surtout l'offre d'entrée de gamme à 200/300 euros. On y trouve actuellement quelques machines comme l'Asus E203NA-FD035T, avec un Celeron N3350 et 4 Go de mémoire, qui s'affiche à 249 euros. La bataille à venir s'annonce donc importante.

Copié dans le presse-papier !

La plateforme de VTC a écopé d'une lourde amende de 8,9 millions de dollars dans l'État américain du Colorado. Il est reproché à l'entreprise d'avoir négligé la vérification des antécédents des chauffeurs à qui elle fait appel.

Une enquête de la Colorado Public Utilities Commission a montré que 12 chauffeurs avaient été précédemment condamnés pour des crimes divers, 17 autres pour des infractions répétées au code de la route et 3 autres encore disposaient d'un permis probatoire remis après des infractions pour alcoolémie au volant.

Un dernier cas concerne un chauffeur « qui est reconnu coupables de crimes, un habitué des infractions, qui a par le passé, réussi à s'échapper de prison ».

Copié dans le presse-papier !

Dans le monde d'Uber, tout ce qui n'est pas un 5/5 est une mauvaise note. Or, dans l'esprit d'un passager, une prestation correcte mais sans plus peut mériter un 4 voir un 3, sans qu'il ne voie cela comme un gros problème.

Pour remédier à cela, la plateforme prévoit une mise à jour de son système de notation, rapporte Mashable. Si un passager veut mettre une note inférieure à 5 lors d'une course, il devra la justifier.

Cela permettra d'un côté à Uber de transmettre les commentaires des clients aux chauffeurs pour qu'ils s'améliorent, ou encore de filtrer les notes données pour de mauvaises raisons (bouchons, conditions météo etc.).

Copié dans le presse-papier !

Le service wallabag.it, spécialisé dans la sauvegarde et la classification d'articles, vient de passer à la version 2.3 de wallabag, l'outil libre sur lequel il est fondé. La principale nouveauté est le support des paywalls de plusieurs sites comme Arrêt sur images, Mediapart, Le Monde diplomatique et Next INpact. Sont ensuite prévus Alternatives économiques, Le Figaro, Le Monde et The Telegraph.

L'option est accessible dans la barre latérale de la version web, via l'entrée « Accès aux sites ». Il suffit ensuite d'entrer le nom de domaine du média et ses identifiants qui seront stockés par le service. Ils sont « hachés avec une clé » dans la base de données, nous déclare le développeur principal, Nicolas Lœuillet. Les détails de l'implémentation sont consultables ici.

La version 2.3 de wallabag n'est pas encore disponible au téléchargement, l'équipe effectuant les derniers ajustements. Sa publication a neuf mois de retard sur le calendrier prévu, faute de temps des concepteurs. Une première liste des changements est tout de même proposée.

Wallabag.it ajoute aussi un abonnement de soutien à 25 euros par an, en plus de l'annuel à 9 euros et trimestriel à 3 euros.

Copié dans le presse-papier !

Trois semaines avant la mise à feu de la fusée Ariane 5, les satellites 18, 19, 20 et 21 de la constellation Galileo ont été déclarés « prêts pour le vol », indique l'agence spatiale européenne.

De son côté, la fusée Ariane 5 est en cours de finalisation afin d'accueillir les quatre satellites à son bord pour les emmener sur leur orbite de croisière à 23 500 km d'altitude. Décollage prévu le 12 décembre, sauf report de dernière minute.