du 12 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

On ne sait toujours pas quelle part d'entre eux paie concrètement pour le service. Mais celui-ci continue de faire son chemin, sans doute aidé par les déboires de TF1 face à ses distributeurs ces dernières semaines.

On apprend aujourd'hui qu'un nouveau dispositif a été mis en ligne : la communauté. Derrière ce nom qui fleure bon l'esprit d'équipe et la solidarité, il est seulement question d'une refonte du service de support et de sa FAQ.

L'idée est néanmoins que les utilisateurs prennent le temps de se répondre entre eux, histoire de soulager le personnel, sans récompense particulière si ce ne sont les habituels points et badges. Le service client est, lui, accessible directement par un formulaire ou via Twitter.

Il ne semble par contre toujours pas prévu d'intégrer un outil permettant de connaître à l'avance le programme TV des différentes chaînes jour par jour, ce qui serait pourtant bien pratique.

Molotov revendique 5 millions d'utilisateurs et ouvre sa « communauté »
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'outil ajoute une section dans son onglet Advanced, précisant simplement s'il s'agit ou non de pilotes DCH/UWD etleur date de publication, sans plus de détails. Cette nouvelle structure de drivers commence pour rappel à être utilisée chez les constructeurs, Intel ayant diffusé sa propre version il y a peu.

Le terme DCH pourra également apparaître dans le numéro de version du pilote. Pour le reste il est surtout question de petits correctifs et de l'ajout des GeForce RTX 2060, renforçant l'idée d'un lancement prochain. Au CES de Las Vegas ?

Copié dans le presse-papier !

Habitué à la dernière place depuis près de 18 mois (avec un plongeon aux enfers en janvier 2018), Free remonte doucement la pente et dépasse 3 Mb/s de moyenne pour la première fois depuis… janvier 2016.

Avec 3,02 Mb/s de moyenne sur les heures de grandes écoutes (+0,12 Mb/s), le FAI se rapproche de son plus haut historique à 3,28 Mb/s en mai 2015. Si la marque au carré rouge en xDSL prend la dernière place, c'est principalement parce que le FAI signe une deuxième baisse consécutive, de 0,08 Mb/s cette fois-ci.

Il est dans tous les cas encore trop tôt pour affirmer qu'un changement durable s'est installé et que l'annonce du partenariat entre Netflix et Free sur les Freebox a un impact notable sur cet indice des performances. Il faudra surveiller l'évolution de l'observatoire de Netflix sur plusieurs mois.

Le haut du tableau reste occupé par les mêmes FAI : SFR THD (fibre et câble) est en tête avec 3,74 Mb/s (-0,06 Mb/s), suivi par Bouygues Telecom à 3,65 Mb/s (+0,2 Mb/s) et Orange à 3,48 Mb/s (+0,17 Mb/s).

Copié dans le presse-papier !

Le quotidien a publié un long article, richement illustré, sur les applications mobiles et le partage de données de localisation. Il a notamment étudié les déplacements d’une personne sur quatre mois, son téléphone l’ayant localisée plus de 8 600 fois, « en moyenne une fois toutes les 21 minutes ».

Selon le NYT, au moins 75 entreprises reçoivent des données de localisation de diverses applications, par exemple d’actualité ou de météo. Certaines affirment détenir les données de 200 millions d’Américains, pour un marché qui atteindrait 21 milliards de dollars par an.

Le journal s’inquiète de ce que révèle cette localisation, comme le lieu de travail, les personnes croisées ou la participation à des événements politiques. Selon la société MightySignal, au moins 1 000 applications Android et 200 applications iOS contiennent de tels outils de partage de localisation.

En France, la CNIL a récemment sévi contre des entreprises vivant de cette localisation discrète, comme Singlespot et Vectaury, les mettant en demeure de se mettre en conformité ; une mesure rapidement prise par Singlespot.

Copié dans le presse-papier !

À l’aune notamment de l’entrée en application du RGPD, la Commission nationale de l’informatique et des libertés a signé la semaine dernière avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, une convention « relative à la protection des données personnelles dans les usages numériques de l’Éducation nationale ».

Les deux institutions s’engagent à « collaborer » et à « mener des actions communes », par exemple en matière de « formation des membres de la communauté éducative ». Un accompagnement dans la mise en conformité au RGPD est également prévue.

Un comité de pilotage se réunira deux fois par an. Cette sorte de partenariat est pour l’instant conclu pour trois ans (vraisemblablement en lieu et place de la « charte de confiance » attendue depuis 2016 suite aux promesses de Najat Vallaud-Belkacem). Il a toutefois vocation à être renouvelé, d’ici à décembre 2021.

Copié dans le presse-papier !

Lors d'une conférence de presse à Hong Kong, le fabricant s'est attardé sur quelques éléments de son prochain smartphone qui devrait être officiellement annoncé à la fin du mois.

Honor laisse de côté l'encoche (« notch ») pour… un trou dans l'écran à l'emplacement de la caméra de 20 Pixels (en haut à gauche), comme l'indique UberGizmo. Des prototypes fonctionnels du Honor View 20 étaient en démonstration sur place.

À l'arrière, un capteur Sony IMX586 de 48 Mpixels est présent. Afin d'améliorer les clichés en basse luminosité, il peut agréger quatre pixels pour n'en faire plus qu'un, avec une définition de 12 Mpixels pour le rendu final.

La disponibilité du Honor View 20 est prévue pour le 26 décembre en Chine et à partir du 22 janvier à l'international. Pour le moment, pas un mot sur les tarifs.