du 02 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Dans un document transmis à la 9e cour d’appel des États-Unis et repris par Business Insider, le fondeur affirme avoir vendu sa division modem à Apple avec « une perte de plusieurs milliards de dollars ». Il ajoute qu'il a été contraint de quitter ce marché à cause des pratiques anticoncurrentielles de Qualcomm.

Il s'agit du procès en appel de Qualcomm pour abus de position dominante sur le marché des modems. Après plusieurs années d'enquête, la juge Lucy Kho donnait raison à la FTC et demandait à Qualcomm de renégocier ses contrats et d'octroyer à des prix raisonnables des licences à ses concurrents. Qualcomm a donc fait appel.

Cette décision est arrivée en mai, mais Apple et Qualcomm étaient déjà parvenus à un accord en avril. Au même moment, Intel annonçait son départ du marché des modems 5G pour smartphones. Cette division a été vendue à Apple par la suite, pour un milliard de dollars.

Dans un billet de blog, le fondeur explique qu'il est en accord avec la condamnation annoncée en mai dernier par le tribunal : « Qualcomm voudrait faire croire que sa position actuelle sur le marché – dernier fournisseur américain de modem haut de gamme – est due à son "ingéniosité et son sens des affaires", et que ses concurrents ont échoué car ils "n'offraient pas assez de bonnes puces à prix attractifs ». Ce n’est tout simplement pas vrai ».

Modem : selon Intel, les pratiques de Qualcomm lui ont fait perdre « plusieurs milliards de dollars »
chargement Chargement des commentaires...