du 01 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Annoncée en septembre dernier lors de la conférence Ignite et reportée à plusieurs reprises, la fonctionnalité est enfin en cours de déploiement.

Les utilisateurs de Teams vont donc pouvoir inviter qui ils veulent, sans condition préalable (ou presque). S’il fallait auparavant un compte AAD (Azure Active Directory), ce n’est plus le cas : seule l’adresse email est demandée. Il n’y a même pas besoin qu’elle soit liée à un compte Microsoft.

L’ajout se fait via le bouton idoine depuis le menu. Les invités sont indiqués en tant que tels dans les conversations. Une fois présents, ils disposent des mêmes capacités que les membres, à savoir discuter, collaborer sur des documents ou encore participer à des réunions.

Ces accès peuvent bien sûr être révoqués à n’importe quel moment. Les comptes invités sont par ailleurs stockés dans AAD, avec les paramètres de sécurité qui vont avec. Traduction : l’accès peut être conditionnel, en imposant par exemple que certaines mises à jour soient installées. L’administrateur peut en outre interdire aux membres l’ajout d’invités.

Tous les comptes Office 365 concernés sont en cours de mise à jour. Le déploiement est progressif et peut prendre quelques semaines.

Microsoft Teams se dote enfin d'un véritable accès invité
chargement Chargement des commentaires...