du 27 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

L'éditeur a passé l'un des composants du sous-système Linux (WSL) en open source, dans l'optique de faciliter certaines démarches.

Deux avantages sont cités. D'une part, simplifier la vie des sociétés ou communautés qui aimeraient publier une distribution sur le Store de Windows 10, pour y rejoindre notamment Debian, Kali Linux, Suse ou Ubuntu.

D'autre part, autoriser le sideload d'une distribution, toujours sous Windows 10. Cela permet pour rappel de charger une application n'ayant normalement pas le droit de s'exécuter.

Le réglage doit être activé dans les Paramètres, dans la section Pour les développeurs. C'est le même que pour les applications UWP, autorisant par exemple les développeurs à tester leur créations sans validation préalable.

 

Microsoft simplifie l'ajout de distributions Linux dans son Windows Store
chargement Chargement des commentaires...