du 30 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Avec sa Fleet Tracker Solution (FTS), Microsoft fournit aux entreprises qui le souhaitent un service basé sur plusieurs éléments : un composant en arrière-plan pour Azure, un code client pour Android et une interface de suivi.

Selon l'éditeur, n'importe quelle entreprise utilisant déjà Azure peut exploiter la FTS. Il donne quelques exemples : une société de réparation voulant contacter l'employé le plus proche d'un client signalant un souci, une chaine d'hôtels cherchant à savoir où sont ses véhicules de transport, ou plus globalement n'importe quelle société souhaitant coordonner des déplacements.

L'application Android laisse l'employé activer ou non la position de son signal, même si on imagine que le couper à certains moments pourrait paraître étrange à l'employeur. Elle peut signaler automatiquement toute entrée ou sortie de zones auparavant délimitées sur Bing Maps (geofencing).

Côté administration, l'entreprise récupère des informations diverses comme le nombre de kilomètres parcourus par l'ensemble de la flotte, la durée des déplacements et globalement tout ce qui touche à l'activité.

Point important, le code client fourni pour Android est disponible sur GitHub et sous licence MIT : il est donc open source. Microsoft pousse l'idée qu'une entreprise peut donc le récupérer et le modifier pour ses propres besoins.

Microsoft propose du suivi de flotte Android via Bing Maps
chargement Chargement des commentaires...