du 22 juin 2020
Date

Choisir une autre édition

Au tour des deux anciens systèmes de recevoir le nouvel Edge en mise à jour automatique, même si les utilisateurs concernés pouvaient déjà récupérer le navigateur depuis le lancement officiel du 15 janvier.

Tout installé automatiquement qu’il soit, le nouvel Edge ne touche pas aux réglages du navigateur par défaut. Il ne « désinstalle » pas non plus Internet Explorer, contrairement à Windows 10. En revanche, il se signalera par deux raccourcis : sur le bureau et dans la barre des tâches.

Windows 7 confirme son étrange statut. Le système n’est plus supporté depuis janvier autrement que via les Extended Security Updates, payantes et réservées aux entreprises. Microsoft y pousse quand même son nouveau navigateur, qui y sera supporté jusqu’au 15 juillet 2021 (comme Chrome).

L’installation de la mise à jour ne réclame pas de redémarrage de la machine.

Microsoft pousse Edge sur Windows 7 SP1 et 8.1 via Windows Update
chargement Chargement des commentaires...