du 13 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Alors que l'on a encore du mal à comprendre où la société veut aller avec les extensions pour son navigateur, une expérimentation viserait à les mettre en avant dans le Store de Windows 10, rapporte Neowin.

Pour rappel, elles ne sont proposées qu'après validation de Microsoft et sont au nombre de 98 seulement. On attend toujours que la société ouvre plus largement les vannes et se colle aux WebExtensions proposées par Firefox, compatibles (dans une certaine mesure) avec celles de Chrome et ses dérivés.

S'il existe déjà une section dédiée aux extensions Edge dans le Microsoft Store, la mettre plus en avant serait une bonne chose. Mais cela devra forcément s'accompagner d'un changement d'état d'esprit vis-à-vis des développeurs afin d'être utile.

Microsoft pourrait mieux mettre en avant les extension Edge dans son Store
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Début mai, le fondeur présentait cette nouvelle gamme de SSD disponible en PCIe et U.2, avec de la 3D Xpoint. Les capacités maximales étaient alors respectivement de 960 Go et 480 Go.

Désormais, les deux versions grimpent jusqu'à 1,5 To de stockage. Les caractéristiques techniques sont exactement les mêmes dans les deux cas (et ne changent pas par rapport aux modèles de 960 Go) : jusqu'à 2,6 Go/s en lecture, 2,2 Go/s en écriture, pour respectivement 570 000 et 550 000 IOPS. La latence, un des points forts de la 3D Xpoint, est de 10 µs en lecture et en écriture.

Les tarifs ne sont pas précisés. Pour rappel, le SSD 905p Series PCIe de 960 Go est annoncé à 1 299 dollars tout de même. Des versions M.2 (lire notre dossier) arriveront prochainement.

Copié dans le presse-papier !

Depuis le nouvel iOS, Apple collecte quelques informations sous forme chiffrée, afin de lutter contre certaines formes de piratage. Elles doivent surtout permettre de mieux contrôler si un achat sur iTunes est bien réalisé par le détenteur de la carte bancaire et diminuer le nombre de faux positifs.

L’appareil mobile obtient donc un score de confiance basé sur des informations simples comme le nombre d’appels passés ou d’emails échangés.

Selon Apple, qui s’en est expliquée à VentureBeat, l’indice de confiance est une valeur numérique et n’est basé sur aucune information personnelle. Dans les conditions d’utilisation d’iTunes (quatrième puce), l’entreprise précise que l’indice reste « une durée déterminée » sur ses serveurs, mais ne dit pas laquelle.

On notera que cet indice est créé depuis des appareils iOS, mais pas depuis des Mac ou une Apple TV, des appareils pouvant pourtant réaliser des achats simplifiés sur iTunes.

Copié dans le presse-papier !

Mozilla a publié vendredi soir une mise à jour de sécurité pour sa branche ESR (Extended Support Release). Le numéro de version passe donc à 60.2.1.

Ces correctifs ont provoqué dans la foulée l’arrivée de la première mise à jour d’entretien du récent Tor Browser 8.0. le navigateur est pour rappel basé sur la branche ESR de Firefox.

La mouture 8.0.1 reprend les notes de version de Firefox 60.2.1 et y ajoute quelques corrections de bugs détectés dans Tor Browser 8.0. Mais il en reste, et pas de moindres, dont l’impossibilité de faire fonctionner WebGL et le support de l’accessibilité sous Windows. Actuellement, NoScript ne sauvegarde pas non plus les permissions site par site.

Copié dans le presse-papier !

Après Google Chrome et Safari d'Apple, le chercheur en sécurité Sabri Haddouche a découvert un bug empêchant l'utilisation de Firefox sur Windows, macOS et Linux. Il peut geler ou planter le navigateur et, dans certains cas, planter le PC.

Le bogue, détaillé à ZDNet, consiste à générer un fichier (blob) au nom très long, et à demander à Firefox de le télécharger toutes les millisecondes. Ces demandes répétées saturent un canal de communication inter-processus (IPC) entre le processus principal et son enfant.

Au grand minimum, le navigateur gèle entièrement. Au pire, l'ordinateur plante. Le problème a été signalé à Mozilla… avant que le ticket ne soit passé en privé. Le bogue existe toujours sur la dernière révision du logiciel, la 62.0.2.

Pour mémoire, le chercheur a déjà obtenu le plantage d'appareils iOS via l'appel d'une propriété CSS très gourmande en ressources.

Copié dans le presse-papier !

Trois ans après la station de charge 2-en-1 pour iPhone et Apple Watch, le fabricant profite de l'annonce des nouveaux terminaux Apple pour sortir une nouvelle version… encore plus chère : la BOOST UP Wireless Charging Dock.

La puissance maximale pour un smartphone compatible Qi est de 7,5 watts (iPhone X et Xs par exemple), contre 5 watts pour l'Apple Watch. Sur cette nouvelle version, un port USB Type-A est également présent, avec une puissance de 5 watts seulement (1 A sur 5 V).

La station de charge sera disponible en décembre, pour 159,99 dollars tout de même, un créneau tarifaire à prendre puisque l'AirPower d'Apple semble abandonné. Pour rappel, on trouve des stations de charge 2-en-1 à moins de 20 euros chez Amazon, mais il faut alors utiliser votre chargeur d'Apple Watch alors qu'il est intégré chez Belkin.

Le fabricant propose aussi une nouvelle version de sa station PowerHouse pour Apple Watch et iPhone. La première se charge par induction, tandis que le second utilise le port Lightning. La nouvelle version prend en charge les iPhone Xs (Max) et Xr. Elle est vendue au même tarif de 99,99 euros.