Lors d’un entretien accordé à GameSpot, Phil Spencer, le responsable de la branche Xbox, a indiqué que les espoirs de pouvoir un jour profiter d’un multijoueur commun entre PS4 et Xbox One sont très minces.

La raison ? Sony ne semble pas vouloir ouvrir cette porte, probablement par crainte que cela n’influe négativement sur ses ventes de consoles, estime Phil Spencer.

Microsoft ne croit pas que le multijoueur entre PS4 et Xbox One sera possible un jour
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Hier, la dernière grande chaine de magasins de jeux vidéo a officialisé son extension vers la pop culture, pour faire face à la dématérialisation galopante de son activité de départ.

Comme le rappelle Gamekult, Micromania a lancé sa marque Zing en septembre 2015, pour attirer une nouvelle clientèle. Le secteur attire les marques, Materiel.net (groupe LDLC) lançant sa boutique Manatori en octobre 2015, en plein boum des jeux à figurines.

Pour leur part, les boutique Micromania arboreront les couleurs des deux marques, bleu et vert fluo, prochainement à Marseille et Metz.

Copié dans le presse-papier !

Le 20 octobre sortait Ubuntu 4.10, toute première mouture de la distribution, débarquée en version 17.10 hier.

L’occasion de rappeler que les développeurs ont tout de suite utilisé l’année et le mois en cours pour estampiller les versions. Par ailleurs, ils n’ont pas commencé par la lettre A pour les nommer : Ubuntu 4.10 s’appelait Warty Warthog, soit « phacochère verruqueux ». Tout un programme.

Dans son annonce, Mark Shuttleworth, actuel PDG de Canonical, évoquait les grandes lignes du produit : basée sur Debian, centrée sur le logiciel libre, un support de 18 mois et la récupération systématique des dernières versions stables des logiciels et composants.

Une orientation qui n’a guère changé, même si Shuttleworth évoquait le support du x86 et de PPC à l’époque. Le premier est en voie de disparition, tandis que le second est parti depuis bien longtemps.

Copié dans le presse-papier !

Baptisé TruPlay, il n’est disponible que pour les développeurs proposant des jeux UWP (Universal Windows Platform) pour le Store. S’il est activé, il intercepte un certain nombre de comportements irréguliers.

TruPlay comprend un volet collecte de données permettant d’avertir les développeurs en cas de problèmes. Tout ou partie d’un jeu peut être protégé par TruPlay, nécessitant alors son activation dans les Paramètres de Windows 10 (Jeux > TruPlay).

Microsoft souhaite surtout proposer une infrastructure facilitant la détection des petits logiciels tiers utilisés parfois pour tricher, y compris en mode multijoueur. En limitant toutefois ces outils aux seuls titres UWP, TruPlay ne risque pas de faire grand mal pour l’instant. Il pourrait toutefois toutefois inciter des éditeurs à se pencher sur la question.

Copié dans le presse-papier !

Le groupe Fnac Darty a dévoilé ses résultats pour le troisième trimestre de l’année, et ils semblent plutôt bons. Le chiffre d’affaires est en hausse de 5,8 % (1,792 milliard d’euros) sur un an, notamment grâce à un « fort effet calendaire et une base de comparaison favorable ». Le groupe précise en effet que les ventes avaient reculé au 3e trimestre 2016.

Plus en détail, Fnac Darty annonce une hausse importante des ventes depuis sa marketplace (+60 %), tandis que le nombre d’adhérents à son programme Fnac+ continue de grimper. Le groupe espère atteindre le million d’ici la fin de l’année, sans préciser à combien il en est aujourd’hui. Pour rappel, il a récemment lancé la carte Darty+.

Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty, explique que « l’intégration Fnac Darty se poursuit avec succès, le déploiement des synergies est en avance sur le plan de marche, ce qui nous permet de relever notre objectif à au moins 60% des synergies réalisées dès cette année », au lieu de 50 % précédemment.

Le responsable ajoute qu’un nouveau comité exécutif a été nommé et qu’il présentera son plan stratégique le 5 décembre prochain.

Copié dans le presse-papier !

Elle a été mise en place par l’Open Repair Alliance, qui regroupe regroupe des acteurs militant pour une réparation communautaire et luttant contre l'obsolescence programmée : Repair Café International, Restart Projet (Royaume-Uni), Fixit Clinic (États-Unis), Anstiftung Foundation (Allemagne) et iFixit (États-Unis).

Ils ont décidé qu’elle se tiendrait le troisième samedi du mois d’octobre, c’est-à-dire demain pour 2017. Et ce n’est pas un hasard, elle tombera chaque année pendant la Semaine Internationale du Repair Café. Notez qu’elle n’est pas reconnue comme étant une journée mondiale par les Nations Unies.

Des événements sont prévus un peu partout dans le monde, y compris en France. La liste complète est disponible dans ce Google Docs (pensez à trier sur la colonne B/Country si besoin). Vous pouvez vous y rendre pour réparer un objet.