du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Lors d’un entretien accordé à GameSpot, Phil Spencer, le responsable de la branche Xbox, a indiqué que les espoirs de pouvoir un jour profiter d’un multijoueur commun entre PS4 et Xbox One sont très minces.

La raison ? Sony ne semble pas vouloir ouvrir cette porte, probablement par crainte que cela n’influe négativement sur ses ventes de consoles, estime Phil Spencer.

Microsoft ne croit pas que le multijoueur entre PS4 et Xbox One sera possible un jour
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Fin novembre, la Russie perdait son satellite Meteor-M 2-1 juste après son lancement (réalisé sans encombre, lui). Il n'est jamais arrivé sur son orbite cible et, au contraire, s'est désintégré dans l'atmosphère avec les 18 autres charges utiles embarquées.

Par l'intermédiaire de son vice-président Alexandre Ivanov, l'agence spatiale Roscosmos donne de nouveaux éléments : « L'algorithme du système de navigation a conclu à une orientation incorrecte pour le décollage de l'étage supérieur du satellite après s'être détaché de la fusée », rapporte l'AFP. L'étage supérieur a alors effectué une rotation dans le mauvais sens, avec les conséquences que l'on connait.

Il s'agirait donc d'un « problème d'algorithme » pour le haut responsable. Insuffisant pour le vice-premier ministre russe en charge de l'espace : « Les résultats de la commission de Roskosmos ne répondent pas à la question principale : comment une telle erreur peut avoir lieu et qui est responsable ? » précise encore l'AFP.

Quelle que soit la raison, c'est un nouveau coup dur pour la Russie, qui enchaine les mauvaises nouvelles. Derniers exemples en date : l'explosion en vol de la mission Progress MS-04 chargée de ravitailler la Station Spatiale Internationale en décembre 2016. En mars de la même année, le lanceur Proton explosait juste après avoir largué la mission ExoMars (sans faire de dégât au satellite TGO et à l'atterrisseur Schiaparelli). En 2014, la défaillance du quatrième étage d'une fusée Soyouz avait conduit des satellites Galileo sur une mauvaise orbite.

Copié dans le presse-papier !

L'assistant numérique de Google est disponible depuis longtemps sur des enceintes connectées et des smartphones, à condition que ces derniers disposent d'Android 6.0 minimum (Marshmallow).

Aujourd'hui, le géant du Net descend d'un cran et rend son assistant accessible aux mobiles sous Android 5 (Lollipop). Il faut dire que cette version d'Android est présente sur plus de 26 % des terminaux en circulation selon le dernier décompte. La société de Mountain View ne s'arrête pas là et annonce aussi l'arrivée de Google Assistant sur les tablettes, à condition qu'elles fonctionnent avec Android 6.0 minimum.

Dans les deux cas, le déploiement se fait progressivement, en commençant par ceux utilisant leur terminal mobile en anglais.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir longuement étudié cette proposition, la réponse de Gemalto est négative. L'entreprise estime en effet que l'offre de 46 euros par action est insuffisante, car elle représente une décote de 27,4 % par rapport à son cours le plus élevé de ces 12 derniers mois.

En outre Gemalto souligne que « l’offre manque de clarté quant aux éléments essentiels relatifs à la stratégie, l’intégration et aux conséquences potentielles pour ses parties prenantes ». Autre écueil : la proposition d'Atos n'offre pas de certitudes suffisantes quant à la réalisation de l'opération, compte tenu des risques vis-à-vis de la loi anti-trust aux États-Unis.

Enfin, l'absence de discussions avant le dépôt de l'offre est un autre frein pour Gemalto, qui y voit là « l’illustration d’une différence de culture d’entreprise entre les deux sociétés ».

Copié dans le presse-papier !

Le moteur de recherche a mis en ligne sa rétrospective au niveau mondial ou par pays. Un top 5 des tendances est ainsi proposé pour différentes catégories : actualités, films, séries TV, sportifs, paroles de chansons, recettes, comment ?, définition et personnalités politiques.

En France, Johnny Hallyday arrive en tête des actualités et des chansons : « sept des titres qu’il a interprétés figurent dans le top 10, Je te promets détrônant même, en termes d’intensité des recherches, le phénomène mondial Despacito, qui se hisse en troisième place du classement ».

Pour le reste, l'élection présidentielle était un des événements marquants, aussi bien du côté des politiques que du vote en lui-même. Enfin, la question revenant le plus souvent était… « Comment faire du slime ? ».

Copié dans le presse-papier !

Une fonctionnalité qui se répand doucement dans les applications, et qui concerne surtout ceux qui auraient commis une erreur ou auraient des regrets.

Avec la dernière mise à jour de LINE, les utilisateurs ont donc 24 heures pour annuler l'envoi d'un message. Attention, on parle bien d'envoi : la manipulation n'est possible que tant que le ou les contacts ne l'ont pas vu. Auquel cas le message est supprimé de la conversation, comme s'il n'avait jamais existé.