du 03 juillet 2018
Date

Choisir une autre édition

Ces plans sont le résultat d'un traitement par des réseaux de neurones des données de Bing Maps accumulées avec le temps.

L'équipe s'est appuyée sur un outil open source maison, CNTK Unified Toolkit (licence MIT), pour analyser les photos et y reconnaître les bâtiments. Elle a ensuite nettoyé les données de leurs faux positifs, puis appliqué un algorithme de polygonisation.

Résultat, 124 885 597 plans ont ainsi été cumulés. Ils sont désormais offerts au projet OpenStreetMap, qui contient lui-même environ 30 millions de plans aux États-Unis. Les données sont également disponibles sur le dépôt GitHub de Microsoft, sous licence CC BY 4.0.

Microsoft fournit 125 millions de plans de bâtiments américains à OpenStreetMap
chargement Chargement des commentaires...