du 12 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Microsoft a débuté la construction de son nouveau quartier général canadien. L’éditeur migre vers le 81 Bay Street à Toronto, au cœur d’une zone que l’entreprise juge stratégique, tant pour le rapprochement client que partenaire.

Le nouveau bâtiment fera plus de 12 000m² répartis sur quatre étages. Il représente, selon le président de Microsoft Canada Kevin Peesker, le signe que le pays est désormais un « leader » dans le domaine technologie.

Dans le communiqué de presse, même Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, y va de ses éloges. Il est particulièrement sensible aux 570 millions de dollars investis par Microsoft dans son projet, qui devrait permettre plusieurs centaines de créations d’emplois.

Le nouveau QG devrait ouvrir ses portes dans deux ans. Selon Microsoft, une partie de la surface sera consacrée aux travaux de recherche, particulièrement dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Microsoft débute la construction de son nouveau siège canadien
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Par défaut, cette puce est cadencée entre 1 350 et 1 545 MHz, et parfois overclockée par les constructeurs. Dans la pratique, il semble assez aisé de lui faire passer la barre des 2 GHz.

Mais certains cherchent déjà à aller plus loin, via l'utilisation d'azote liquide. C'est le cas de KINGPIN qui est monté à 2 415 MHz. Il a également poussé la mémoire à 8,6 GHz, contre 7 GHz par défaut.

Résultat : un score de 9 275 points dans le test Time Spy Extreme de 3DMark, un record pour ce test, précédemment détenu par la Titan V (8 811 points).

Copié dans le presse-papier !

Des utilisateurs de smartphones Xiaomi affichent leur mécontentement : le nombre de publicités dans les applications MIUI – l’interface maison du constructeur – serait en augmentation. Certains en reçoivent jusque dans le lecteur de musique ou même dans les paramètres.

Interrogée par The Verge, l’entreprise assume : « La publicité a fait et continuera de faire partie intégrante des services Internet Xiaomi, un composant clé de notre modèle d’entreprise ».

Elle met toutefois un peu d’eau dans son vin : « Nous maintiendrons l’expérience utilisateur en offrant des options pour désactiver les publicités et en améliorant constamment notre approche de la publicité, dont l’ajustement d’où et quand elle apparaît ».

Il ne faut pas espérer pour autant que ces contenus seront totalement désactivables : « Notre philosophie est que les publicités devraient être discrètes, et que les utilisateurs devraient toujours avoir la possibilité de recevoir moins de recommandations ». On notera le « moins ».

Bien sûr, ceux qui suivent de près la marque ne seront pas étonnés. Elle commercialise régulièrement des smartphones très bien équipés à des prix difficiles à battre. Que la publicité fasse « partie intégrante » de son modèle n’a donc rien de neuf.

Xiaomi a cependant intérêt à faire attention. Dans un marché saturé de publicité, les utilisateurs pourraient avoir envie de changer de crèmerie. Surtout si, à l’instar d’un client qui témoigne sur Reddit, couper l’option ne change rien à la fréquence des publicités.

Copié dans le presse-papier !

Bien que l'on passe à la branche 411.x, ne vous attendez pas à un véritable chamboulement. En effet, l'interface de gestion reste inchangée (mais indique désormais la fréquence Boost). Les évolutions sont à chercher ailleurs.

Tout d'abord du côté de l'arrivée de CUDA 10, de NGX ou encore du pilote USB. NVIDIA précise également dans les notes de version de ces pilotes 411.63 pour Windows 10 que RTX est d'ores et déjà supporté pour peu que vous activiez le mode développeur de l'OS.

De nouvelles extensions sont au programme pour OpenGL, permettant de gérer certaines fonctionnalités comme le Mesh Shading (voir notre analyse). HDR et RTX sont également au programme de l'évolution de Vulkan, dans sa version 1.1.

On appréciera au passage que le pilote Windows soit déjà unifié, supportant l'ensemble des cartes depuis les séries 600, comme précédemment. Les versions 32 bits de Windows et les cartes avec une architecture Fermi ont en effet été abandonnées à la publication des pilotes de la série 396 plus tôt dans l'année.

NVIDIA précise que cette nouvelle version est estampillée Game Ready, apportant le support d'Assassin’s Creed Odyssey, FIFA 19 et Forza Horizon 4. Attention, elle n'est pas encore disponible en français, vous devrez sélectionner English (US) pour la trouver.

Les adeptes de Linux ne sont pas oubliés, avec la mouture 410.57 également proposée sous FreeBSD et Solaris. Outre le support des nouvelles cartes, elle implémente les extensions ray tracing pour Vulkan et le moteur maison OptiX via libnvoptix.so.1

D'autres petits correctifs et améliorations sont au programme.

Copié dans le presse-papier !

L’initiative n’est pas sans rappeler la concertation qui avait été lancée, fin 2014, afin de préparer la loi Numérique. À l’époque, c’est également le Conseil national du numérique (CNNum) qui fut chargé de chapeauter cette consultation en ligne.

Dans le cadre de ses « états généraux des nouvelles régulations numériques », le gouvernement a annoncé hier que chaque internaute pouvait participer, après inscription, aux débats. Différents sujets (en lien avec les problématiques économiques, sociales et sociétales du numérique) sont soumis à discussion au travers de ce forum relativement sobre.

La consultation est ouverte jusqu’au 25 octobre 2018. Les contributions déposées par les internautes seront examinées par différents « groupes de travail », sachant que l’exécutif espère avec ces « états généraux des nouvelles régulations numériques » définir une « stratégie numérique », à défendre notamment au niveau de l’Union européenne.

Copié dans le presse-papier !

André Coisne est sur le départ, la décision devant être effective d'ici quelques semaines selon l'AFP. Pour les sources de l'agence, les motivations sont à chercher du côté de la nomination de Paul de Leusse à la tête des services financiers du groupe, et n'aurait rien à voir avec les performances d'Orange Bank.

Pour autant, un an après son lancement, et malgré l'annonce (de moins en moins régulière) du nombre de nouveaux clients, on ne peut pas dire que le service ait changé la donne.

Depuis ses premiers jours, il a peu évolué, tout comme ses applications, n'introduisant surtout qu'une offre de prêt personnel en partenariat avec Younited Crédit.

Des fonctionnalités simples et promises dès le lancement, comme la demande d'argent à un tiers, ne sont toujours pas disponibles. Face aux évolutions de concurrents comme N26 ou Revolut sur la même période, cela fait un peu chiche.

André Coisne, dont on ne sait pas encore s'il sera remplacé, devrait continuer à conseiller Paul de Leusse qui occupera ses fonctions dans l'intervalle. Les décisions définitives concernant la nouvelle organisation devant être officialisé début octobre.

En novembre, Orange tiendra un nouveau Show Hello. Espérons que de véritables annonces auront lieu pour le service bancaire du groupe.