du 11 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Microsoft annonce ses Azure DevOps

Microsoft a annoncé hier soir un important changement : ses Visual Studio Team Services laissent leur place aux Azure Devops, permettant de rassembler sous un nom unique de nombreux outils existants, ainsi que de nouveaux.

Principale « star » de l’annonce, les Azure Pipelines, un service CI/CD pour les constructions, tests et déploiements continus. Compatibles avec tous les produits, ils sont disponibles dans la Marketplace de GitHub. Plusieurs agents intégrés sont présents pour Linux, macOS et Windows.

Les autres services de DevOps sont Boards (gérant notamment les tableaux Kanban), Artifacts (paquets Maven, npm et NuGet), Repos (dépôts Git privés) et Test Plans.

Les Azure DevOps sont gratuits pour les projets open source et les équipes professionnelles ne dépassant pas cinq personnes, comme pour l’édition Community de Visual Studio. Concernant Pipelines, les minutes sont illimitées, jusqu’à dix opérations en parallèle. Pour les entreprises plus grandes, le tarif commence à 3 dollars par utilisateur et par mois.

Azure DevOps se veut un service universel : « Si vous voulez les utiliser pour construire et tester un service Node depuis un dépôt GitHub et le déployer vers un conteneur Amazon Web Services, allez-y ».

Dans les mois à venir, les utilisateurs de VSTS seront automatiquement migrés vers la nouvelle plateforme. Quant à Team Foundation Server, il sera renommé Azure Devops Server.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Ces derniers mois, le service avait mis en place de nouvelles fonctionnalités mettant en avant des messages à côté desquels vous auriez pu passer.

Une manière de faire ressortir des éléments publiés pendant la nuit ou après une absence de plusieurs heures/jours, pouvant vous intéresser. Selon Twitter, le dispositif a montré une certaine efficacité.

Néanmoins, il a aussi irrité de nombreux utilisateurs qui n'en voulaient pas. Ainsi, un paramètre sera désormais proposé depuis la page du profil sur les applications mobiles. Son déploiement va se dérouler sur plusieurs semaines.

Dans le même temps, l'équipe précise que si vous désactivez la fonctionnalité « Montrer les meilleurs tweets en premier », il ne vous sera plus imposé la section « Au cas où vous l'auriez manqué » comprenant des tweets de personnes que vous ne suivez pas forcément.

Le tout doit permettre une meilleure cohérence des paramètres et un choix accru offert aux utilisateurs. On pourrait presque se demander comment Twitter n'a pas pu y penser plus tôt.

Copié dans le presse-papier !

Hier, se tenait la 70e cérémonie de l'Academy of Television Arts and Sciences récompensant les contenus de la télévision américaine.

Game of Thrones était en tête avec 22 nominations, suivi par Saturday Night Live et Westworld avec 21 nominations chacun. Sur les plateformes, Netflix arrivait en tête avec 112 nominations, suivie par HBO (108) et NBC (78).

Sans grande surprise, Game of Thrones remporte le prix de la mise de la meilleure série dramatique. Peter Dinklage double la mise avec le meilleur acteur dans un second rôle d'une série dramatique.

The Marvelous Mrs. Maisel est sacrée meilleure série d'une comédie, tandis que Last Week Tonight with John Oliver remporte la première place des talk-shows.

L'actrice Claire Foy repart avec le titre de meilleure actrice dans une série dramatique pour The Crown. Chez les hommes, Matthew Rhys est sacré pour The Americans. Dans les comédies, nous retrouvons respectivement Rachel Brosnahan (The Marvelous Mrs. Maisel) et Bill Hader (Barry). Au total, Mrs. Maisel repart avec cinq prix.

Copié dans le presse-papier !

Le logiciel vous permettant de tout savoir de votre carte graphique se met à la page, quelques jours avant la publication des tests des RTX 2080 (Ti).

Quelques améliorations sont ajoutées au passage comme la possibilité de minimiser GPU-Z à la fermeture, la prise en compte de nouvelles sondes/données et l'utilisation de WDDM pour la surveillance de la mémoire des Radeon, AMD ADL posant des soucis.

Outre les dernières cartes graphiques de NVIDIA, les futures Vega 20 et autres Ryzen Pro sont désormais reconnus, tout comme les Athlon 200GE et quelques parties graphiques intégrées d'Intel. Tous les détails sont dans les notes de version.

Copié dans le presse-papier !

Le régulateur européen donnera sa réponse dans un mois, après le dépôt par Microsoft d’une demande en ce sens vendredi de la semaine dernière, selon Reuters.

La Commission devra déterminer si le rachat de GitHub ne viole aucune règle en cours, auquel cas elle donnera son feu vert. En cas de doute, elle peut cependant déclencher une enquête.

Rappelons que l’opération a coûté 7,5 milliards de dollars à Microsoft. Il s'agissait de la plus grosse opération depuis le rachat de LinkedIn, dont les 26 milliards n’ont pas été dépassés. GitHub a cependant coûté moins cher à l’entreprise que Skype et ses 8,5 milliards de dollars.

En attendant la réponse des instances européennes, Microsoft a répété plusieurs fois que l’ouverture de GitHub ne changerait pas. Certains craignent en effet que le service d’hébergement de projets finisse par avantager les produits de Redmond.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, Elon Musk a pris la parole hier soir pour dévoiler le nom du premier touriste de l'espace à avoir acheté un billet pour faire le tour de la Lune dans la fusée BFR : Yusaku Maezawa.

Il s'agit d'un milliardaire (ce qui ne surprendra personne) japonais et collectionneur d'art. Il ne sera pas seul puisqu'il embarquera avec lui six ou huit artistes et personnalités culturelles. Leur identité n'a pas été dévoilée, mais ils participeront tous au projet baptisé #dearMoon par Maezawa. « Ils devront créer quelque chose à leur retour sur Terre » affirme le milliardaire. Un site web dédié a été mis en ligne.

Yusaku Maezawa a payé toutes les places, mais n'a pas donné d'indication sur le tarif demandé. Même discrétion sur le montant de l'opération chez Elon Musk et SpaceX. La fortune du japonais est estimée à près de 3 milliards de dollars selon Forbes.

Le voyage est prévu pour 2023. Pour rappel, la fusée BFR (Big Falcon Rocket ou Big Fucking Rocket) n'a pas encore effectué le moindre vol.