du 15 juillet 2020
Date

Choisir une autre édition

Comme nous l'avions montré dans notre enquête sur les publicités sur le thème des économies d'énergie, le réseau social n'est pas d'une efficacité folle lorsqu'il s'agit de faire disparaître celles qui dépassent les bornes mais reviennent sans cesse.

Chez France Info, Michel Cymes s'en plaint, évoquant d'autres publicités usurpant cette fois son identité et se multipliant malgré les signalements. 

« Si demain quelqu'un meurt et se retourne contre Facebook parce qu'ils ont laissé passer une publicité ayant entraîné la mort de quelqu'un, c'est Facebook qui va être responsable » conclut-t-il. 

Michel Cymes se plaint de la mauvaise modération publicitaire de Facebook
chargement Chargement des commentaires...