du 08 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Messenger Kids et vie privée : deux sénateurs demandent des comptes à Facebook

Lancée il y a quelques jours aux États-Unis, la nouvelle application du réseau social pour les enfants inquiète Ed Markey et Richard Blumenthal, comme le rapporte Recode.

Dans une lettre adressée à Mark Zuckerberg, ils expliquent que l'application « soulève un certain nombre de problèmes de confidentialité et de sécurité ». Ils posent ensuite une dizaine de questions.

Pêle-mêle, ils veulent savoir si Messenger Kids restera toujours sans publicité, si des tierces parties recevront des informations sur les parents ayant téléchargé cette application, et ce qu'il en est exactement de la « famille de compagnies Facebook » pouvant accéder aux données des jeunes utilisateurs, ce qui se passera pour les données lorsque les utilisateurs auront 13 ans, si des informations sur la géolocalisation seront récupérées, s'il existe un âge minimum, etc.

Les sénateurs attendent une réponse écrite d'ici le 4 janvier 2018.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Lors du CES en janvier de cette année, Vivo présentait le premier smartphone équipé d'un lecteur d'empreintes sous l'écran. Le fabricant fait de nouveau parler de lui autour de la 5G, en partenariat avec Qualcomm.

Il a en effet intégré des antennes pour les bandes de fréquences sous les 6 GHz et millimétriques (dans les 28 GHz). Pour rappel, les deux seront utilisées pour la 5G, avec des débits et une portée différentes suivant les cas (lire nos explications).

Si les bandes sous les 6 GHz sont relativement bien connues et ne posent pas de souci particulier, ce n'était pas le cas de celles dans les 28 GHz indique Qualcomm. Pour arriver à intégrer des antennes compatibles dans un format de smartphone commercial (et pas un prototype de plusieurs kg), il a fallu « des mois » de travail aux équipes.

Les contraintes sont nombreuses. Il faut prendre en considération les autres technologies sans fils comme le Wi-Fi, le Bluetooth et le NFC, « fonctionnant sur des dizaines de fréquences, avec des exigences strictes de puissance et de sécurité, dans des conceptions très fines, souvent en métal, avec des centaines de composants créant potentiellement des interférences à l'intérieur ».

Cette nouvelle étape ouvre la voie à la création de smartphones compatibles 5G, d'autant plus que la 5G standalone est désormais ratifiée par la 3GPP. Pour rappel, les premiers terminaux sont attendus pour l'année prochaine, alors qu'il faudra patienter jusqu'à 2020 pour les réseaux commerciaux.

Copié dans le presse-papier !

Depuis quelques années, le journal met à jour cette infographie qui fait le lien entre les journaux et leurs différents propriétaires.

Ses données sont désormais ouvertes, avec deux fichiers TSV (Tab Separated Values) contenant la liste des actionnaires et des liens capitalistiques entre  les deux. Ils sont diffusés sur GitHub sous licence CC-BY-SA 4.0.

De quoi permettre une mise à jour plus régulière, chacun pouvant venir y ajouter son grain de sel. Mais on imagine aussi que d'autres projets pourront venir exploiter ces fichiers, pour s'en servir comme base d'information.

Copié dans le presse-papier !

Mi-mai, nous avions détaillé la procédure d'installation de la Preview 2 d'Android P sur le Nokia 7 Plus, poussé comme une première bêta.

Récemment, un souci est apparu, probablement dû à un bug chez Nokia : une mise à jour OTA a été distribuée aux testeurs... provoquant un retour brutal vers Oreo, accompagné de divers problèmes.

La Developer Preview 2 a été remise à disposition des testeurs. Ceux qui avaient subi le bug peuvent donc la réinstaller, via la même méthode que précédemment. Si vous aviez éteint le téléphone en attendant que l'orage passe, vous pouvez le rallumer : plus aucune mise à jour OTA n'est proposée.

Pour l'instant, pas de nouvelles de la Developer Preview 3, pourtant disponible sur les Pixel depuis presque trois semaines.

Copié dans le presse-papier !

La jeune pousse avait lancé avec succès une campagne sur Kickstarter l'année dernière (188 944 dollars récoltés sur  15 000 demandés). Elle proposait alors une bague connectée jouant des sons différents selon les couleurs (le tout paramétrable de depuis son smartphone).

Elle vient de se faire racheter par Sphero (le robot BB-8 par exemple), pour un montant non précisé. Une deuxième version des Specdrums sera lancée fin 2018 au début 2019 et les jouets de Sphero s'intégreront certainement dans l'univers Specdrums. Un exemple avait déjà été mis en ligne avec un SDK permettant des interactions entre les deux produits.

À The Verge, Paul Berberian (PDG de Sphero) affirme que la société souhaite « revenir à ses racines » avec moins de produits aux couleurs des marques et/ou des personnages.

Copié dans le presse-papier !

Le souci était connu depuis que le constructeur avait renouvelé les claviers de ses portables. Ils étaient certes devenus plus fins, mais ont présenté rapidement quelques soucis de fiabilité.

Les symptômes sont décrits par Apple sur sa nouvelle fiche : des lettres ou caractères se répètent de façon inattendue, des lettres ou caractères n’apparaissent pas, une ou plusieurs touches semblent « bloquées » ou ne répondent pas de façon cohérente.

Si vous possédez un MacBook 12" ou un MacBook de n'importe quel modèle depuis 2015, vous êtes éligible au programme de réparation. Il faudra prendre rendez-vous dans un Apple Store ou centre agréé. Si le portable a au moins l'un des problèmes, la réparation sera gratuite.

Le cas illustre à nouveau comment la course à la finesse peut engendrer des problèmes. Comme le rappelle MacG, Apple avait vanté les mérites de son nouveau clavier, alors présenté comme 34 % plus fin que dans les autres portable, avec un mécanisme papillon 40 % plus fin que le classique mécanisme ciseaux.

Résultats, une grogne des utilisateurs touchés, et une pétition signée par plus de 31 000 personnes pour provoquer une réaction.