du 08 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Messenger Kids et vie privée : deux sénateurs demandent des comptes à Facebook

Lancée il y a quelques jours aux États-Unis, la nouvelle application du réseau social pour les enfants inquiète Ed Markey et Richard Blumenthal, comme le rapporte Recode.

Dans une lettre adressée à Mark Zuckerberg, ils expliquent que l'application « soulève un certain nombre de problèmes de confidentialité et de sécurité ». Ils posent ensuite une dizaine de questions.

Pêle-mêle, ils veulent savoir si Messenger Kids restera toujours sans publicité, si des tierces parties recevront des informations sur les parents ayant téléchargé cette application, et ce qu'il en est exactement de la « famille de compagnies Facebook » pouvant accéder aux données des jeunes utilisateurs, ce qui se passera pour les données lorsque les utilisateurs auront 13 ans, si des informations sur la géolocalisation seront récupérées, s'il existe un âge minimum, etc.

Les sénateurs attendent une réponse écrite d'ici le 4 janvier 2018.

chargement Chargement des commentaires...