du 15 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Dans la dernière révision de son application de messagerie, Facebook a introduit un nouvel outil de signalement des comportements sortant des clous.

L'utilisateur peut désormais pointer tout ce qui touche au harcèlement, au risque de suicide ou d'automutilation, une usurpation d'identité, des contenus pornographiques, l'incitation à la haine et quelques autres.

Pour signaler une conversation, il faut se rendre dans son panneau d'information, en cliquant sur le nom du contact. Tout en bas, vous trouverez la ligne « Il y a un problème ». Il suffira ensuite de sélectionner la ou les raisons et de compléter par un éventuel message.

Messenger : on peut désormais signaler des conversations
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En décembre, Disney dévoilait une offre de rachat des actifs de la 21st Century Fox pour 52,4 milliards de dollars, en actions. Finalement, Comcast a fait grimper les enchères mi-juin avec 65 milliards de dollars, en cash cette fois-ci.

Nous attendions la réponse de Disney et elle est arrivée : le groupe monte à 71,3 milliards de dollars, avec 35,7 milliards en cash et le reste en actions (environ 19 % de la nouvelle entité).

La 21st Century Fox et Rupert Murdoch affichent leur préférence pour l'offre de Disney : « Nous restons convaincus que la combinaison des actifs, des marques et des franchises de Fox avec Disney va créer l'une des entreprises les plus grandes et les plus innovantes au monde ».

Il faudra maintenant voir si Comcast va surenchérir sur Disney et, le cas échéant, si cela suffira à convaincre. Il reste du temps, car l'assemblée du 10 juillet a été reportée pour « donner aux actionnaires l'occasion d'évaluer les termes de la proposition révisée de Disney et les autres développements ».

Copié dans le presse-papier !

Une dizaine de jours après Coinrail, une autre plateforme d'échange sud-coréenne s'est fait pirater. Montant des pertes : environ 35 milliards de won, soit plus 27 millions d'euros.

Bithumb a rapidement bloqué toutes les transactions et, « en raison des problèmes de sécurité croissants, change son système de portefeuille ». Elle ajoute ensuite qu'elle demande à ses clients de ne pas déposer de fonds sur leur compte pour le moment. Pour rassurer, Bithumb indique qu'elle prendra à sa charge cette perte.

Si le cours de plusieurs crypto-monnaie comme le Bitcoin et l'Ethereum a baissé, la situation serait rapidement revenue à « la normale » .

Copié dans le presse-papier !

Le tribunal fédéral australien a accédé aux demandes de Foxtel, géant local de la télévision payante. La société a attaqué près de 50 fournisseurs d'accès pour obtenir le blocage de 15 sites, dont 123hulu, ETTV et HDO. Cela pour une durée de trois ans renouvelable, avec un coût de 50 dollars par adresse.

En août, Foxtel et Roadshow avaient obtenu le blocage de 50 sites, dont Kickass Torrents, représentés par 209 noms de domaine. Cette lutte reste difficile, les sites en question bougeant rapidement.

Copié dans le presse-papier !

Lors de sa chasse aux contenus qui ne sont pas diffusés par la famille et les proches, le réseau social a montré la voie des groupes aux gestionnaires de pages.

On a ainsi vu de nombreux éditeurs de presse et autres marques miser leur communication en ligne sur ces communautés dans l'espoir de continuer à attirer des internautes depuis Facebook.

Aujourd'hui, la société propose une monétisation de cette section avec… un abonnement payant. Un exemple de 14,99 dollars par mois est donné pour le groupe Declutter My Home (Désencombrez ma maison) de Sarah Mueller.

« Nous savons que les administrateurs investissent du temps et de l'énergie pour maintenir leurs groupes, et certains d'entre eux nous ont demandé des outils pour les aider à continuer d'investir dans leur communauté et offrir plus à leurs membres » précise Facebook.

L'idée est donc de continuer à penser le réseau social comme un minitel nouvelle génération, hébergeant lui-même des contenus et des services qui peuvent être payants. L'important étant de centraliser les dispositifs et de garder l'utilisateur captif.

Ce programme est pour le moment en test sur quelques groupes et devrait évoluer au fil des mois et des retours. Aucune date n'a été donné pour une possible généralisation.

Copié dans le presse-papier !

La filiale de Facebook a de quoi être satisfaite, avec l'annonce d'un cap important : l'application est utilisée par plus d'un milliard de personnes. Le décompte est fait sur une base mensuelle.

Mais la grande nouveauté (si l'on veut) est l'arrivée d'IGTV, un service de vidéos dont les contenus peuvent durer jusqu'à 1 heure. On est très loin des Stories, ce qui est précisément le but.

Le service se compare plus volontiers à un YouTube. Les fournisseurs de contenus ont ainsi leur chaîne dédiée. Mais contrairement au service de Google, les vidéos sont verticales, en plein écran et se lancent dès l'ouverture de la section.

Les vidéos peuvent être commentées, « likées » et partagées. Par un glissement vers le haut, on accède au menu des catégories : Pour vous, Suivis, Populaires et Continuer la lecture.

Difficile pour l'instant de savoir si le service sera un succès, car il n'est pas encore là. Il sera diffusé progressivement dans les semaines à venir, aussi bien sous forme intégrée dans Instagram qu'au travers d'une application dédiée, pour Android et iOS.

L'idée générale, copiée encore une fois de Snapchat, a en tout cas plu aux marchés financiers. Les annonces du milliard d'utilisateurs et d'IGTV ont fait grimper l'action de Facebook de 2,3 % hier.