du 23 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Meltdwon/Spectre : Intel recommande d'éviter ses patchs, le temps de les corriger

Il y a un peu moins de deux semaines, Intel annonçait se pencher sur les cas de reboots intempestifs (principalement avec des processeurs des générations Broadwell et Haswell) suite à l'installation du correctif. La semaine dernière, le fondeur parvenait à reproduire le souci et cherchait une solution.

Dans un nouveau billet de blog, la société explique avoir identifié la « cause profonde » et commencé à déployer un nouveau correctif, mais uniquement à des partenaires triés sur le volet pour le moment. Elle demande à ces derniers de le tester afin de le valider, avant de le déployer à plus grande échelle le cas échéant.

Plus surprenant, Intel « recommande que les équipementiers, fournisseurs de services cloud, fabricants de systèmes,  fournisseurs de logiciels et utilisateurs finaux arrêtent le déploiement des correctifs actuels, car ils risquent d'entraîner des redémarrages plus importants que prévu et d'autres comportements imprévisibles ». De nouvelles informations seront publiées au cours de la semaine promet l'entreprise.

Dans un échange de messages publics avec un développeur d'Amazon, Linus Torvalds s'en prend vertement à Intel et à ses patchs qu'il qualifie, entre autres sobriquets, de « poubelle ». On rappellera que ce n'est pas la première fois que le père du noyau Linux s'en prend au fondeur sur sa communication autour des failles Meltdown/Spectre.

chargement Chargement des commentaires...