du 05 décembre 2018
Date

Choisir une autre édition

La LFP a attribué hier les droits de diffusion de la Domino's Ligue 2 pour les saisons 2020-2021 à 2023-2024 à Mediapro et Bein Sports, qui se partageront une note de 64 millions d'euros par an, contre 22 millions sur le cycle 2016-2020.

Le groupe espagnol s'est offert les lots 1 et 4, comprenant huit matchs en direct par journée le samedi à 19h00, et des magazines quotidiens du mardi au dimanche. BeIn de son côté a pu obtenir le match du samedi 15, celui du lundi à 20h45, les matchs de barrages ainsi que ceux des play-offs de fin de saison. Le tout accompagné par des magazines le samedi matin et le lundi soir. Canal, détenteur jusqu'ici de l'affiche du lundi soir, repart les mains vides.

Les droits de la Coupe de la Ligue étaient aussi au centre de l'attention hier. Malheureusement la LFP n'a reçu aucune offre les concernant. Leur attribution se fera donc selon des accords de gré à gré avec les diffuseurs. Sur le cycle 2016-2020, ces droits s'élèvent à 24 millions d'euros par saison, réglés par Canal et France Télévisions.

Mediapro et BeIn se partagent les droits de la Ligue 2, Canal déchante
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Depuis qu'Apple a lancé son application fin septembre, plusieurs applications ont sauté le pas des raccourcis d'iOS 12 (avec Siri). Aujourd'hui, c'est au tour de Deezer de sauter le pas.

Trois instructions sont pour le moment annoncées : « Dis Siri, joue mon Flow », « Dis Siri, joue mes Coups de cœur » et « Dis Siri, joue ma musique en aléatoire ». D'autres commandes seront disponibles au début de l'année 2019.

Les raccourcis Siri sont disponibles de manière globale, sur iOS et watchOS. Ils seront prochainement disponibles sur CarPlay, HomePod et AirPods. Pour en profiter, il faut disposer de la dernière version de l'application (7.0.0 actuellement).

Copié dans le presse-papier !

Avec un peu de retard sur les autres plateformes de l’éditeur, watchOS 5.1.2 est maintenant disponible pour les Apple Watch.

Ses nouveautés se concentrent, on s’en doute, sur la récente Series 4, avec notamment de nouvelles « complications » pour le cadran Infographie, un raccourci Talkie-Walkie en plus dans le centre de contrôle et surtout la fonction ECG.

L’électrocardiogramme est pour rappel limité aux seuls États-Unis pour l’instant puisqu’il nécessite une validation par les autorités sanitaires de chaque marché pour être reconnu comme tel. Apple n’a pour l’instant reçu que l’approbation de la FDA (Food and Drug Administration).

L’utilisation est simple : on maintient un doigt pendant 30 secondes sur la couronne digitale de la montre, qui doit être portée. L’utilisateur obtient ensuite ses résultats, avec trois indicateurs principaux : rythme sinusal, pas concluant et fibrillation auriculaire.

Ce manque de précision entraîne un avertissement d’Apple sur cette fonction : elle ne constitue en aucun cas un diagnostic, mais peut signaler qu’un problème doit être creusé. La fibrillation auriculaire est ainsi une arythmie fréquente qui peut être déclenchée par d’autres problèmes et non par le cœur lui-même.

Reste que l’application ECG peut enregistrer les résultats sur la durée dans l’application Santé. Elle peut donc être utilisée pour assurer un suivi régulier du rythme cardiaque, Santé pouvant ensuite générer un PDF pour montrer les résultats à un médecin. Pas question cependant de détecter les crises cardiaques, caillots sanguins et autres problèmes.

watchOS 5.1.2 peut être installé depuis l’application parente sur un iPhone.

Copié dans le presse-papier !

Le but est toujours le même : vous proposer un tour d'horizon des actualités les plus importantes de la journée en fonction de vos centres d'intérêt.

Le géant du Net explique avoir travaillé avec The Associated Press, Hollywood Reporter, Universo Online et South China Morning Post (entre autres) pour adapter l'intelligence artificielle de Google Actualités au service de son assistant vocal.

La présentation commence par un résumé sur des sujets qui vous tiennent à cœur, puis continue avec un plus long format. Vous pouvez évidemment contrôler le déroulé des informations à la voix (suivant, précédent, stop).

Google précise avoir développé un format ouvert afin de laisser d'autres organismes proposer leurs actualités. Pour le moment, les actualités audio ne sont disponibles qu'en anglais et aux États-Unis.

Copié dans le presse-papier !

Square Enix a enfin déployé une démo jouable de Shadow of the Tomb Raider sur l'ensemble des plateformes où le jeu est disponible. Cette démo permet de visiter quelques-uns des premiers niveaux du jeu, puis de poursuivre sa partie là où on l'avait laissée en cas d'achat du jeu complet.

Pour en profiter, il suffit de vous rendre sur Steam, ou sur les boutiques en ligne de la Playstation 4 ou de la Xbox One. Par ailleurs, le titre est proposé à moitié prix pendant quelques jours sur ces plateformes. L'occasion de craquer avant les fêtes ?

Copié dans le presse-papier !

Kamoulox ! Comment lutter face à l'ogre Fortnite quand on a dans son catalogue l'un des FPS parmi les plus populaires au monde ? Valve pense qu'il faut s'adapter, et c'est ce que la firme de Gabe Newell tente de faire en basculant Counter-Strike : Global Offensive vers un modèle free-to-play.

Désormais, n'importe qui peut jouer gratuitement à CS:GO, qui se dote pour l'occasion d'un mode battle royale baptisé Danger Zone. Les joueurs ayant acheté le jeu auparavant bénéficient quant à eux directement du statut « Prime » qui leur permet d'obtenir des caisses d'armes, des drops d'objets et des souvenirs exclusifs.

De plus, les joueurs Prime ne sont pas mélangés à la « plèbe » lors de la recherche de partie. Ce statut peut être obtenu de deux façons, soit en payant 13,25 euros, soit en atteignant le rang 21 en jeu et en ajoutant un numéro de téléphone à son compte Steam. Le farming peut commencer.