du 30 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Coindesk relève une mise à jour des conditions d'utilisation du service de messagerie de masse.

À compter du 30 avril, la société interdira son service aux entreprises impliquées dans « la vente, transaction, échange, stockage, marketing ou la production de crypto-monnaies, de monnaies virtuelles et tout actif numérique lié à une ICO [levée de fonds en crypto-monnaie] » pour ces activités.

Dans un second message, elle affirme que l'information sur le sujet est toujours permise. Ouf. L'entreprise est loin d'être la seule à prendre ce type de mesure. MasterCard limite ainsi son implication aux crypto-monnaies issus d'entités étatiques, quand Twitter fait la chasse aux arnaques qui pullulent dans les mentions de certaines personnalités et entreprises.

L'Autorité des marchés financiers a, elle, mis sur liste noire plusieurs services liés à ces devises. Enfin, Google a banni les publicités liées à ce type de services.

MailChimp bloquera les publicités pour le commerce de crypto-monnaies
chargement Chargement des commentaires...