du 21 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Magic Leap One : rendus d'un produit, beaux visuels et promesse d'un lancement en 2018

Cela fait des années que Magic Leap lève des fonds sans rien dire de ses projets, près de 2 milliards de dollars selon les derniers relevés. Comme pour tenter de rassurer tout le monde, la société a livré quelques éléments sur un premier produit : Magic Leap One.

Mais ne croyez pas ceux qui vous annonceront tout vous dire sur ce produit. La société a en effet simplement mis en ligne une vidéo de six secondes et une page web où l'on ne voit le produit que sous la forme de rendus ajoutés à des images réelles.

C'est d'ailleurs une « Creators edition » qui est évoquée, qui doit « ajouter une nouvelle dimension à l'informatique. Où le numérique respecte la physique. Et les deux travaillent ensemble pour améliorer nos vies ». Tout un programme. Plus concrètement, trois éléments composent ce kit : Lightwear, LightPack et Control. Il s'agit respectivement de lunettes avec la technologie Digital Lightfield maison, d'une unité de calcul et d'une manette tactile.

Côté usages, plusieurs exemples sont donnés : jeu vidéo, analyse d'objets pour le shopping, affichage de vidéos et de compléments d'informations et discussion sociale, le tout en réalité mixte. Mais là aussi, on est plus dans la promesse via de beaux visuels que dans des exemples pratiques d'une technologie développée depuis des années.

Nous n'obtiendrons aucun détail sur les capacités techniques, ou le prix. Seule annonce concrète : un SDK arrive avec un portail dédié aux créateurs début 2018. Un formulaire permet de s'inscrire pour en savoir plus.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'association de start-ups et investisseurs a annoncé le partenariat dans un tweet. Elle est prévue pour son prochain « campus », un événement à destination des décideurs politiques.

En début d'année, France Digitale promettait des formations pour les parlementaires, qu'elle compte entre autres familiariser avec l'entrepreneuriat et le financement des start-ups.

Copié dans le presse-papier !

Annoncé au début du mois, le nouveau smartphone de TCL (disposant de la licence BlackBerry) débarque dans l'Hexagone. Sans surprise, le prix est celui dévoilé lors du lancement.

Plusieurs boutiques le proposent d'ores et déjà, mais seul Boulanger semble avoir du stock. Vous pouvez également le commander chez Orange, SFR et Sosh, qui annoncent également l'avoir à disposition dès à présent.

Copié dans le presse-papier !

Il ne s'agit pour le moment que d'une expérimentation dans le comté de Norfolk, comme le rapporte la BBC.

Nos confrères l'affirment sans détour : « Bien que le dispositif soit incapable de détecter si le conducteur utilise le téléphone, on espère qu'il aura un effet dissuasif sur les personnes qui téléphonent au volant ».

Le système comprend une antenne directionnelle détectant les ondes radio émises par un smartphone et ainsi afficher un message d'alerte sur un panneau lumineux. D'après le fabricant du dispositif Westcotec, il serait capable d'identifier la présence de Bluetooth pour ne pas afficher d'alerte, l'utilisation d'un kit mains libres étant autorisés outre-Manche.

« Le système ne peut pas faire la différence entre un conducteur et les passagers d'un bus, par exemple, mais permet d'avertir à distance les conducteurs qu'ils peuvent être détectés à l'aide de leur téléphone » explique Chris Spinks de Westcotec.

Selon un porte-parole local de la sécurité routière, le but n'est évidemment pas de remplacer un agent de police, mais de « faire réfléchir à deux fois certains conducteurs ».

Copié dans le presse-papier !

Alors qu'AMD s'apprête à mettre sur le marché ses nouveaux Ryzen Threadripper en 12 nm, équipés d'un maximum de 32 cœurs, le géant de Santa Clara continue de faire comme si de rien n'était.

Ainsi, il adapte simplement ses processeurs Coffee Lake à l'offre serveur d'entrée de gamme avec ces douze puces annoncées entre 193 et 450 dollars. Elles comptent six cœurs au maximum, avec une fréquence pouvant aller jusqu'à 3,8 GHz (4,7 GHz en boost).

Copié dans le presse-papier !

Hier, la société annonçait le rachat (surprise) de l'éditeur de logiciels CA Technologies pour 18,9 milliards de dollars.

Le moins que l'on puisse dire c'est que le marché ne semble pas convaincu, puisque Broadcom dévisse en bourse et perd 19 milliards de capitalisation en l'espace de quelques heures.

De plus de 243 dollars, l'action est passée juste en dessous des 200 dollars lors de l'ouverture de la bourse (-19 %), avant de remonter doucement à près de 210 dollars en fin de séance (-14 %). De son côté, CA Technologies gagne 18,6 %.

« C’est l’acquisition la plus bizarre, hors de propos et non stratégique de la dernière décennie », affirme un analyste à Reuters.