du 21 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Magic Leap One : rendus d'un produit, beaux visuels et promesse d'un lancement en 2018

Cela fait des années que Magic Leap lève des fonds sans rien dire de ses projets, près de 2 milliards de dollars selon les derniers relevés. Comme pour tenter de rassurer tout le monde, la société a livré quelques éléments sur un premier produit : Magic Leap One.

Mais ne croyez pas ceux qui vous annonceront tout vous dire sur ce produit. La société a en effet simplement mis en ligne une vidéo de six secondes et une page web où l'on ne voit le produit que sous la forme de rendus ajoutés à des images réelles.

C'est d'ailleurs une « Creators edition » qui est évoquée, qui doit « ajouter une nouvelle dimension à l'informatique. Où le numérique respecte la physique. Et les deux travaillent ensemble pour améliorer nos vies ». Tout un programme. Plus concrètement, trois éléments composent ce kit : Lightwear, LightPack et Control. Il s'agit respectivement de lunettes avec la technologie Digital Lightfield maison, d'une unité de calcul et d'une manette tactile.

Côté usages, plusieurs exemples sont donnés : jeu vidéo, analyse d'objets pour le shopping, affichage de vidéos et de compléments d'informations et discussion sociale, le tout en réalité mixte. Mais là aussi, on est plus dans la promesse via de beaux visuels que dans des exemples pratiques d'une technologie développée depuis des années.

Nous n'obtiendrons aucun détail sur les capacités techniques, ou le prix. Seule annonce concrète : un SDK arrive avec un portail dédié aux créateurs début 2018. Un formulaire permet de s'inscrire pour en savoir plus.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le moteur de recherche s'associe au service de streaming  « sans perte ». Il propose d'écouter la musique directement depuis la page (en se connectant à son compte Qobuz) et met en avant son partenaire via de larges encarts.

D'autres modes d'écoute sont toujours disponibles, y compris par des vidéos YouTube.

Le service a quelques avantages pour les utilisateurs de Qobuz, dont un classement des albums par date fonctionnel, une indication claire des singles ou encore une présentation des titres les plus écoutés, des fonctions encore absentes ou peu fiables sur le service de streaming.

En octobre, Qobuz a lancé son offre Studio, avec écoute en Hi-Res (24 bit). Il a aussi donné un coup de jeune à ses interfaces, du web à la Freebox Révolution ces derniers mois.

Copié dans le presse-papier !

Pour rappel, après l'annonce des Freebox Delta et One, le site du FAI indiquait que les « nouvelles » Freebox Révolution et Mini 4K proposeraient 400 Mb/s en upload (contre 200 Mb/s), mais rien n'était précisé pour les anciens clients.

Une mise à jour 4.0.0 du boîtier Server leur apporte cette hausse de débit d'après les premiers retours Twitter. Nous n'en savons pas davantage pour le moment, les notes de version n'étant pas encore publiées.

Lorsque nous avions demandé au FAI si les anciens clients bénéficieraient automatiquement des 400 Mb/s, il nous avait répondu : « non, il y a une migration de réseau ». Celle-ci semble donc avoir commencé.

Copié dans le presse-papier !

Comme d'autres grandes sociétés, ces trois acteurs des télécoms ont annoncé suivre la communication du gouvernement autour de la défiscalisation d'une prime annuelle versée aux salariés français.

Après une confrontation avec Mathieu Kassovitz sur Twitter, Stéphane Richard avait de son côté précisé qu' « Orange répondra présent à l’effort de solidarité nationale. Il est temps de mesurer nos atouts et de rassembler toutes les bonnes volontés pour repartir de l’avant, en n’oubliant pas le message des gilets jaunes ! ».

Un communiqué indique que la prime sera « d’un montant de 1 000 euros pour les salariés ayant moins de vingt-cinq mille euros de salaire annuel brut et de 500 euros pour les salariés touchant entre vingt-cinq et trente mille euros de salaire annuel brut ». 20 000 salariés sont concernés, contre 6 000 chez Iliad. Altice n'a pas donné de chiffre précis.

Comme Iliad et Orange, Altice a annoncé dans son communiqué que cette « prime de solidarité exceptionnelle sera versée dès que le cadre légal et réglementaire précisant les modalités d'exonération des charges sociales et d'impôts sur le revenu aura été adopté ». Les conditions d'attribution seront précisées en interne dans les jours qui viennent.  

Copié dans le presse-papier !

Il y a quelques jours, plusieurs sites se sont fait l'écho de cette carte en raison de son apparition furtive sur la page d'un produit Zotac. Aucune information ne venait cependant la corroborer.

Et pour cause, nos confrères de PC Gamer ont eu la confirmation qu'il s'agissait d'une simple faute de frappe de la part des équipes du constructeur. Comme quoi, en 2018, l'information est bien peu de choses…

Copié dans le presse-papier !

Pas le temps de s’ennuyer pour Mozilla, et surtout pas dans le contexte actuel, avec un Microsoft abandonnant son moteur EdgeHTML au profit de Blink et de la base Chromium. La pression s’accentue donc pour le père de Firefox.

Maintenant que la version 64 est finalisée et disponible, place à la 65. On note d’abord plusieurs améliorations de « qualité de vie », comme la possibilité de changer (enfin !) la langue de l’interface directement depuis les options ou la disponibilité d’un paquet MSI pour l’installation sous Windows.

Deux ajouts importants font quand même leur apparition. D’une part, la prise en charge du format d’image WebP. Mozilla laisse donc ses objections de côté. Signalons que la récente décision de Microsoft n’a pas joué dans ce support, puisque Edge supporte WebP depuis la mise à jour October 2018 de Windows 10.

D’autre part, Firefox 65 supporte Handoff sur macOS. Les utilisateurs de Firefox sur iOS pourront donc continuer leur session de navigation sur leur Mac. Là encore, il s’agit d’un rattrapage, car la fonction existe depuis des années chez Apple et est prise en charge par de nombreuses applications.

Quelques améliorations supplémentaires sont présentes, comme le bascule entre les onglets sous Linux via la molette sur la barre, une clarification de la section relative au blocage des contenus dans les paramètres, une meilleure sécurité sous Android, Linux et macOS, ou encore la possibilité d’être averti de la fermeture du navigateur quand la restauration de session est active.

Comme toujours, rappelons qu’une bêta n’est pas une version finale : elle peut contenir des bugs. Cela étant, les bêtas de Firefox sont en général stables et réservent peu mauvaises de surprises.