du 02 juillet 2019
Date

Choisir une autre édition

Mageia 7 est disponible en version finale

Elle se sera fait attendre par ses utilisateurs, mais la version 7 de Mageia est enfin disponible au téléchargement.

Une vaste modernisation pour la distribution Linux, qui bascule dans la plupart des cas sur les versions les plus récentes des paquets.

Cette version finale embarque ainsi un noyau Linux 5.1.14, Mesa 19.10, Plasma 5.15.4, GNOME, 3.32, Xfce 4.14, Firefox 67, Chromium 73, LibreOffice 6.25.3, rpm 4.14.2, dnf 4.2.6 et ainsi de suite.

L’écran d’accueil a été remanié pour être plus simple, le support des architectures ARMv7 et AArch64 nettement amélioré, DNF est toujours utilisé comme alternative à URPMI et gagne au passage la compression Zchunk pour les métadonnées, avec de meilleures performances à la clé. Le gestionnaire de démarrage rEFInd est proposé comme alternative à GRUB2.

Dans les commentaires, les réactions à l’annonce sont positives, mais un utilisateur note et regrette que Python 2 est toujours utilisé par défaut.

La distribution peut être téléchargée directement ou via Torrent via le site officiel. On retrouve comme d’habitude les images ISO habituelles pour le DVD d’installation classique, Live Media et Network.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Cette application disponible depuis une dizaine d'années vous permet de profiter d'un numéro de téléphone pour vos appels et SMS, avec une messagerie vocale.

Ce service n'est par contre disponible que pour les comptes Google personnels aux États-Unis et G Suite dans certaines régions.

Comme repéré par VentureBeat, il est désormais possible de demander à Siri de passer un appel ou d'envoyer un SMS via Google Voice. Pour le moment, Google Assistant ne peut toujours pas faire de même.

Copié dans le presse-papier !

Le groupe audiovisuel explique que vous pouvez étendre sa capacité de 80 à 320 Go pour 10 euros en vous rendant dans la rubrique Abonnement, Mes options et Modifier mes options. 

Vous pouvez également demander un disque dur de 1 To ou demander l'échange de celui de 80 Go (qui devra être restitué sous peine de payer 55 euros). Cette option est facturée 50 euros et il faudra rendre le HDD à la fin. 

Bien évidemment, « vous pouvez connecter votre disque dur personnel (auto-alimenté) sur la prise USB ou eSATA du décodeur Canal+ ». On trouve des disques durs externes de 1 To pour 50 euros, mais celui-ci vous appartient à la fin de l'abonnement.

Copié dans le presse-papier !

Comme toujours en pareille situation, le fabricant reste discret sur les annonces qui seront faites. Selon CNet, il est question du « retour attendu d'une icône réinventée »... tout un programme.

Il serait donc question du retour du « mythique » Razr, mais avec un écran pliable, comme le voulait la rumeur au début de l'année. Depuis, le constructeur a confirmé qu'il planchait sur le sujet, sans donner plus de détails pour l'instant. 

Copié dans le presse-papier !

Au troisième trimestre, le fondeur revendique des revenus de 293,05 milliards de dollars taïwanais (environ 8,61 milliards d'euros), en hausse de 12,6 % sur un an et de 21,6 % sur trois mois.

Le bénéfice net est de 101,07 milliards de dollars taïwanais (environ 3,2 milliards d'euros), soit une augmentation de 13,5 % sur 12 mois et de 51,4 % par rapport au trimestre précédent.

Pour rappel, TSMC est actuellement sous le coup d'une plainte de GlobalFoundries qui demande à la justice américaine d'interdire l'importation de certains produits.

La société avait alors répliqué en demandant également à la justice de trois pays (États-Unis, Allemagne et Singapour) de stopper la production et d'interdire à la vente des produits GlobalFoundries. 

Copié dans le presse-papier !

Alors que les trois partenaires prévoyaient d'apporter 45 millions d'euros, il serait désormais question de 135 millions d'euros, selon La Lettre A.

Il faut dire que la concurrence sera rude pour la future plateforme de streaming. En plus de Netflix et d'Amazon Prime, elle devra faire face à Disney+, HBO Max, etc.

Nos confrères indiquent d'ailleurs que « des discussions ont eu lieu avec Disney sur une possible offre commune, mais n'ont pas abouti ».