du 08 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

macOS Catalina disponible : attention à vos vieux jeux et logiciels

Catalina est disponible depuis hier dans Mac App Store. Comme d’habitude, son téléchargement et son temps d’installation dépendra largement de votre configuration. 

Les nouveautés visibles ne sont pas si nombreuses cette année. La plus importante est la disparition d’iTunes au profit de trois applications séparées : Musique, TV et Podcasts. La gestion des appareils iOS se fait, elle, directement depuis le Finder.

Parmi les autres apports, on note un Photos remanié (une fois de plus), le renouveau complet de Rappels (comme dans iOS 13), l’arrivée de Temps d’écran et… c’est à peu près tout.

C’est sous le capot que Catalina présente de grands changements. D’abord avec Catalyst, qui permet aux développeurs d’applications iPad de les convertir pour macOS. L’opération est automatisée en bonne partie, mais l’ergonomie doit être vérifiée en suivant les règles d’interface.

Outre le support des iPad comme écrans secondaires (Sidecar) et des améliorations sur la sécurité, Catalina met fin au support du 32 bits. Attention donc avant de vous jeter sur le Mac App Store, car des applications, jeux ou pilotes d’imprimante par exemple pourraient ne plus fonctionner après coup.

Valve a mis en ligne une petite FAQ sur le sujet (en anglais) pour Steam et l’éditeur de SugarSync prévient du danger. Pour ce dernier, la modification est en cours, mais il est recommandé aux utilisateurs de ne pas migrer vers Catalina pour l’instant.

Notez que beaucoup attendent souvent la première « version à point » d’un nouveau macOS pour se lancer (qui sera donc la 10.15.1), pour s’assurer qu’Apple a gommé au moins une partie des inévitables défauts de jeunesse.

Nous reviendrons prochainement plus en détails sur les nouveautés de Catalina.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Deux ans après le retrait de son application sur macOS au profit de sa version web et TweetDeck, Twitter propose une nouvelle mouture pour le système d’Apple. Comme prévu, elle tire parti du projet Catalyst et est une conversion de la mouture pour iPad.

Il n’y aura donc aucune surprise dans l’interface et les fonctions, même si Twitter s’est au moins assuré que son application supportait le mode sombre de macOS,  disponible depuis un an (voir notre dossier sur Mojave).

L’application est en cours de déploiement, mais est déjà disponible dans la boutique française. Notez pour les utilisateurs de la version web (PWA) que les avantages à utiliser l’application sont moindres qu’avant. Reste ceux d’une intégration dans macOS, et une ergonomie déjà connue.

Copié dans le presse-papier !

Dans un communiqué, la société de Richard Branson explique que « les sociétés collaboreront pour élargir le commerce spatial et transformer les technologies mondiales de tourisme ».

Pour rappel, Virgin Galatic développe un vaisseau capable d'aller dans l'espace avec de riches touristes, avant de revenir se poser sur la terre ferme. 

Copié dans le presse-papier !

Pour Valérie Pécresse, le passe Navigo sur smartphone n'était « qu'une étape » et la présidente de la région annonce qu'elle souhaite proposer dès 2020 une application « regroupant l’ensemble des modes de déplacements (Transports en commun, Vélos, Covoiturage, Autopartage, Taxis, VTC …), des services autour de la mobilité (ex. points de réparation vélo, toilettes, wifi…), les titres de transports dématérialisés, et un calculateur d’itinéraire ».

Pour cela, la région va mettre en place « une plateforme régionale d’information pour la mobilité ». « Il s’agit entre autres de transformer les systèmes existant (Opendata, Vianavigo, agrégateurs temps réel, référentiels de données etc.) en un bloc cohérent et simple à exploiter qui viendra s’enrichir de ressources complémentaires ».

La plateforme sera ouverte aux acteurs externes publics et privés « pour permettre d’alimenter et de recueillir des informations nouvelles en provenance des partenaires ». 

Coût estimé de l'opération : 40 millions d'euros.

Copié dans le presse-papier !

L'annonce de cette fonctionnalité a été faite par PC Gamer, puis confirmée par Alden Kroll de chez Valve.

Le but : permettre « à des amis de jouer à des titres coopératifs locaux sur Internet, comme s'ils se trouvaient dans la même pièce ». Pensée pour les jeux  à écrans partagés, cette technologie « diffuse votre écran en streaming chez votre ami, enregistre les mouvements et les renvoie au jeu ».

La bêta devrait débuter le 21 octobre, il sera alors temps de vérifier les performances en situation. Une manière originale d'utiliser le streaming de jeux vidéo, technologie qui a le vent en poupe ces dernières années.

Copié dans le presse-papier !

Disponible depuis maintenant près de trois ans dans l'Hexagone, la banque en ligne connaît une importante progression : 100 000 clients en septembre 2017, 200 000 en janvier 2018, 600 000 en janvier 2019 et maintenant le cap du million.

Les jeunes ne sont pas les seuls intéressés : 25 % des clients ont entre 18 et 25 ans, 37 % entre 25 et 35 ans et enfin 38 % on plus de 35 ans.