du 27 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Machines à voter : le moratoire reste « maintenu », confirme le gouvernement

À quelques mois des élections municipales, le député Laurent Saint-Martin (LREM) a profité d’une session de questions au gouvernement pour interpeller l’exécutif quant au sort des machines à voter, toujours sous le coup d’un moratoire en vigueur depuis 2007.

« Des communes continuent d’utiliser un système de vote dont un moratoire interdit désormais de se doter. Comment expliquez-vous ce paradoxe ? Et quelles mesures pouvons-nous prendre pour rassurer nos concitoyens dans la perspective des prochaines élections municipales ? » a surtout lancé l’élu.

Poursuivant : « Bien que ces machines à voter soient en nombre limité, leur persistance dans notre vie politique suscite de nombreuses critiques de la part des usagers : risque plus ou moins avéré de fraude, difficulté à garantir le secret du vote, fréquentes erreurs d’émargement dans les bureaux, et, plus gênant, impossibilité de recompter les votes pour effectuer un contrôle. »

Le ministère de l’Intérieur, qui avait pourtant laissé entrevoir un abandon définitif des machines à voter, en 2017, suite à l’arrivée de Gérard Collomb Place Beauvau, semble néanmoins avoir revu ses ambitions à la baisse. « Le moratoire gelant depuis onze ans le périmètre des machines à voter paraît constituer, à ce jour, un point d’équilibre » a ainsi répondu Laurent Nunez, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur.

« Il n’est pas simple de tirer des conclusions des jugements techniques émis par les experts qualifiés, et encore moins une doctrine d’emploi. Le niveau élevé de risque cyber doit être pris en considération, avec une vigilance toute particulière dans l’appréhension des opérations de vote réalisées à l’aide de machines à voter », s’est justifié le locataire de la Place Beauvau.

Bref, « la réflexion se poursuit », a conclu Laurent Nunez. Et « tant que la réflexion chemine, le moratoire a vocation à être maintenu ».

chargement Chargement des commentaires...