du 14 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le concurrent d’Uber se cantonnait jusque-là à proposer ses services aux Américains. Dans un billet de blog, la société annonce son arrivée au Canada, à Toronto plus précisément.

Elle ne précise pas si elle compte s’installer ailleurs, mais affirme qu’elle était « impatiente de rendre sa marque de covoiturage internationale depuis un certain temps », on peut donc supposer qu’il ne s’agit que d’une première étape.

Lyft se lance au Canada, une première en dehors des États-Unis
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors que la Blizzcon approche à grand pas, de nombreuses rumeurs ont fait surface autour d'une éventuelle suite à la saga Diablo. Un faisceau d'indices, comme la présence d'une conférence « Diablo : What's Next » sur la scène principale dès la fin de la cérémonie d'ouverture, ou encore le lancement de tous nouveaux produits dérivés semblaient donner du poids à ces rumeurs.

Blizzard s'est toutefois fendu d'un communiqué visant à calmer les attentes des fans de la franchise. « Nous connaissons les souhaits de bon nombre des membres de la communauté. Tout ce que nous pouvons dire c'est que "tout vient à point à qui sait attendre" et que certaines nouveautés diaboliques demandent plus de temps ».

L'éditeur assure qu'il y aura tout de même quelques annonces liées à l'univers de Diablo. Espérons seulement qu'il ne s'agira pas uniquement de présenter le portage sur Switch, dont le lancement est prévu le 2 novembre prochain, jour de la cérémonie d'ouverture de la Blizzcon.

Copié dans le presse-papier !

C'est aujourd'hui que la presse publiera ses tests des nouvelles puces d'Intel. Leurs caractéristiques sont déjà connues, l'objectif étant d'enfoncer le clou face aux Ryzen d'AMD, et de repasser devant… pas seulement dans les jeux.

Intel a pour cela revu le nombre de ses cœurs et la segmentation de sa gamme, notamment vis-à-vis de l'Hyper-Threading. Le tout avec un zeste de montée en cache et en fréquence. Le message est clair : nous proposons mieux.

Mais le fondeur rencontre le même problème que l'année dernière avec ses Core de 8ème génération, en pire : aucun produit n'est disponible, ou presque. Différentes sources nous ont confirmé que l'approvisionnement de ces puces était compliqué.

Quelques dizaines de pièces arrivent sur certaines références, dans le meilleur des cas. Le Core i9-9900K semble le principal concerné. C'est ce qui explique les tarifs délirants constatés dans les boutiques en ligne ces derniers jours.

Il faut dire qu'Intel rencontre des soucis de production ces derniers mois et ne semble pas avoir anticipé suffisamment pour que ce lancement se passe de manière correcte, tout du moins en France.

On aurait pu aussi imaginer que la société décide tout simplement de repousser ses annonces à une période où elle serait capable de livrer ses produits. Mais cela aurait laissé trop de place à la concurrence.

C'est donc une nouvelle fois la communication qui a gagné, au détriment du consommateur.

Copié dans le presse-papier !

C'est avec un petit délai par rapport aux États-unis, mais avec une parité tarifaire que ce modèle débarquera chez nous. Il devrait être référencé par de nombreuses boutiques classiques (Boulanger, Fnac-Darty, etc.), comme des revendeurs plus spécialisés tels que LDLC.

Seul le modèle de 128 Go semble prévu. Pour rappel, ce RoG Phone vise principalement les joueurs avec son Snapdragon 845 à 2,96 GHz, 8 Go de mémoire, du Wi-Fi 802.11ac et 802.11ad, du Bluetooth 5.0, etc.

Le tout avec un écran de 6 pouces 18:9 (2 160 x 1 080 pixels, 90 Hz) AMOLED et une couche logicielle dédiée. Il a été dévoilé au Computex de Taipei en juin dernier. Il sera livré sous Android Oreo (8.1).

Le cas des accessoires n'a pour le moment pas été précisé. Ils ont précédemment été annoncés à 229,99 dollars pour le Mobile Desktop Dock, 399,99 dollars pour le TwinView Dock, 329,99 dollars pour le Dock WiGig, 89,99 dollars pour le Gamevice Controller, 59,99 dollars pour la coque, etc.

Copié dans le presse-papier !

Hier, le fabricant organisait la sixième édition de son rendez-vous annuel Summit (lire notre dossier). François Sterin (directeur industriel) est monté sur scène pour donner quelques chiffres sur l'hébergeur.

Depuis la création de l'entreprise en 1999, OVH annonce avoir produit un million de serveurs. Pour rappel, il assemble lui-même ses composants, notamment à Croix dans les Hauts-de-France.

La société possède aujourd'hui 28 datacenters sur 12 sites pour un total de 356 000 serveurs. Elle dispose de 34 points de présence et d'une capacité réseau de 15 Tb/s.

Copié dans le presse-papier !

Le but est d'apporter « des éléments de réponse à de vastes questions, grâce aux regards croisés de scientifiques venus de différentes disciplines ». Les vidéos sont mises en ligne sur la chaîne ZdS (Zeste de Science) du centre national de la recherche scientifique.

Pour le premier épisode, il sera question des réseaux sociaux, « un sujet loin de s’arrêter aux plateformes développées dans la Silicon Valley… ».