du 14 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le concurrent d’Uber se cantonnait jusque-là à proposer ses services aux Américains. Dans un billet de blog, la société annonce son arrivée au Canada, à Toronto plus précisément.

Elle ne précise pas si elle compte s’installer ailleurs, mais affirme qu’elle était « impatiente de rendre sa marque de covoiturage internationale depuis un certain temps », on peut donc supposer qu’il ne s’agit que d’une première étape.

Lyft se lance au Canada, une première en dehors des États-Unis
chargement Chargement des commentaires...