du 21 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Lydia veut devenir « métabancaire » avec son offre Premium dès 2,99 euros par mois

Après avoir levé des fonds pour se développer à l'étranger, le service tente de faire la différence alors qu'il se focalisait jusqu'à maintenant sur le marché très concurrentiel du paiement et du transfert d'argent mobile.

La société veut « se positionner au-dessus » de la banque « pour offrir aux européens une interface belle, simple et sécurisée pour l'ensemble de leurs applications bancaires du quotidien ». Cela passe par un ensemble d'outils qui seront facturés 2,99 ou 3,99 euros par mois.

Alors que la plupart des banques en ligne misent sur une gratuité, parfois sous conditions (voir notre comparatif), Lydia continue donc d'opter pour une offre payante. Mais celle-ci se veut plus désormais bien plus complète par rapport à ce qui était proposé précédemment.

Les fonctionnalités sont en grande partie classiques : ApplePay, cartes virtuelles, virements, agrégation de comptes bancaires (dix maximum) et cagnottes en ligne. Mais on peut également programmer plusieurs paiements récurrents. Attention, certaines limites et seuils continuent de s'appliquer.

Payer 3,99 euros permet toujours de disposer d'une MasterCard physique. Dans une prochaine version, on pourra disposer de comptes partagés, d'un « IBAN universel » et catégoriser les dépenses. Bien entendu, le remboursement entre amis – fonction principale de Lydia – reste gratuite, comme les paiements par QR code.

Tout le reste nécessitera un compte payant. Lydia Premium est disponible en France, mais sera ensuite étendu à d'autres pays : Espagne, Irlande, Royaume-Uni et Portugal.

chargement Chargement des commentaires...