du 07 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

La rentrée est plutôt active pour la néo-banque française. Après avoir mis en place la recharge par carte bancaire, place au partage des comptes.

Il concerne aussi bien les comptes que les sous-comptes, la société donnant quelques exemples : un premier compte joint, l'utilisation pour une cagnotte entre collègues, une gestion de dépenses en groupe pour une colocation, etc.

Dans la pratique, le compte partagé permet d'attribuer des droits à des utilisateurs invités : suivre le solde, gérer les participants, voir l'historique des transactions ou dépenser l'argent du compte. Le propriétaire du compte en reste son seul détenteur légal.

Lydia permet de partager l'accès à vos comptes avec des tiers
chargement Chargement des commentaires...