du 10 juillet 2019
Date

Choisir une autre édition

Lumen Database est une importante base de données des notifications reçues par les grandes plateformes, aux fins de retrait ou déréférencement. 

Depuis quelques semaines, elle ne révèle plus directement les URL faisant l’objet de notifications par les ayants droit ou les autorités publiques. 

Concrètement, il faut désormais communiquer une adresse email différente pour chaque demande, ou obtenir un accès privilégié en tant que « chercheur » auprès de l’équipe derrière ce projet indépendant (l’Electronic Frontier Foundation, l’USF Law School et l’UC Berkeley). 

En 2014, ChillingEffects.org, son ancêtre, avait été vertement critiqué par la Copyright Alliance.

Selon le lobby d’ayants droit (MPAA, RIAA,...), « en n’enlevant pas les informations sur les URL litigieuses identifiées dans les requêtes [ChillingEffects, devenu Lumen Database] est effectivement devenu le plus grand répertoire d'URL hébergeant des contenus illicites sur Internet ».

Lumen Database occulte l’URL des contenus notifiés aux grandes plateformes
chargement Chargement des commentaires...