du 11 juillet 2018
Date

Choisir une autre édition

Lockbox : le gestionnaire de mot de passe de Firefox débarque sur mobile (Notes aussi)

Lorsque Mozilla a dévoilé ses plans pour l'année 2018 en mars dernier, ce projet avait attiré notre attention. Il est désormais disponible à travers le programme Test Pilot, uniquement sur iOS.

Lockbox permet un accès simplifié aux mots de passe stockés dans votre compte Firefox, pour vous connecter à une application par exemple. Il n'est pas encore question d'une intégration plus directe au système, mais c'est un début.

TouchID/FaceID sont gérés, la synchronisation et le stockage des mots de passe chiffrés, quelques fonctionnalités de filtre et de tri sont proposées. L'application Android arrivera dans un second temps.

Des détails sur le fonctionnement du service sont donnés par ici, le code source étant disponible sous licence MPL 2.0.

Autre test lancé au sein des interfaces mobiles : Notes. Cette fois, c'est Android qui est le seul concerné. Il s'agit d'une adaptation du projet déjà proposé pour la version classique de Firefox.

Ainsi, vous pourrez accéder à vos notes et les modifier depuis votre appareil mobile, tout en bénéficiant toujours du chiffrement de bout en bout. L'extension pour ordinateur a été mise à jour au passage avec la dernière version de son éditeur (CKEditor 5).

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Cette puce exploite des cœurs CPU maison de quatrième génération, une unité de traitement neuronal améliorée (NPU) et un nouveau modem 4G (4x4 MIMO et eLAA).

Ce dernier est capable d'atteindre les 2 Gb/s via l'agrégation de huit bandes de fréquences… encore faut-il trouver des réseaux proposant un tel débit. En upload, le débit est de 316 Mb/s maximum.

Selon le fabricant, le NPU du Exynos 9 Series 9820 « effectue des tâches d'intelligence artificielle environ sept fois plus rapidement que son prédécesseur ». De son côté, un cœur CPU devrait être 20 % plus rapide ou 40 % plus économe qu'un cœur de troisième génération. La partie GPU est confiée au Mali-G76 annoncé début juin été par ARM.

La production de masse du Exynos 9 Series 9820 devrait débuter d'ici la fin de l'année. Il pourrait équiper le Galaxy S10 de Samsung, mais rien n'est confirmé par le fabricant pour le moment.

Copié dans le presse-papier !

Nintendo et le couple propriétaire des sites LoveROMS.com et LoveRETRO.co ont conclu un arrangement amiable afin de mettre fin au différend judiciaire qui les oppose.

Selon les documents obtenus par TorrentFreak, le couple a accepté de régler 12,230 millions de dollars de dommages et intérêts au fabricant japonais, et de signer une injonction lui interdisant de contrevenir au copyright de Nintendo à nouveau.

Toujours selon nos confrères, si le montant des dommages peut sembler très élevé à première vue, il est également possible que les propriétaires des sites n'aient pas à la régler entièrement, le chiffre pouvant dissuader de futurs contrevenants.

Copié dans le presse-papier !

Dans un communiqué, Facebook revient sur sa participation au programme Tech Together, initié par le Center for Safe Internet Pharmacies. Leur première rencontre a eu lieu hier à Washington.

Ces sociétés promettent de lutter contre la crise des opioïdes outre-Atlantique. Comme d’habitude, elles assurent leurs bonnes intentions et leur contribution au bien commun.

Le réseau social détaille donc son travail, sur un air connu : collaboration avec des organisations expertes du problème, utilisation de l’intelligence artificielle pour faciliter le retrait des contenus (avec détection « proactive » sur Facebook et Instagram), et soutien d’associations spécialisées (ici Facing Addiction).

L’approche ressemble à celle utilisée contre la désinformation, la manipulation politique ou encore la protection de la vie privée, avec des résultats très variables selon les sujets.

Copié dans le presse-papier !

Le Centre national de la recherche scientifique annonce la mise en place d'un « référent intégrité scientifique » : Rémy Mosseri. L'intéressé détaille son poste :

« Mon premier rôle est de recevoir les allégations de méconduites scientifiques, de les traiter, d’évaluer la réalité de la méconduite par une enquête et le cas échéant de la qualifier plus précisément. Tous les personnels travaillant dans des entités CNRS, mais également les personnes extérieures au CNRS, peuvent adresser des allégations ».

Le CNRS publié également les modalités d'actions de la Mission à l’Intégrité Scientifique (MIS). Il ne s'agit pour le moment que d'un document de travail, susceptible d’être modifié d’ici sa présentation au Conseil d’administration du CNRS le 13 décembre.

Pour rappel, ce plan est la suite du groupe de travail chargé « des propositions et des recommandations sur le traitement par le CNRS des questions de méconduite et de fraude scientifique », lancé Antoine Petit (président du CNRS) au début de l'année.

Cette annonce arrivait après la convocation mi-janvier d'Anne Peyroche (ex-présidente par intérim du CNRS) par sa hiérarchie « pour un entretien destiné à l’éclairer sur des anomalies constatées dans certains de ses articles ».

Copié dans le presse-papier !

Après un déploiement en bêta auprès de certains utilisateurs au début du mois, l'application de streaming audio est  officiellement disponible sur la montre connectée d'Apple (avec l'application 8.4.79 minimum).

Comme prévu, cette mouture permet de contrôler les pistes en cours de lecture, d'ajouter une chanson à ses favoris, mais aussi de gérer les enceintes utilisées via Spotify Connect. Le mode hors ligne est absent pour le moment, mais la société promet qu'il arrivera prochainement, sans donner plus de détails.