du 15 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Estampillée Sylvia, cette nouvelle mouture de la distribution GNU/Linux n’est pas seulement une « release à point » condensant les correctifs sortis de la précédente.

Qu’il s’agisse de l’édition MATE ou Cinnamonn, des améliorations sont présentes. Par exemple, une gestion simplifiée des logiciels via le gestionnaire, dont l’interface (inspirée de GNOME Software) a été remaniée. Il prend en charge les paquets Flatpak (comprenant les binaires et dépendances), dont le support est intégré au système.

Autre apport important, une révision complète de l’outil de sauvegarde. Entièrement réécrit, il se concentre sur le dossier home de l'utilisateur, ou sur une sélection de logiciels. Linux Mint 18.3 introduit également Timeshift, chargé de créer et restaurer des snapshots du système. Il est présenté comme le compagnon du Backup Tool puisqu’il sauvegarde le système lui-même et non les données personnelles.

Linux Mint : une bêta pour la version 18.3
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors qu'elle est en vente depuis près de deux ans, le fabricant va déployer dès demain une mise à jour de sa balance pour… supprimer la mesure de la vitesse d'onde de pouls. Le fabricant indique avoir récemment découvert que cette information « peut être soumise à un autre type d'approbation réglementaire », sans donner plus de détail.

Dans une foire aux questions détaillée, il explique qu'il n'est pas possible de refuser la mise à jour. Les données de la vitesse d'onde de pouls ne seront plus visibles dans l'application ou sur le Dashboard en ligne Health Mate, mais seront téléchargeables (fichier CSV).

La Body Cardio sera alors encore plus proche de la balance Body+ (vendue tout de même 70 euros de moins), mais elle conserve (entre autres) la mesure de la fréquence cardiaque en plus. Un programme de  compensation est mis en place et tous les clients sont contactés par email pour en être informés. Si Nokia ne le détaille pas, d'après les retours de plusieurs clients il serait question d'un bon d'achat de 30 euros ou de la possibilité de retourner la balance afin d'être remboursé de son achat.

« Bien que les ventes de la Body Cardio aient été suspendues pour le moment, elles reprendront au cours des prochains mois sans la mesure de la vitesse d’onde de pouls » ajoute enfin le constructeur.

Copié dans le presse-papier !

Une dizaine de départements sont concernés par cette réorganisation. Pour rappel, elle a été mise en place afin de libérer la bande des 700 MHz pour les opérateurs de téléphonie mobile et la 4G. Comme nous l’avons déjà expliqué, il suffit de relancer une recherche des chaînes pour retrouver les éventuelles disparues.

L'ANFR note par contre que, « sur la zone de Dax, il existe un risque de perte des chaînes locales et sélection du programme "France 3 Toulouse" au détriment du "France 3 Bayonne" ». Il faudra alors passer par une recherche manuelle.

Tous les détails de cette troisième phases sont disponibles ici.

Copié dans le presse-papier !

Après que Facebook indique investir 10 millions d'euros pour la recherche dans l'intelligence artificielle, c'est au tour de Google de « parier » sur la France. Le géant du Net annonce ainsi la mise en place d'« Ateliers Numériques ».

Il s'agit de « l’ouverture prochaine, en régions, de quatre espaces physiques dédiés à la formation et à la découverte du numérique, avec un objectif de 100 000 personnes formées par an ». Il s'agit d'une formation gratuite et ouverte à tous précise le moteur de recherche. On rappellera que Sébastien Missoffe, patron de Google France, avait déjà annoncé la formation de 70 000 personnes en mai dernier.

La première région concernée est la Bretagne avec l'ouverture d'un atelier à Rennes. Les trois autres arriveront au cours des prochains mois, sans plus de précision.

Dans le même temps, le moteur de recherche va créer à Paris « un centre de recherche fondamentale dédié à l’Intelligence Artificielle ». Des employés Google travailleront en collaboration avec la communauté scientifique française. Les travaux seront publiés et « le code sera rendu disponible en open source ». Afin d'accueillir tout ce petit monde (en plus des nouveaux employés), le siège de l'entreprise dans la capitale sera agrandi avec 6 000 m² supplémentaires.

Dans le cas de Facebook et de Google, il s'agit d'annonces autour du sommet « Choose France » du 22 janvier, où Emmanuel Macron avait convié 140 dirigeants d'entreprises à Versailles. Le but étant de montrer l'attractivité économique de l'Hexagone afin d'attirer les investisseurs. Au total, 3,5 milliards et près de 2 200 emplois auraient été confirmés selon l'Élysée.

Copié dans le presse-papier !

Après la plainte déposée par 22 procureurs généraux des États-Unis contre la fin de la neutralité du Net votée par la FCC, le gouverneur du Montana passe la seconde et signe un « executive order ».

Il « forcerait les FAI avec des contrats d'État à respecter la neutralité du Net, même si la FCC a abrogé ces règles à l'échelle nationale » explique The Verge. L'entrée en vigueur est programmée pour le 1er juillet. « L'avenir du Montana dépend d'un internet libre et ouvert » a lâché le gouverneur Steve Bullock sur Twitter.

Mais, comme le rappellent nos confrères, la FCC avait déjà prévu le coup et avait inclus une disposition pour éviter que chaque État n'établisse ses propres règles du jeu. La bataille judiciaire promet donc d'être longue…

Copié dans le presse-papier !

Après trois jours de blocage partiel, les deux chambres du Congrès américain ont finalement trouvé un terrain d'entente sur le budget. Les conséquences ont été nombreuses outre-Atlantique, avec la fermeture temporaire de certains services jugés non essentiels.

Cette pause a contraint SpaceX à reporter son essai de mise à feu statique des 27 moteurs de sa fusée Falcon Heavy. « Nous gardons l'espoir que le Congrès résolve rapidement ses différends et remettra nos partenaires de l'US Air Force et de la NASA à leur travail dès que possible » expliquait hier John Taylor (responsable de la communication de SpaceX) à nos confrères de Space.com.

Maintenant que la situation est débloquée, il reste à attendre une nouvelle date pour les essais et surtout le lancement, qui ne cesse d'être retardé depuis plusieurs années.